Un vendredi 13, vous dites

Méfiez-vous des chats noirs, de votre belle mère et surtout ne passez jamais sous une échelle.  Et vous, amis pilotes amateurs de Iracing, méfiez vous du vendredi 13 !

La première course des éliminatoires de la série «NASCAR Cup Autodrome Chaudière» présentée par LM Production et 360Nitro.tv se déroulait sur le circuit virtuel de Las Vegas pour la présentation du «Pitstop360 135». Le tout retransmis en direct sur Facebook par les spécialistes de SFTV.

Favoris au livre

Avec ses cinq victoires en 10 départs jusqu’à maintenant, Fred Moreau partait grand favori pour remporter le titre. Cependant, avec un championnat d’un format semblable au monde réel, tout peut arriver et rien n’est garanti.  Car, en série, on efface l’ardoise et on recommence à zéro.

Tout allait bien pour les meneurs de l’épreuve jusqu’à ce qu’une neutralisation avec deux tours à compléter au premier segment vienne toute chambouler. Dans le monde réel, NASCAR ferme la ligne des puits lorsqu’il reste deux tours à un «stage» pour éviter toute confusion quant au classement dans le cas où il y aurait drapeau jaune.

Lorsque les puits ont été ouverts juste avant le 35e passage à la ligne d’arrivée, plusieurs joueurs ont décidé de rester en piste pour aller chercher les points du segment. En prenant la décision de rester en piste pour les points, les pilotes se retrouvaient en situation de «Two to green». À ce moment, seuls les pilotes qui s’étaient déjà arrêtés dans les tours précédents de la neutralisation pouvaient entrer aux puits. Pour les autres, cela leur était interdit. Tous les participants qui n’avaient pas ravitaillé juste avant le damier du segment ont dû le faire au passage suivant. Leur niveau d’essence étant bas, ils n’avaient pas le choix d’aller dans la ligne des puits. Résultat, lors de la relance, une pluie de drapeaux noirs est tombée pénalisant l’ensemble des pilotes qui avaient préféré prendre les points plutôt que d’arrêter selon la bonne séquence.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

 Pendant que les meneurs à la fin du premier segment se plaçaient «dans le trouble», d’autres concurrents que l’on n’avait peu ou pas vus depuis le début de la saison pouvaient obtenir leur moment de gloire. Je pense ici aux deux Toyota de Sébastien Charron-Daniel (Camry no 900 de Slysim racing) et de Daniel Alie (Camry no 666 de AC Racing) qui ont respectivement terminé deuxième et troisième.

Pour Jeremy Marquis (Camry no 433) et Martin Giroux (Camaro no 50 de Underdog Motorsport), il s’agissait de leur premier top 10 cette saison. J’ai d’ailleurs profité de l’occasion pour aller prendre à chaud les commentaires d’après-course de Martin Giroux.

«Hier pour la première fois, grâce à une mauvaise gestion des arrêts aux puits par les leaders et quelques accidents, j’ai pu rouler dans le top 3. J’ai réalisé que mon principal problème est mon manque de pratique avec des pneus usés. Les gars avec la même stratégie que moi me passaient comme si j’étais arrêté. Avec mon dernier train de pneus, je me suis dit que mon coéquipier, Jonathan Dvaranauska n’allait pas me rattraper. J’ai donc poussé plus qu’à l’habitude et la voiture a tenu le coup.. Mon apprentissage continue, la Covid aura eu un seul point positif, elle m’a fait découvrir le sim racing, et je trippe comme un malade avec la gang de LM Production. J’espère que Donald Theetge a vu sa voiture Theetge Chevrolet rouler en avant.»

                – Martin Giroux, Underdog Racing

Top 5, PitStop360 135 Las Vegas

  1. Jean-Raphaël Morin (Camaro no 23, Autodrome chaudière)
  2. Sebastien Charron-Daniel  (Camry no 900, Construction Daniel et fils inc)
  3. Daniel Hélie (Camry no 666, Desjardins Design)
  4. Frédéric Ladouceur (Camaro no 51,  Mecauto, Ordicam2000, Cleral, Snap On, L’Entrepôt Pièces d’Auto)
  5. Mathieu Vachon (Camaro no 26, commanditaire inconnu)

Morin et la Camaro 23 bien positionnés pour la suite

S’il y en a un qui a su tirer son épingle du jeu, c’est bien Jean-Raphaël Morin, pilote de la Camaro no 23 aux couleurs de l’Autodrome Chaudière. Il aura su tirer profit de toute la zizanie causée par la fin du premier segment pour se sauver avec une victoire inespérée. Avec un peu de chance et s’il ne commet pas trop d’erreurs d’ici la dernière course du 11 décembre, Morin devrait être parmi les quatre finalistes pour le titre. Il ne faut pas négliger que ce dernier est un spécialiste des circuits routiers. La première épreuve de la seconde partie des séries aura lieu sur le «roval» de Charlotte.

Une première victoire pour Sirois

Je me dois de souligner la première victoire en carrière pour David Sirois lors de la 8e manche de la prestigieuse série Indy Pro 200 de la «Precision Racing League». Une première victoire bien méritée pour Sirois , de Lavoie Motorsport, qui a l’honneur de représenter 360Nitro.tv et Karting Orford.

Après 8 courses, les trois pilotes (David Sirois 2e, Alex Guyon 3e et Olivier Legault 5e) de Lavoie Motorsport sont dans le top 5 au classement général de la série.

En conclusion

Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de regarder l’épreuve de ce vendredi 13, je vous invite fortement à le faire. Le lien est disponible sur la page Facebook de 360Nitro.tv.  Vous aurez le plaisir de visionner cette excellente course en compagnie des spécialistes de SFTV.

Merci à Éric Gaudreault Drapeau de SFTV pour sa collaboration a cet article.

Que les dieux bénissent les rois de la course !

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x