Les quatre finalistes connus

Après 14 épreuves disputées depuis septembre, les quatre finalistes de la série «NASCAR Cup Autodrome Chaudière» présentée par LM Production et 360Nitro.tv sont maintenant connus.

Chacune des courses représente un sprint mais, prises dans leur ensemble, elles représentent plutôt un marathon. Ce premier vendredi soir de décembre menant vers un Noël différent était la dernière chance pour les dix pilotes encore en lice pour le championnat d’avoir une place parmi les quatre candidats potentiels au titre la semaine prochaine à Phoenix. C’est donc dire que six concurrents devaient dire adieu au championnat.

Un bon spectacle

À défaut, encore une fois, de me répéter, le spectacle en provenance du circuit virtuel du Michigan a été incroyable. L’épreuve de 75 tours, avec un segment au 30e passage, a été ponctuée de seulement cinq neutralisations. C’est sûrement une coïncidence mais, depuis quelque temps, on dirait qu’une de ces coïncidences  s’installe avec le premier jaune qui apparaît toujours vers la fin de la première partie de la course. Remarquez qu’on pourrait aussi qualifier ce fait de malédiction pour certains.

Le premier drapeau jaune a été agité au tour 28 lorsque la Camaro no 23 de Jean-François Pilote a touché le mur pour redescendre sur la 27 de Jonathan Dvaranauskas qui, lui, a été accroché par la 46 de Simon Madgin. Fred Moreau et Michael Lortie ont profité du moment pour arrêter dans la ligne des puits. Quelques tours auparavant, plusieurs pilotes avaient ravitaillé sous le vert.

«Lorsque l’on s’amuse à dire que tous les points comptent, ce genre de scénario nous donne raison! Il n’aurait suffi qu’une seule voiture de plus demeure en piste au premier segment (privant Fred Moreau de sa 10e place et d’un petit point) et ce dernier, malgré ses 6 victoires cette saison, aurait raté la finale»

                                                                                              – Éric Gaudreault Drapeau, SFTV

Le premier segment fut remporté par Simon Madgin (Camaro no 46) suivi de Jonathan Dvaranauskas (Camaro no 27) et de Nicolas Rompre (Camaro no 649) qui complète le top 3.

La chance du côté de Lortie

Michael Lortie, sympathique pilote de la voiture 360Nitro.tv, absent de 3 épreuves plus tôt cette saison, a profité de la clémence de Dame Chance dans cette épreuve. Après avoir réussi à accéder aux séries par la porte de derrière, il devenait un sérieux prétendant au titre. Les dieux de la course ne lui ont pas donné la tâche facile alors qu’au 45e tour, Lortie a été impliqué dans un jaune qui aurait pu ruiner ses chances de participer à la grande finale. La voiture 360Nitro.tv a été accrochée par François Benoit (Camaro no 711) alors que ce dernier tentait d’éviter la Camry no 666 pilotée par Daniel Alie. Lortie a dû faire deux arrêts aux puits pendant des neutralisations pour effectuer des réparations sur sa monture. À ce moment, les dés semblaient jetés. Lortie s’alignait pour être exclu du groupe des quatre mousquetaires.

Avec 9 tours à faire, Fred Moreau (Camaro no 5) a frôlé la catastrophe en «titillant» le haut du muret de protection  sans toutefois perdre le contrôle. Cependant, cet événement lui a coûté de nombreuses positions. La lutte pour la position de tête  impliquait plusieurs pilotes qui se bataillaient chaudement.

Avec 4 tours à faire, François Benoit (Camaro no 711) dépasse Jean-Raphaël Morin (Camaro no 23) pour s’emparer de la première position. Mais la course était loin d’être terminée, comme devait le penser Lortie. Une dernière neutralisation est venue mêler les cartes. Bruno-Pier Painchaud (Camaro no 729) touche le mur, entre en contact avec Moreau et ensuite «ramasse» Kevin Parenteau (Camaro no 100). Ce malheureux incident a déclenché d’autres petites collisions autour du circuit qui sont venues tout chambouler, mais surtout replacer Michael Lortie parmi le groupe des quatre finalistes.

Moreau de Justesse

Comme mentionné plus haut par Eric Gaudreault Drapeau, l’arrêt à la première neutralisation de l’épreuve aurait pu coûter très cher à Fred Moreau puisqu’il n’a cumulé qu’un seul point lors du premier segment. L’accrochage à la toute fin a ruiné sa course et l’a relayé en 26e position à l’arrivée. Cette position combinée au troisième rang d’Alex Murphy (Camaro no 31) a fait en sorte qu’il y avait bris d’égalité pour la 4e place disponible à Phoenix. Cependant,  les six victoires de Moreau sont venues clore le dossier lui donnant l’avantage sur Murphy.

François Benoit, qui a connu une fin de saison régulière difficile et qui semblait exclu pour la suite des choses, a connu toute une course pour remporter sa deuxième victoire de la saison. Benoit a dû attendre 13 épreuves depuis son gain à Daytona avant de reprendre la plus haute marche du podium. Cette victoire permet à Benoit d’être parmi le groupe des quatre.

De son côté, Jean-Raphaël Morin n’avait qu’à offrir une bonne performance pour assurer sa place. C’est mission accomplie pour lui puisqu’il a terminé deuxième.

Top 5 Michigan

François Benoit (Camaro no 711, Therrien Pellerin Couvertures)

Jean-Raphaël Mori (Camaro no 23, Autodrome Chaudière)

Alex Murphy (Camaro no 31,  Zone Rap)

Maxime Gagné (Camaro no 17, Les Grues R. Gagné)

Steve Drouin, Camaro no 98, Drouin et frères)

Les 4 finalistes sont : Jean-Raphaël Morin, François Benoit, Michael Lortie et Fred Moreau

Le retour du boss

Le grand patron de Lavoie Motorsport, maintenant deux fois grand-père, effectuait un retour en piste après une délicate opération à une hanche. Bien sûr, il a dû recevoir l’approbation de sa tendre conjointe qui le surveille de près. Cette période de repos forcé a été salutaire pour Lavoie qui a tout juste terminé à la porte du top 5 en sixième position. Lui qui avait pris le départ de l’épreuve vingt-neuvième, il a su se tenir loin des embûches et il a ainsi récolté cette excellente position.

En conclusion

Tout bon article qui se respecte doit avoir une conclusion. Ne manquez pas le vendredi 11 décembre prochain, la grande finale de cette saison d’automne de la série «NASCAR Cup Autodrome Chaudière» présentée par LM Production et 360Nitro.tv diffusée en direct sur les ondes de SFTV dès 20h45.  La course aura lieu sur le circuit virtuel de Phoenix en Arizona.

Merci à Éric Gaudreault Drapeau de SFTV pour sa collaboration à cette chronique

Que les dieux bénissent les rois de la course !

5 1 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x