Joël Brûlé nouveau promoteur au St-Guillaume Super Speedway !

Non vous n’avez pas la berlue ! vous avez bien lu, notre ancien collègue à 360nitro.tv et relationniste de l’autodrome Drummond, Joël Brulé sera le nouveau promoteur du St-Guillaume Super Speedway.

Cette semaine je reçois un message privé de Joël, Steve faut que tu m’appelles j’ai de quoi pour toi… Juste pour toi !
Pour être franc depuis que Joël avait quitté l’équipe 360nitro.tv il y a tout prêt de 3 ans, disons que les discussions avec lui étaient rares et même pratiquement inexistantes.

Donc lorsque cette semaine lorsque j’ai reçu un message de sa part pour lui téléphoner je fus surpris !
Les années ont passé et les rancunes aussi!

Steve, j’ai une grosse nouvelle pour toi, je t’annonce en primeur que je vais être promoteur du St-Guillaume Super Speedway.
Instinctivement j’ai eu un moment silence, je savais qu’il se tramait des choses à St-Guillaume suite à diverses rumeurs en coulisse. Mais jamais le nom de Joel Brulé n’y était mentionné.

Ma première question a été : est-ce que Yan Bussière est avec toi dans cette aventure ?

Non Steve ! je sais que Yan avait un intérêt, je voulais voir ce qu’il était pour faire et par la suite j’ai entrepris des démarches auprès de Junior Pouliot s’il y avait une possibilité de louer sa piste de course.
Je voulais le même plan d’affaires que Drummond, c’est-à-dire louer la piste et y mettre mon grain sel, toute ma passion et mes idées comme Bussière le fait à l’autodrome Drummond.

Qui sera ton directeur de course ?
Steve je viens tout juste d’embarquer dans le rôle de promoteur laisse-moi du temps pour analyser le tout, mais j’ai quelques noms en tête.

Qui va préparer la piste de course ? Est-ce que ça sera Yan Bussière ?
Encore là Steve Y ait trop tôt, évidemment Yan serait un choix logique, peut-être un autre nom aussi que j’ai en tête, mais  je me laisse du temps pour y réfléchir et aussi de savoir si les personnes que je vais contacter seront disponibles.

Une chose est sur Steve, je vais y mettre tout mon cœur, toute ma passion des courses et surtout de l’huile de bras dans cette nouvelle aventure pour moi.
Je sais que le défi sera grand, mais une chose est sûre, je ne veux pas m’embarquer dans un projet en voulant jouer du coude avec les autres autodromes. En premier lieu je ne veux pas mettre la barre trop haute, je veux y aller une étape à la fois, la piste de St-Guillaume à un beau potentiel à exploiter, je veux y faire des courses spectaculaires avec deux belles lignes de course et surtout je veux donner la chance à la relève, c’est important de donner du temps de piste à la relève et aux classes de soutient.

Première étape et je travaille là-dessus immédiatement, consiste à y bâtir une équipe solide et passionnée qui amènera les courses à St-Guillaume dans un environnement bien encadré et sécuritaire.

Pour le moment on a aucune idée de qu’elle façon sera structuré le calendrier 2021, mais j’aimerais y tenir entre 8 et 10 évènements si possible. Incluant une ou deux courses d’enduro.

Est-ce qu’il y aura des Mods 358 ?

À moins d’une surprise, il n’y aura pas de Mods 358 pour la première année, on regardera l’évolution de nos actions pour le futur.

Pour ceux qui ne le savent pas , Joël Brûlé alias Joël Brown a déjà été champion en catégorie Semi-Pro dans les années 90 et aussi recrue en classe Sportsman en 1996, passionné de course, aujourd’hui âgé de 49 ans, un beau défi se dresse devant lui.

Joël sera-t-il l’homme de la situation pour être un bon promoteur ?
Honnêtement je ne sais pas quoi vous répondre, mais je pense que oui, le plus important pour lui c’est d’être bien entouré, avoir une équipe solide, crédible et à l’écoute.
La qualité première pour un promoteur est d’avoir une carapace, par la suite avoir du « flair » et surtout avoir une bonne communication avec les pilotes.

Ce sera pour lui un apprentissage, mais déjà avec un peu d’expérience acquise, lui qui a épaulé Yan Bussière à l’autodrome Drummond sera un avantage et gageons que monsieur Bussière ne sera pas très loin.

Bien entendu Joël quitte ses fonctions de relationniste à l’autodrome Drummond pour se consacrer entièrement à son emploi de promoteur à St-Guillaume.

Il tient également à remercier Yan Bussière pour les connaissances qu’il lui apprises et  aussi le respect qu’il a eu pour lui. Il remercie aussi Junior Pouliot pour l’opportunité et sa confiance qu’il témoigne envers lui.

Souhaitons-lui la meilleure des chances dans son nouveau rôle de promoteur.

Si c’était silence radio cette année du côté de St-Guillaume, une chose est sûre maintenant, le St-Guillaume Super Speedway n’est pas mort !

4.3 3 votes
Article Rating
Steve Berthiaume
Président / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Steve Berthiaume
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x