Un peu d’orange et de citron

J’aurais pu parler à l’infini des nombreux jaunes de la dernière épreuve de la série «Les Vendredis soirs short-track Autodrome Chaudière» présentée par LM Production, Slysim Racing et 360Nitro.tv. Cependant, j’ai pris la décision de faire différent en y allant avec des prix orange et des prix citron ce qui m’évitera ainsi de faire un résumé exhaustif de la cinquième et dernière épreuve de la série qui avait lieu vendredi dernier sur le circuit virtuel du USA International Speedway.

Prix Orange

Pour ceux qui trouvent que je suis trop gentil au niveau des prix orange, ne vous en faites pas, il y aura aussi des prix citron plus bas qui ajouteront un peu de croustillant.

Premier prix orange : L’Autodrome Chaudière (particulièrement Martin Roy Jr et Marie-Claude Jr. Nation) qui ont sauté à pieds joints dans le projet. Ceux-ci ont préféré faire équipe avec des gens déjà présents en iRacing au lieu de partir une série de leur propre chef. Merci à eux d’avoir fait confiance à LM Production, Slysim Racing et 360Nitro.tv

Deuxième prix orange : Sans la présence de LM Production, de Jean-François Lavoie et de son équipe, l’organisation d’une telle série n’aurait pu avoir lieu. Les membres de LM Production n’ont pas compté les heures autant pour préparer que pour gérer la série malgré les embûches qui sont survenues.

Troisième prix orange : Sylvain « Slysim » Bernier, je dois avouer que je n’étais pas certain au début que Sylvain relèverait le défi d’animer des courses de short-track qui se déroulent à vive allure. Force nous est de constater que mes doutes ont été rapidement dissipés alors qu’à chaque semaine, Slysim prenait de l’assurance et s’améliorait de course en course. Ah oui! Merci pour tous les conseils concernant la boisson lors de la quatrième course.

Quatrième jaune : À tous ceux qui ont pris le temps de venir courir avec nous de semaine en semaine, merci sincèrement pour votre participation. On a beau organiser une série mais, si personne ne vient, elle n’aurait pas lieu d’exister

Prix citron

Rien n’est parfait dans ce bas monde. La seule personne qui l’a été, on l’a mise sur une croix et on l’a crucifiée ! Allons-y maintenant avec les prix citron. J’espère que je ne serai pas trop méchant.

Premier prix citron : Les fameux drapeaux jaunes. Sérieux! Lors de la quatrième et de la cinquième épreuve c’en était pratiquement gênant. Beaucoup d’indiscipline et surtout énormément de lignes de courses non respectées. À en regarder quelques-uns, j’avais l’impression que certains se croyaient sur un circuit routier et qu’ils étaient sans cesse à la recherche de l’apex ou du tour parfait.

Deuxième prix citron : Les «open set-up». Je sens que quelqu’un que je connais va me revenir sur ce bout. Les vrais crinqués et les pros de iRacing adorent ce genre de «set-up». Cependant lorsqu’un fait une série ouverte à tous, il est certain que ce ne sont pas tous les participants qui y mettent l’énergie et qui ont le temps de bien préparer leur monture pour être prêts les soirs de courses. Pour attirer de nouveaux pilotes, il faut leur donner un minimum de chance. Dans le contexte de la présente série, les «Fixed set-up» auraient été, selon moi, plus appropriés et auraient sûrement aidé à la diminution du nombre de drapeaux jaunes.

Troisième prix citron : Le citron dans ce cas-ci est plus que pressé. Il ne reste plus une seule goutte de jus de disponible. Ce prix revient à tous les gérants d’estrade qui, après les soirs de courses, se mettent à déblatérer pour toutes sortes de raisons (justifiées ou non) sur la série. J’ai même reçu quelques commentaires sur des parties de mes textes qui ne plaisaient pas à certains participants. Je tiens donc à spécifier ici que lorsque j’ai de quoi à dire ou à écrire que je le fais même si cela peut froisser certains individus. Je peux me tromper. Comme tout le monde, je ne suis pas parfait. Lorsque vous avez des commentaires à passer, faites-le directement à la personne à qui vous avez à le faire. Autrement dit, il n’est pas nécessaire de brasser votre linge sale en public.

En conclusion …

Enfin le mois de mai est passé. Je dois vous avouer que couvrir cette série m’a demandé beaucoup de temps et d’énergie. N’empêche que j’y ai trouvé beaucoup de plaisir à le faire. Le « Simracing » est en santé au Québec et ceci est particulièrement dû à tous les passionnés qui y investissent temps et argent au détriment souvent de leur vie personnelle. Au bout du compte, cela ne reste qu’un jeu, 99.9% des joueurs ne deviendront jamais millionnaires ou même riches. Cependant, ils y ont trouvé une passion qui les anime et leur permet de passer les longs mois d’hiver ou de pandémie. À vous tous, fan de iRacing, je vous salue bien bas du haut de mon clavier. Continuez à tripper solide. Mais, surtout, allez-y avec modération.

Que les dieux bénissent les rois de la course et longue vie a iRacing !

4 1 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x