Daytona «Full» sauce !

Lorsqu’une nouvelle année débute, il est de tradition de prendre de nouvelles résolutions. Comme il est important de se tenir en forme dans un contexte où l’on ne peut rien faire, je me suis dit pourquoi ne pas me lancer dans le «doga». J’ai donc fait quelques recherches exhaustives sur « les internet» pour constater qu’il fallait un chien pour pratiquer ce sport extrême. Je n’ai pas de chien ! Je me suis dit, alors pourquoi ne pas prendre une marche tard en soirée pour profiter de la tranquillité des rues, et ce en toute sécurité.  Encore impossible, ça prend un chien !

Après ces constatations, je n’ai plus d’autres choix. Je vais devoir vous entretenir, chers lecteurs, de la première épreuve de la saison hiver 2021 de la prestigieuse série IRacing «NASCAR Cup Lacroix Tuning» présentée par Autodrome Chaudière, 360Nitro.tv et LM Production. Un gros avantage pour moi,  je n’aurai pas besoin de posséder un ami canin pour faire cette activité.

Impressionnant

C’était plus qu’impressionnant de voir comment le peloton roulait serré lors des premiers tours de la course. Le mot d’ordre était «discipline»  et il a été pleinement respecté.

Le KMR Warrior Drouin et Frères 175 (70 tours) disputé vendredi soir dernier n’a été ponctué que de trois neutralisations incluant l’arrêt du segment, une épreuve ayant 20 tours de plus que la course d’automne. Des bourses fort intéressantes étaient remises pour cette soirée. Grâce à l’implication de Drouin et Frères, le gagnant remportait la coquette somme de 50$

Sur les 43 pilotes inscrits à la série, seul Pierre-Luc Dallaire manquait à l’appel  puisque ce dernier était à l’animation sur SFTV en attendant que son remplaçant soit connu. Pierre-Luc a fait un Clint Bowyer inversé de lui-même puisque, contrairement à Bowyer, il a décidé de passer du micro à l’asphalte.

Pendant les tours menant à la fin du premier segment, le commanditaire «A1 Simulation» a été mis en valeur par les 5 voitures de tête qui arboraient fièrement le logo de cette entreprise sur leur capot.

La capacité des réservoirs d’essence était serrée pour espérer relier le drapeau vert du premier segment sans avoir à ravitailler avant la fin de celui-ci.  Les deux premiers pilotes à devoir arrêter ont été Kevin Morin (Camaro no 15) ainsi que Yves Pellant (Camaro no 7) au 17e tour. Le tour suivant, Nicolas Rompré (Camaro no 649) a perdu le contrôle de son bolide dans la ligne des puits. Dans tout le lot de compétiteurs, François Benoit (Camaro no 711) a décidé de jouer au coquin a étirant la sauce et en passant la ligne d’arrivée du segment via les puits. Il a mérité 10 points pour sa victoire de segment, mais il a été pénalisé par la suite se retrouvant ainsi un tour derrière les meneurs.

Top 5 du premier segment : François Benoit (Camaro no 711), Fred Moreau (Camaro no 5),  Sylvain Ruel (Camry no 05), Jeff Coté (Camaro no 511) et Enzo Johanson (Camaro no 946).

Passons au  second segment

Dès le début du second segment, Fred Moreau et William Houde (Camaro no 91) ont été pénalisés et ont dû repasser par la ligne des puits. Leurs chances de victoire venaient malheureusement d’être anéanties.

Steve Gauthier (Camaro no 64) s’élançait devant accompagner de Fredérik Ladouceur (Camaro no 51). Au 30e tour, Ladouceur dépasse Gauthier pour s’emparer de la position de tête devant la meute de loups qui suivant derrière.

Le premier jaune est survenu au 36e tour impliquant plusieurs voitures dont :

884 – Jonathan Manseau (seule Mustang du plateau)

946 – Enzo Johanson

27 – Jonathan Dvaranauskas

397 – Jean-Francois Lavoie

213 – Jean-Francois Pilote

17- Maxime Gagne

41- Steven Roy

À la relance au 40e tour, 30 bolides étaient sur le tour des meneurs. Six tours plus tard, la seconde neutralisation a été causée par une mauvaise manœuvre d’André St-Pierre (Camaro no 67) qui a touché le mur du haut alors que les meneurs le dépassaient. Cet incident de course est venu complètement brasser les cartes en modifiant considérablement le classement.

Avec 10 tours à faire alors que les meneurs tentaient d’économiser de l’essence,  Fred Moreau reprenait son tour de retard en espérant sûrement qu’une neutralisation lui permette de bien se replacer dans le groupe. Les 20 tours supplémentaires ajoutés à la course ont forcé les pilotes à rouler au maximum sur les vapeurs d’essence ce qui a réduit considérablement le nombre de joueurs pouvant se battre pour la victoire car plusieurs ont dû arrêter aux puits pour un «splash and go».  C’est finalement Frédéric Ladouceur qui a remporté la course grâce à une solide performance de sa part. Il a mené 25 de 70 tours de la soirée, une victoire qui lui revient de plein droit.

Top 5 Daytona, KMR Warrior Drouin et Frères 175

  1. Frédérik Ladouceur (Camaro no 51, Simbyjass)
  2. Michael Thiffeault (Camry no 889, Slysim racing construction Daniel &fils inc et North America Sim tour)
  3. Jeff Coté (Camaro no 551,  Garage MiniMécanique / Clement Poulin Pièces d’autos / KF comptabilité)
  4. Dale Coté (Camaro no 59, Garage MiniMécanique / Clement Poulin Pièces d’autos)
  5. Sylvain Tessier (Camaro no 21, Précival, Caserne 50, Paillé automobile)

En conclusion

Premièrement, chapeau à tous les pilotes pour le spectacle offert. Double pouces en l’air pour les gens de SFTV qui ont offert une excellente animation malgré un Iracing capricieux.

Cette première épreuve a battu tous les records de statistiques depuis l’existence de LM Production.  L’avenir est prometteur et l’association entre LM Production, SFTV et 360Nitro.tv pour la couverture des épreuves de cette série ne peut être que très prometteuse. Que les dieux bénissent les rois de la course !

5 2 votes
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x