Labbé pouvait envisager un top 15 mais…

Crédit photo : Festidrag Développement

Signée Joe Gibbs Racing

Brandon Jones au volant de la Toyota Supra #19 vient d’offrir à Toyota sa 500e victoire de l’histoire en Nascar toutes séries confondues (Gander Outdoors, XFinity et Cup). Les trois premières voitures étaient d’ailleurs toutes des Toyota de Joe Gibbs Racing. Le jeune Riley Herbst qui a terminé dixième est venu ajouter à cette course remplie de succès pour l’ancien coach des Redskins de Washington (ben oui, pour ceux qui ne le savaient pas, Gibbs a été entraîneur des Redskins de Washington dans la NFL lors des saisons 1981, 1982 et de 2004 à 2007).

L’épreuve de cette fin de semaine en Xfinity tenue au Desert Miles (il semblerait que chaque circuit aime se donner un surnom, à quand le Alannah Myles?) ou si vous préférez à Phoenix en Arizona nous a offert un excellent spectacle. Pour l’occasion, l’équipe de Mario Gosselin avait engagé trois Camaro soient la 36 pilotée par Alex Labbé, la 90 conduite par Dillon Bassett et finalement la 92 dirigée par Josh Williams. Petit commentaire personnel : Dans un contexte d’une écurie qui possède des moyens limités, c’est quand même bizarre de mettre trois voitures en piste et ainsi diluer le potentiel compétitif de l’équipe.

Malgré tout Alex Labbé a été la surprise de la deuxième séance d’essais en prenant la cinquième position. En début d’après-midi samedi, lors des qualifications, Labbé a obtenu la 22e place. L’équipe #36 visait une place dans le top 20 en vue de l’épreuve DC Solar 200.

Place à la course …

Le réseau Fox n’a pas cessé de tarir d’éloges l’équipe de DGM Racing tout au long de la course. Malheureusement, le pilote mis en vedette était Josh Williams qui au volant de sa Camaro a été à quelques reprises la tête d’affiche de télédiffusion. Malheureusement, la voiture de Williams était orpheline de commandites. Un peu décevant pour Alex Labbé et ses commanditaires.

Les ovales d’un mille offrent toujours d’excellents spectacles, la course de cet après-midi n’a pas fait exception puisqu’elle nous a donné la chance d’assister à de bonnes batailles au fil des tours. Mention honorable au détestable Ross Chastain (#10) qui s’est retrouvé un tour derrière après le deuxième segment. Il a réussi à revenir sur le tour des meneurs et terminer dans le top 5 malgré la perte de son « Power steering ».

De son côté, lors du dernier segment, la voiture de Labbé semblait prendre du mieux. Au 143e tour, Hemric (#8) est allé toucher le haut du mur pour ensuite redescendre à l’intérieur du circuit. Malheureusement Alex Labbé était dans la trajectoire et n’a pas été en mesure de l’éviter. Labbé pouvait envisager un top 15, mais il a dû se contenter de la 22e position un tour derrière les meneurs.

Kyle Busch (#54) tentait d’aligner une 8e victoire à ses dix derniers départs en XFinity, cependant il avait une voiture capricieuse qui ne répondait pas à ses attentes. D’ailleurs, on a eu droit à quelques crises existentielles de Rowdy envers son chef d’équipe tout au long des 200 tours.

Top 5 XFinity DC Solar 200

  1. Brandon Jones (#19)
  2. Harrison Burton (#20)
  3. Kyle Busch (#54)
  4. Brad Keselowski (#12)
  5. Justin Haley (#11)

Les modifications apportées au niveau des courbes de la piste d’Arizona ont selon moi ajouté au spectacle. En regardant la course de samedi après-midi on peut comprendre pourquoi les dirigeants de Nascar ont décidé de déplacer la dernière course de la saison de Miami à Phoenix.

Alex Labbé et l’équipe de DGM Racing seront en action à Atlanta samedi prochain

Que les dieux bénissent les rois de la course !!!!!

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x