Tremblant, c’est reparti!

Ça y est, les courses de circuit routier au Mont-Tremblant, c’est reparti et ce malgré la COVID et les rumeurs de fermeture de cette piste légendaire. En fait, y a-t-il plus belle piste au Québec? Voire même au Canada? Je me rappelle des commentaires du vétéran Peter Giddings (décédé l’année dernière) qui venait tout spécialement de Californie pour y faire rouler ses Alfa Romeo des années trente, sa superbe Maserati 250F des années cinquante et même sa très rare Lancia D50 de cette même époque. Malgré les incroyables circuits de son superbe état, il considérait le Circuit Mont-Tremblant comme la plus belle piste d’Amérique du Nord.

Malheureusement, la COVID a retardé le début de la saison des courses en circuit routier au Canada. Il aura donc fallu attendre à ce week-end du 24-25-26 juillet pour entendre de nouveau le vrombissement des moteurs de diverses catégories lors de cette Classique d’été! On aurait cru que peu des pilotes se seraient présentés et pourtant, on pouvait y dénombrer plus de 80 inscrits! Il faut dire que la classe principale sur place était celle de la Coupe Micra de Nissan et qu’environ 23 pilotes étaient sur place pour la première course de leur championnat!

Comme toujours, fidèle à l’horaire régulier, la première journée du weekend, soit le vendredi, était réservée à des essais libres. Toutefois, au lieu d’y aller par catégories, les organisateurs ont choisi de laisser sortir toutes les voitures ensemble prenant soin, cependant, de placer les voitures monoplaces (open wheel) ensemble et celles avec des carrosseries recouvrant les roues dans un autre groupe. Il faut dire qu’avec la chaleur accablante, ce n’était pas vraiment tentant de prendre la piste. Ceux qui l’ont fait étaient courageux! Donc, les seules photos que j’ai prises l’ont été durant ces pratiques du vendredi. Enjoy!

Les paddocks étaient peut-être moins occupés qu’à l’habitude mais au moins, les «vrais» y étaient!

Ce groupe de pilotes est parmi les plus professionnels du Québec.

Certains autres compétiteurs sont nettement plus modestes mais tout aussi «mordus» comme Jean-Guy Fournier d’Ottawa !

Ce serait la première sortie de cette Pontiac dans la classe Vintage (dans laquelle il manquait plusieurs réguliers).

Une Ferrari F458 en action, celle de Rob Metka de Montréal !

Les pilotes de la série Micra en ont profité pour effectuer plusieurs tours de pratique.

Edwin Béliveau en a profité pour dégourdir son superbe coupé Mustang 1965 en Vintage.

Ivano Scattoli (de Ville Mont-Royal) nous en a donné plein la vue avec son Aston Martin GT3 à moteur V8.

Le vétéran Serge Bourdeau s’est amusé à son goût au volant de sa Formule 2000 !

Il y avait très peu de voitures dans le stationnement à Tremblant, l’évènement étant plutôt privé, COVID oblige!

Charles-Alexandre Depatie a joué au chat et à la souris avec Serge Boudreau dans sa monoplace Taluus 2016.

La série Nissan Micra était présente avec plus d’une vingtaine de voitures en piste. C’est l’organisateur et directeur de cette série, Jacques Deshaies, que l’on voit au centre de la photo.

C’était la première fois que je voyais cette VW Golf GTI «super» préparée du groupe Montour à Tremblant.

Le son du V12 de l’Aston Martin GT3 de Marc Montour de Saint-Donat est facilement reconnaissable tant il est aigu !

Le vétéran François Audette (que nous avons déjà vu en stock-car dans le passé à Saint-Eustache) a échangé sa puissante Camaro pour cette «vintage» MGB avec laquelle il s’est bien amusé à Tremblant.

Impressionnante, cette Lamborghini de Ross Gorochowski de Concord en Ontario!

La Classique d’été à Tremblant se veut un évènement convivial où la bonne entente (et la grande entraide) entre compétiteurs est très visible comme le témoigne cette rencontre entre Jean-Pierre Ouimet travaillant sur sa Camaro et Edwin Béliveau, pilote de la Mustang no 114, deux participants de la populaire classe Vintage. (Photo Éric Descarries)

Jean-Pierre Ouimet de Terrebonne, pilote de stock-cars à ses heures, préfère la piste de Tremblant aux ovales trop courts. Sa voiture de classe Vintage est une Chevrolet Camaro 1967.

L’équipe de roues Fast occupait un espace bien en vue dans les paddocks de Tremblant.

Ferrari F458 pilotée par Martin Burrows de Boucherville : Bons baisers de Tremblant!

0 0 vote
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x