Daytona, on passe à autre chose !

Crédit photo : François Richard

NASCAR a joué de chance cette saison en présentant ses deux premières fins de semaine de courses en Floride dans la magnifique région de Daytona.  La fin de semaine prochaine, les guerriers de l’ovale (malgré que c’est un peu moins vrai cette année) se déplaceront du côté de Homestead à Miami. Avec le climat, un peu spécial, qui fait rage présentement dans l’ouest des États-Unis ,il aurait été possiblement problématique d’y tenir un évènement de sports motorisés. Merci à toi belle Florida !

Le « Roval » de Daytona est là pour rester ?

Dans l’ensemble, les épreuves des séries Xfinity et Camping World sur le circuit routier de Daytona ont fait le travail. La course de vendredi présentée sous la pluie a amené un nombre élevé de jaunes, ce qui est anormal. Pratiquement 40% de la soirée s’est déroulée sous neutralisation, tandis que pour samedi seulement 25% des tours l’ont été.

Le circuit routier est en réalité une extension du circuit ovale puisque pratiquement l’ensemble de celui-ci est utilisé sous cette configuration.  Un tour normal sous drapeau vert est déjà passablement long alors imaginez sous neutralisation.  Selon moi, Il va falloir que NASCAR revoie sa façon de faire pour les drapeaux jaunes, car ce qui peut être attractif pour une nouvelle clientèle peut rapidement devenir un répulsif pour d’autres si les courses s’étirent trop dans le temps. Malgré tout, le ROVAL de Daytona est là pour rester selon moi.

Mission accomplie pour Lessard

En regardant, ce matin, le classement général de la série de Camping World, on peut dire sans l’ombre d’un doute « Mission accomplie » pour Raphaël Lessard. Même si, à première vue, les résultats au classement final des deux premières courses de la saison peuvent sembler décevants pour lui.

Il quitte la Floride avec une 7e position au classement  général incluant deux victoires de segment ainsi que deux points bonis pour les séries. Il est déjà en bien meilleure position que l’année dernière après le même nombre de sorties. L’expérience acquise en 2020 commence à être payante pour lui et le changement d’équipe lui donne des ailes.

Pour Canac, c’est possiblement un des meilleurs placements publicitaires que l’entreprise de la région de Québec a fait depuis le début de son existence.  La grande majorité des Américains ne doivent même pas savoir ce qu’est Canac, mais à la limite, on s’en fou. Bombardier est possiblement plus connu mais, que voulez-vous, ils ont placé leurs argents ailleurs. Jusqu’à maintenant on ne peut pas dire que c’est un mauvais investissement pour eux puisque Ben Rhodes a remporté les deux premières courses de l’année.

Malgré une 23e et une 26e position jusqu’à  maintenant, on ne peut pas dire que le jeune beauceron déçoit ses admirateurs. Enfin, les analystes de la télé américaine semblent reconnaître son talent, est-ce que cela aurait un lien avec son changement d’équipe (Toyota vers Chevrolet, KBM vers GMS) ? Qui sait ?

Le reste dans la saison risque d’être fort intéressant en camionnette. C’est juste dommage que les courses soient difficilement accessibles en diffusion francophone. Personnellement, les parties du « Croquette » de Laval pourraient facilement se retrouver sur le canal de nouvelles au lieu du canal principal. Mais bon, j’imagine que les raisons d’agir ainsi sont bien réfléchies. Cependant, elles demeurent décevantes pour les amateurs de NASCAR québécois.

Un peu plus difficile pour Labbé

Les deux premières épreuves de la saison auront été moins favorables pour Alex Labbé. La semaine dernière pour la première fois de sa carrière Xfinity, il a terminé dernier au fil d’arrivée. Même s’il n’a pas la voiture la plus compétitive du plateau, cette position est anormale pour lui puisqu’il nous a habitués à le voir terminer ses courses.  En carrière en Xfinity,  Labbé a terminé 72 de ses 81 départs pour une excellente moyenne de 89%.

La saison est encore jeune. Même si, pour l’instant, rien n’est confirmé quant à une participation pour l’ensemble du calendrier, le pilote originaire de la région des Bois Francs aura l’occasion de se reprendre. Avec un peu de chance et d’aide des dieux de la course, Labbé pourrait bien nous surprendre quelques fois cette saison.

La bourde de A.J.

Cette année, le sympathique pilote A.J. Allmendinger (Camaro no 16) effectue en retour à temps plein en NASCAR chez Kaulig Racing dans la série Xfinity. Une bonne nouvelle pour cette équipe, car l’expérience de Allmendinger leur sera plus que profitable. Cependant, lors de la course de samedi sur le circuit routier de Daytona, il n’a pas eu l’air du gars le plus intelligent au monde. À la fin du premier segment, juste après la sortie du dernier virage, Austin Cindric (Ford no 22) mettait beaucoup de pression sur la Camaro de A.J. La seule chose que Allmendinger avait à faire c’était de « peser sur le gaz » pour franchir la ligne d’arrivée et gagner ainsi la première partie de la course. Au lieu de cela, soit parce qu’il a été trop agressif sur l’accélérateur ou soit  il a tenté de bloquer Cindric (si c’est le cas, c’était complètement inutile), sa voiture a soudainement descendu vers le bas de l’ovale. Cindric n’a pas réussi à l’éviter et a démoli la partie avant gauche de son bolide tandis que le pauvre Riley Herbst (Ford no 98)  a vu sa course anéantie par une séance de tonte de pelouse très agressive en tentant d’éviter la bagnole de Allmendinger.

Entrée réussie pour Ty Gibbs

Photo by James Gilbert/Getty Images

Le petit fils de Joe Gibbs effectuait son premier départ à vie en série Xfinity. Âgé de seulement 18 ans, Ty Gibbs (Toyota no 54) a démontré tout son talent samedi sur le circuit routier de Daytona. Il a remporté sa première victoire en carrière.  Peu de pilotes peuvent se vanter d’avoir gagné une victoire en Xfinity lors de leur premier départ dans cette série. Il devient ainsi le sixième pilote de l’histoire à réussir l’exploit. La liste des autres compétiteurs qui complètent  la liste n’est pas piquée des vers. Celle-ci comprend les noms suivants : Dale Earnhardt Sr, Joe Ruttman, Ricky Rudd, Terry Labonte et Kurt Busch.  Busch étant le dernier à avoir réussi en avril  2006 sur le Texas Motor Speedway.

En conclusion

L’arrivée de Clint Bowyer amène un vent de fraîcheur à la présentation des courses sur Fox. La complicité avec Jeff Gordon est tout simplement incroyable. Je ne veux rien enlever à l’autre réseau américain, qui à partir de la mi-saison, remplace le diffuseur actuel, mais NASCAR y gagnerait certainement au change si l’ensemble des courses étaient présentées sur FOX.

En terminant, certains doivent se poser la question suivante : « Mais diantre, quel est le rapport entre la photo principale de cet article et la course automobile ». Et bien, quand les lignes sont tracées toutes autour du  circuit, on demande aux membres des différentes équipes d’apposer  leurs signatures. Donc, ici devinez de quel Kevin il s’agit ?

Que les dieux bénissent les rois de la course !

5 1 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x