Lessard gagne en confiance

Crédit photo : Facebook Lessard

De la belle visite hier à Darlington pour le «South Carolina Education Lottery 200» alors que les anciennes gloires du NASCAR Greg Biffle (Chevrolet no 24), Trevor Bayne (Chevrolet no 40) et David Ragan (Ford no 17) étaient présentes pour cette épreuve de 152 tours.

Une bonne partie des camionnettes de la série «Gander RV and Outdoors» arboraient pour l’occasion des «look» classiques rendant hommage aux gloires passées du NASCAR. Tout comme moi, plusieurs amateurs ont dû être déçus de constater que la course ait été seulement disponible à la télé québécoise (autant en anglais quand français) à 22 heures dimanche soir. Pour notre réseau francophone, ça pouvait être acceptable. Du côté de Fox 1, j’avoue que je ne le comprends pas trop. 

Même si son nom n’est plus aussi prestigieux que par le passé, je crois que la présence à temps plein dans une camionnette de Biffle ajouterait de la notoriété et du prestige à cette série. Ajouter quelques pilotes d’expériences qui conseilleraient et encadreraient les jeunes pilotes dans leur développement serait bénéfique.

Place à la course

Raphaël Lessard a pu profiter de ses bons résultats des dernières semaines pour améliorer sa position sur la grille de départ. Sa sixième place à Gateway lors de l’épreuve précédente n’est pas étrangère au fait que Lessard s’élançait sixième pour la 15e épreuve de l’année.

N’en déplaise à ses détracteurs, on s’aperçoit de semaine en semaine que Lessard (Toyota no 4) gagne en maturité et en expérience. La course d’hier l’a d’ailleurs démontré puisqu’il a pratiquement été toujours dans le top 10 tout au long de l’après-midi.

Une seule neutralisation (excluant le jaune de compétition) est venue ponctuer le premier segment alors que la camionnette no 33 de Bryant Barnhill (bien connu de ses parents) a pris le décor. Lessard occupait le 8e rang à la fin cette étape. Malgré de belles batailles en piste, le second «stage» fut sans histoire avec aucun tour sur le drapeau jaune. La camionnette numéro 4 était au sixième rang avant le début du dernier tronçon.

Il y a eu un peu plus d’action au dernier segment puisque celui-ci a été ponctué de trois neutralisations. La plus importante est survenue à la fin lorsque trois véhicules ont été impliqués dans un accrochage dans le droit arrière. Lessard qui occupait alors le 5e rang a dû s’arrêter aux puits pour enfiler 4 pneus neufs. Il en ressort 14e avec 2 tours de prolongations à faire sur le «vert-blanc-damier».  Lessard a filé sur l’ovale de Darlington tel un léopard qui chasse la gazelle en remontant le peloton pour gagner huit positions et ainsi rallier la ligne d’arrivée en sixième place.

Plusieurs amateurs ont dû se poser la question du pourquoi de cet arrêt aux puits alors que la course est presque terminée. Selon moi la réponse est bien simple, si les pneus de la Toyota no 4 étaient très usés, elle aurait possiblement perdu énormément de positions à la relance et elle aurait terminé beaucoup plus loin. L’arrêt aux puits venait indubitablement retirer la candidature de Lessard pour la victoire mais, lui assurait un top 10.  Malgré tout cela, Lessard a quand même dépassé 8 camionnettes en deux tours, avec des pneus qui n’étaient possiblement pas à pleine température même s’ils étaient flambant neuf.

Top 6 «Gander RV & Outdoors», Darlington

1.            Ben Rhodes (Ford no 99)
2.            Derek Kraus (Toyota no 19)
3.            Austin Hill (Toyota no 16)
4.            Grant Enfinger (Ford no 98)
5.            Christian Eckes (Toyota no 18)
6.            Raphael Lessard (Toyota no 4)

En conclusion

L’autre Canadien en piste, Stewart Friesen (Toyota no 52), a connu une autre solide performance en terminant 8e. Tout comme Lessard, s’il veut espérer participer aux séries de fins de saison, il devra remporter la victoire jeudi à Richmond. Il ne reste que 8 courses en 2020 pour les camionnettes.

Quand j’analyse la situation actuelle de Raphaël Lessard, je me dis la chose suivante : la saison aurait été complètement différente si Raphaël avait eu la chance de participer à des séances de pratiques et à des qualifications, du temps de piste précieux qui l’aurait sûrement aidé dans sa progression. Cependant, plusieurs autres équipes ont solutionné le problème en faisant participer leurs jeunes poulains à des courses en ARCA ou en K&N. Cela aurait sûrement aidé Lessard. Mais à un certain moment donné, l’argent ne tombe pas du ciel et des choix doivent être faits.

Que les dieux bénissent les rois de la course !

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x