Alex Labbé …Chanter sous la pluie (singing in the rain)

Crédit photo : DGM Racing

Le Roval de Charlotte nous a habitués à un excellent spectacle depuis son apparition en 2018. Hier ce fut la consécration en série Xfinity alors qu’un déluge s’est abattu sur le complexe motorisé de la Caroline du Nord. 

La mauvaise température, ouragan Delta transformée en tempête tropicale, fournie gracieusement par dame nature après une téléconférence avec les dieux de la course a rendu le circuit routier de Charlotte dans une condition pitoyable. Notre ami Delta a  eu la qualité de placer tous les combattants à armes égales dans un contexte ou seul le talent de tous et chacun pouvait s’exprimer.

Le spectacle Labbé

Alex Labbé, au volant de sa Camaro no 36 aux couleurs de Can-am, a été sans contredit une des grandes vedettes de la journée. Partant de la 16e position, la voiture 36 a rapidement dépassé ses concurrentes devant pour se hisser 3e à la fin du premier segment.

Par la suite, un mauvais arrêt aux puits a relégué Labbé en 22e position pour le début de la seconde partie de la course.  Qu’à cela ne tienne, Alex a encore une fois démontré son talent sous la pluie en remontant le groupe de voiture pour prendre le 3e rang du second segment. À ce stade de la journée, Labbé était le pilote qui avait cumulé le plus de points avec un total de 16.

Avec 10 tours à compléter à la seconde partie de l’épreuve, un drapeau rouge est venu arrêter les hostilités (ou si vous préférez le derby de démolition) pour environ une demi-heure. À vrai dire la piste ressemblait plus à une rivière en furie qu’à un circuit de course. À certains endroits, les gens sur place auraient pu sortir leur chaloupe et leur ligne à pêche.

Le spectacle Labbé (Part 2)

Avec 20 tours à effectué, après avoir dépassé monsieur melon d’eau Ross Chastain(Camaro no 10) pour la seconde place, Labbé a perdu (pour la seule fois de la journée) le contrôle de sa voiture. La bagnole 36 a dû arrêter aux puits sur la neutralisation du 18e tour pour effectuer quelques réparations au côté avant droit. L’aile était endommagée et risquait de frotter sur le pneu pouvant ainsi causer une crevaison. Lors de cet arrêt, les mécanos de DGM ont effectué tout un travail dans des conditions météo exécrables.

Le résultat de toute cette aventure est que le pilote de Saint-Albert (situé à environ 15 minutes de Victoriaville) doit pour une seconde fois repartir de la 22e place. En moins de 5 tours, Labbé a dépassé 18 voitures pour s’emparer de la 4e position pour laquelle il s’est battu jusqu’à la toute fin.

Alex Labbé a été le deuxième pilote à ramasser le plus de points avec un total de 49, un mince point derrière  Noah Gragson (Chevrolet no 9). Le gagnant A.J. Allmendinger a quant à lui terminé sa journée de travail avec 40 points.

Top Roval de Charlotte, 29e course de la saison

  1. A.J Allmendinger (Chevrolet no 16)
  2. Noah Gragson (Chevrolet no 9)
  3. Daniel Hemric (Chevrolet no 8)
  4. Alex Labbé (Chevrolet no 36)
  5. Ross Chastain (Chevrolet no 10)

Mon commentaire

Labbé a démontré hier qu’il avait sa place dans la série Xfinity. Jamais auparavant Can-Am n’aura eu autant de visibilité lors d’une course de NASCAR.  Alex a fait sûrement écarquiller les yeux de bien des équipes dans la série. Si on se fit au calendrier de la CUP paru dernièrement, il se pourrait fort bien que le nombre de courses en circuit routier augmente en 2021 dans la seconde série en importance. Alex étant un pilote dominant en routier, sa valeur ne fera qu’augmenter. Bien sûr, il restera toujours désavantagé du fait qu’il est un pilote canadien dans une série américaine. DGM Racing fait des miracles avec un budget que l’on peut considérablement ridicule par rapport aux écuries de pointes.

Chase Briscoe (Ford no 98), vous m’auriez dit en début de saison que Briscoe était aussi talentueux et dominant, je vous aurais probablement répondu que jamais vous ne le verrez en CUP. Ouff, je pense que j’étais complètement dans le champ. Avec le départ de Clint Bowyer qui va devenir analyste au réseau Fox en 2021, le volant de la voiture 14 chez Stewart-Haas revient de facto à Briscoe (à confirmer). Avec tous les talents qui graduent présentement en CUP, le départ de plusieurs ténors ces dernières années laisse place à une relève qui est plus que talentueuse.

A.J. Allmendinger, il faut absolument que Kauling Racing lui donne un volant à temps plein en 2021. À chacune de ses participations cette année. Il a été un acteur important. Certes, il n’a peut-être plus sa place en CUP mais il mériterait d’avoir un volant à plein temps en XFinity.

En conclusion

En mon nom personnel ainsi que de tous les amateurs de spectacles de démolition (« Démol » comme disent les spécialistes de la discipline), j’aimerais remercier dame nature pour ce déluge offert en ce beau samedi d’octobre. Merci mille fois merci !

La semaine prochaine la série Xfinity débarquera au Kansas. Plus que 4 épreuves et la saison 2020 disputée sous le signe de la COVID seront du passé. Que les dieux bénissent les rois de la course !

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x