Iracing: L’autodrome de Granby et RPM Speedway emboîtent le pas.

L’ascension magique de IRacing

Comme par magie on assiste à la montée en flèche du iRacing. Soudainement, des personnes, des groupes ou des entreprises viennent de voir apparaître le phénomène de la course en ligne comme si cela n’avait jamais existé auparavant. Pour ceux qui suivent régulièrement 360nitro.tv, vous savez bien que ce n’est pas le cas, que ça existe depuis belle lurette.

Depuis plusieurs années, des amateurs de courses en ligne se réunissent et démarrent leur propre série. Souvent, ils déboursent de leur poche, font payer des inscriptions ou encore se débattent comme des diables dans l’eau bénite pour essayer de trouver un ou des commanditaires pour les aider à grandir. Mais voilà que ceux qui les regardaient de haut il y a à peine un mois décident de devenir organisateurs de courses iRacing. Comprenez-moi bien ici, ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose loin de là, mais quand le tout sera revenu à la normale, seront-ils encore présents pour promouvoir les courses virtuelles?

Autodrome de Granby et RPM Speedway font le saut

C’est une superbe initiative que mettent en place les promoteurs de ces deux autodromes en mettant sur pied un circuit de iRacing sur terre-battue qui débutera ses activités dès ce vendredi le 3 avril. La priorité sera accordée aux pilotes québécois ayant couru sur terre battue au Québec. Selon le communiqué de presse, la porte n’est pas fermée à d’autres pilotes qui pourraient s’ajouter sur invitation. Une petite parenthèse intéressante,  au Québec nous avons le champion du monde sur terre battue en iRacing originaire de Drummondville. Pour l’instant il n’a pas encore reçu d’invitation, mais il est certain que sa présence en piste ajouterait au prestige de la ligue.

Le nombre de courses prévues n’est pas encore annoncé, ces courses vous proviendront des circuits virtuels des deux autodromes. Un total de 25 pilotes seront admis à chaque semaine. Le spectacle offert en streaming sera animé par Anthony Marcotte et Dave Paryzo, les deux animateurs réguliers de la place. Les voitures en piste seront de type « Street Stock » avec ajustements fixes. La premières épreuve, celle du 3 sera des courses de pratique, le vrai championnat débutera la semaine suivante soit le 10 avril. En prime, des bourses seront remises à chaque évènement et le top 3 au championnat sera invité aux banquets de fin de saison.

Comme mes nombreux lecteurs le savent, j’ai toujours une opinion sur tout.  Je ne connais pas l’ensemble des différentes ligues de iRacing ou de simulation au Québec, mais je dois avouer ici que l’idée d’offrir une bourse est géniale. Par contre, étant en contact avec plusieurs administrateurs de séries de toutes sortes, je peux vous affirmer que mettre des courses en lignes en streaming avec des animateurs n’est pas la partie la plus compliquée de la chose. Le problème principal est la gestion des pilotes après les courses qui deviennent comme des enfants dans une cour d’école. Avec de l’argent en jeu, il est important que la règlementation soit claire et surtout bien appliquée, avec du bidou les choses deviennent beaucoup plus sérieuses.

RPM iRacing QC

Les autodromes de Granby et RPM ne sont pas, malheureusement pour eux, les seuls au Québec à présenter des courses en diffusion sur internet. Active depuis mars 2019, la série « RPM iRacing Qc » lancera mercredi le 8 avril prochain sa quatrième saison. Celle-ci débutera sur le circuit virtuel de Eldora Speedway, qui dans le monde réel appartient à Tony Stewart.  Un total de 8 épreuves composent le championnat et celui-ci se promet d’être des plus relevés si je me fie aux quelques vidéos disponibles sur la page Facebook de la série.

Chaque évènement débute à 19h30 avec la pratique libre d’une heure. Ensuite débute la diffusion avec une dernière séance de pratique d’une demie heure. Les qualifications ont lieu à 21h00 tout juste avant le début des courses qui elles sont prévues à 21h10. 

Pour les gens qui aiment les courses de « Dirt », je vous invite fortement à regarder ce qui est offert du côté de iRacing. Et pour les fans du jeune Félix Gratton, celui-ci sera présent dans la série au volant de la rutilante voiture aux couleurs de 360Nitro.tv. Son coéquipier sera nul autre que François Benoit champion défendant de la série. Les deux pilotes sont des membres de l’équipe Lavoie Motorsport qui de plus en plus occupe une place de choix au Québec dans la discipline de la simulation.

En conclusion …

iRacing en offre pour tous les goûts que ce soit sur asphalte ou sur terre battue. Au Québec, je n’ai pas encore découvert de séries axées sur les voitures monoplaces. Sûrement que ça existe, je finirai bien par les trouver. Entre-temps félicitations aux autodromes de Granby et RPM pour leur belle implication en « sim racing » et bonne quatrième saison à la série « RPM iRacing Québec ».

 Que les dieux bénissent les rois de la course et longue vie au Dirt!

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x