Vacances en Explorer

Crédit photo : Éric Descarries

Vacances en Explorer, le Salon de Montréal, Hyundai Tucson, les 24 Heures du Mans, Corvette en papier etc…

C’est complètement fou comment la COVID-19 a transformé nos vies. Chaque année depuis des lustres, j’ai l’habitude de passer quelques jours dans le Maine en août et en septembre (j’aime aussi aller à Cuba quelques fois par année mais, cela, c’est une autre histoire). Évidemment, il n’a pas été question d’y aller cette année. J’ai donc changé de destination. Cette fois, j’ai décidé de me diriger vers le parc provincial Sandbanks dans le comté Prince Edward en Ontario. Depuis des années qu’on me vante la beauté de cet endroit avec ses plages uniques toutes en sable sur le bord du lac Ontario.

Chaque année, lorsque je vais dans le Maine, j’utilise un véhicule de presse dont je me sers aussi pour décrire mon «road trip». Ceux qui me lisent depuis longtemps savent que j’ai souvent roulé vers Ogunquit en Mustang cabriolet, en Jeep Wrangler et en une foule d’autres autos. Cette année, on m’a proposé un Ford Explorer Hybrid pour la route.

Il y a deux semaines, j’ai donc été prendre «livraison» de «mon» Explorer. Est-ce la COVID ou le hasard? Ce n’était malheureusement pas la version Hybrid mais un Platinum tout neuf (34 kilomètres au compteur) identique à celui que j’avais déjà couvert en juin dernier! Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, j’ai quand même pris la route avec cet Explorer. Et pourquoi pas?

J’ai repris un Ford Explorer Platinum, cette fois pour mes vacances en Ontario.

(Photo Éric Descarries)

L’Explorer Platinum au Isaiah Tubbs Resort.

(Photo Éric Descarries)

Comme c’en fut le cas, cet Explorer était mû par un V6 biturbo de 3,0 litres de 365 chevaux combiné à la boîte automatique à 10 rapports et, bien entendu, la traction intégrale. Répétons ici que les nouveaux Explorer se distinguent par une transmission de la puissance d’abord aux roues arrière (l’ancien modèle mettait la traction avant en primeur) qui passe aux roues avant au besoin.

Pour une description complète de cet Explorer, je vous suggère de revoir mon article de juin dernier https://blogueericdescarries.tumblr.com/search/ford+explorer+titanium. Évidemment, mes commentaires demeurent les mêmes en ce qui a trait aux impressions de conduite (sauf les quelques fois où j’ai identifié, par erreur, le modèle sous le nom de Titanium au lieu de Platinum). À ces dernières, j’ajouterai que le même Explorer utilisé la semaine dernière m’a plus servi sur autoroute ayant dû emprunter la (très ennuyante) autoroute 401 jusqu’à Marysville, à quelques kilomètres passés Kingston. Avec cet exercice, j’ai pu expérimenter le régulateur de vitesses adaptatif, un accessoire que je qualifierais d’indispensable pour celui qui utilisera son Explorer pour de longs voyages. De plus, les multiples aides à la conduite aideront le conducteur à garder l’œil (et le bon) sur la circulation qui l’entoure. Justement, de ce côté, malgré sa nouvelle ligne nettement plus moderne, le nouvel Explorer offre une visibilité rassurante.

Le tableau de bord du nouvel Explorer est complet et facile à consulter. Notez l’immense écran servant au GPS, à la radio et à la caméra de recul.

(Photo Éric Descarries)

Si vous avez suivi l’actualité, vous savez que Ford a connu sa part de difficulté lors du lancement de l’Explorer de nouvelle génération. Les premières unités présentaient des défauts de construction qui ont obligé l’important constructeur américain à réviser ses opérations sur les lignes de montage. La production fut ralentie mais depuis ce temps, celle-ci a repris de façon régulière et, vous l’aurez compris, l’Explorer a repris, elle, sa place parmi les VUS les plus vendus au Canada et aux États-Unis!

J’ai donc chargé l’Explorer à bloc et je suis passé de la 401 aux petites routes du sud de l’Ontario pour passer la semaine dans la région des Sandbanks. Petit conseil de voyage, réservez très tôt car l’endroit est populaire. Le Parc provincial est reconnu pour son excellent camping et si vous vous y rendez en Explorer avec une caravane, sachez que ce véhicule peut tirer jusqu’à 5600 livres. Mais si vous y recherchez des accommodations, celles-ci se font un peu plus rares à moins que vous acceptiez de loger dans la région de Belleville qui est à une trentaine de kilomètres des Sandbanks.

La plage principale du parc Sanbanks est surprenante de beauté.

(Photo Éric Descarries)

J’avais donc choisi un «resort» du nom de Isaiah Tubbs que j’avais connu il y a plus de trente ans, un endroit charmant, très pittoresque mais qui a malheureusement mal vieilli. Si mon petit studio était vaste et accueillant, c’était dommage de constater que plusieurs accessoires étaient endommagés et n’avaient pas été réparés.

Un des bâtiments principaux de l’Isaiah Tubbs. Accueillant mais un petit brin de rénovation serait apprécié.

(Photo Éric Descarries)

Évidemment, tout le voyage d’aller et retour s’est fait sans anicroche incluant un segment de la route de nuit (l’éclairage de l’Explorer était largement suffisant). Quant à la consommation, j’ai réussi une moyenne de 11,8 l./100 km alors que l’ordinateur de bord indiquait 11,2. Le prix d’un Platinum de base frise les 65 000 $ alors que mon véhicule d’essai valait autour des 69 000 $. À noter qu’il y a également des Explorer moins élaborés à un prix plus abordable. Et j’attends toujours mon Explorer Hybrid…

Si L’Explorer 2020 vous intéresse, sachez que, selon Automotive News, le VUS ne devrait pas subir de modifications majeures avant 2023. Cela signifie que votre Explorer neuf devrait être d’actualité pendant quelques autres année.

Un Salon de l’auto de Montréal virtuel?

Si vous lisez ce blogue régulièrement, vous devez vous rappeler mon article du début du mois où je vous apprenais que le prochain Salon de l’Auto de Toronto serait…«virtuel» ! Eh bien, les nouvelles ne sont pas plus roses pour celui de Montréal que ne sera pas présenté en «chair et en os» au Palais des Congrès en janvier prochain mais en version «virtuelle», c’est–à-dire sur votre ordinateur.

Évidemment, on vous promet un spectacle merveilleux mais je me demande jusqu’à quel point les «visiteurs» se contenteront de voir les nouveaux modèles sans leur toucher, sans monter à bord, sans «tester» les portières. Maudite COVID ! Serait-elle à tuer notre merveilleux monde de l’automobile?

Place aux 24 Heures du Mans ce weekend!

Encore une fois, «grâce» à la COVID, les légendaires 24 Heures du Mans ont été déplacées du mois de juin dernier à ce weekend du 19 et 20 septembre. Saurez-vous les trouver à la télé? À ma connaissance, l’évènement devrait être transmis en direct à Motor Trend TV (Discovery Velocity au Québec, position 703 sur Videotron).

L’étonnant virage Hyundai

L’excellent magazine britannique Car nous propose un excellent article sur la percée de plus en plus évidente des produits Hyundai sur notre marché. Cette semaine, ce constructeur sud-coréen dévoilait la toute nouvelle version de son petit VUS Tucson. Tout semble indiquer que la mécanique pourrait être reconduite. Mais arrêtez-vous au design du nouveau véhicule. Il est tout simplement extraordinaire. Si vous avez vu ses sœurs les Sonata et surtout Elantra, vous comprendrez où le constructeur se dirige. On a bien ri quand il nous a dévoilé sa Pony en 1984. On ne rit plus maintenant…

Le nouveau VUS Tucson de Hyundai affiche une ligne surprenante, n’est-ce pas?

(Photo Hyundai)

Votre propre Corvette…en papier…

Vous rêvez d’une Corvette de dernière génération? Mais vous n’en avez pas les moyens? Alors, voici un petit cadeau qui pourrait vous faire patienter en attendant que vous trouviez les finances nécessaires : un modèle miniature en papier que vous pouvez télécharger grâce à Chevrolet :

Click to access CNR_Branded_Printouts_blue.pdf

Serait-ce la nouvelle Nissan 370Z ?

Le constructeur japonais Nissan vient de dévoiler le prototype de ce qui serait le remplaçant de son coupé sport 370 Z. Quelle joie de constater que la voiture n’afficherait pas des lignes trop torturées pour imiter tout ce qui nous arrive sur le marché. Si Nissan produit sa 370 Z selon le proto, nous lui prédisons un brillant avenir. Enfin, une sportive qui …ressemble à une sportive! Le prototype de ce qui pourrait être le prochain coupé 370 Z…

(Photo Nissan)
0 0 vote
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x