1

La qualif des 24 Heures de Daytona, joies et déceptions

Si, par chance, vous avez pu prendre mon message vous indiquant que la toute première séance de qualification à vie pour les 24 Heures de Daytona allait être télédiffusée au canal Velocity (703 à Videotron), vous aurez pu voir en direct ce qui aura été la véritable première compétition international de 2021 (sauf pour le Rallye de Monte Carlo qui se déroulait en même temps en Europe mais dont les images ne nous étaient pas disponibles, du moins à ma connaissance).

Nous avons donc eu droit à une course d’une heure et quarante minutes sur le circuit/anneau de vitesse de Daytona avec 48 autos au départ (deux autos n’ont pas participé à cette qualification, l’une pour la conserver pour la course, l’autre ayant une mécanique défectueuse). Malgré la pluie qui s’était abattue avant la course, les autos ont pris le départ en deux groupes, le premier pour les prototypes et le deuxième quelques instants plus tard pour les autos de production.

Il y a bien eu quelques dérapages (sur pavé mouillé) et quelques accidents (sans grande gravité) mais, par la suite, la course en fut une des plus intéressantes (le soleil étant revenu), arrêts aux puits obligatoires inclus…Il fallait voir comment l’équipe de Nasr et Derani sur Cadillac a su combler son retard (causé par une disqualification pour le poids aux essais) et gagner la course avec leur Cadillac DPi  (Daytona Prototype) à la vitesse moyenne de 132,313 m/h. C’est la même auto que Chase Elliott conduira aussi samedi et dimanche prochain lors de l’épreuve de 24 heures alors que Jimmy Johnson sera au volant de la Cadillac no 48 qui a terminé sixième avec lui-même au volant à la qualif.

La voiture gagnante de la classe LMP2 (huit Oreca, une Dallara et une Ligier) fut celle de Keating et Jensen, celle de la classe LMP3 (quatre Ligier et deux Duqueine) fut celle de Karnz et Hoerr. Les amateurs de Chevrolet seront contents d’apprendre que Tandy et Sims ont conduit leur Corvette C8.R à la victoire du groupe GTLM (avec une Porsche RSR, une Ferrai 488 et deux BMW M8) tandis que Auberlen et Foley sur MBW M6 GT3 ont imposé leur présence dans le populaire groupe GTD (18 autos dont des BMW, Porsche, Lambo, Mercedes AMG, Aston Martin, Ferrari, Lexus, Acura et Audi).

Tout cela pour dire qu’il vous faudra regarder les 24 Heures samedi et dimanche prochain à Velocity pour voir cette première grande course de la saison en direct. Il est dommage qu’il n’y ait pas eu de reportage sur cette course dans les grands journaux québécois alors qu’il y aura une bonne dizaine de pilotes canadiens en action le weekend prochain dans ces voitures dont des Québécois incluant Bruno Spengler (BMW),Mikael Grenier (Mercedes AMG), Daniel Morad (Mercedes AMG), Zacharie Robichon (Porsche), Garett Grist (Oreca), Michael Golkhberg (Lambo), Roman De Angelis (Aston Martin), John Farano (Oreca), Cameron Cassels (Ligier) et Devlin DeFrancesco (Oreca)…en espérant ne pas en avoir oublié.

C’est vraiment triste de constater que peu de media québécois se soient intéressés à cet évènement motorisé d’importance alors que les «journalistes» sportifs n’arrêtent pas de porter des joueurs de hockey étrangers aux nues ignorant leur propres concitoyens sauf pour un peu de nouvelles de Lance Stroll, Raphaël Lessard et Alex Labbé. Eh, les gars (ou les filles) sortez de votre coquille! (Saviez-vous que les Dumoulin Brothers, Pat Carpentier et quelques autres pilotes québécois ont déjà participé à cet important évènement d’endurance?). En passant, si vous pensez que les amateurs du Québec ne sont pas intéressés par des courses d’endurance, expliquez-moi l’engouement pour le film Ford v. Ferrari…

Incidemment, parmi les autres pilotes connus qui seront de la partie le week-end prochain, mentionnons les J.R. Hildebrand (IndyCar), Ryan Briscoe (IndyCar), Austin Dillon (NASCAR), Sébastien Bourdais (IndyCar), JP Montoya (NASCAR-IndyCar), A.J. Allmendinger (NASCAR), Robert Kubica (F-1 et Rallye), Helio Castroneves (IndyCar), Ryan Dalziel, Simon Pagenaud (IndyCar) de ce monde (et j’en ai passé).

Petite note négative, avec l’abandon de NBCSN, les commentateurs de dimanche dernier à Velocity étaient surtout des «British» (et une Américaine) qui n’étaient pas sur place et qui avaient un très fort accent (avec peu d’émotions) difficile à comprendre. C’est à souhaiter que les animateurs américains soient de retour samedi et dimanche prochain. Pas besoin de tout regarder mais si nous pouvons voir les tours de nuit, ce sera amusant…et spectaculaire! Enfin, pour mieux suivre le déroulement, vaut mieux se brancher sur le site d’IMSA (imsa.com) pour voir où chaque équipe en est rendue!

  1. (Daytona Caddy 31 winner) : C’est cette Cadillac qui partira de la pole position aux 24 Heures de Daytona ce week-end. Chase Elliott en sera un des pilotes.
  2. (Daytona Caddy no 48) Le vétéran champion de NASCAR Jimmy Johnson était au volant de cette Cadillac lors de la qualif des 24 Heures de Daytona.
  3. (Daytona C8R) Les Corvette C8R commencent bien l’année avec une première position en GTLM aux 24 Heures de Daytona.
  4. (Daytona BMW 2021) La BMW M6 GT3 de l’équipe Turner Motorsport sera à surveiller…

(Daytona Spengler) Le Québécois Bruno Spengler sera un des pilotes BMW semblable à celle-ci dans la classe GTLM.

0 0 vote
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
stephane blais
stephane blais
1 mois il y a

Merci monsieur DesCarries

Tout au Wockey!!!!!

Scroll to top
error:
1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x