Lessard et Labbé impressionnent à Daytona

Crédit photo : Labbé-Lessard

Lessard et Labbé impressionnant à Daytona

Loin de moi l’idée de vouloir imiter le Capitaine Bonhomme, mais pour tous les sceptiques qui doutaient encore du talent du jeune Lessard, ceux-ci ont été complètement “confondus” en assistant aux exploits en piste du pilote beauceron lors de la première épreuve de camionnette de 2020 en Nascar.

Les nombreux amateurs de Nascar ont d’ailleurs dû utiliser, en cette soirée de la St-Valentin, tous les “airs lousses” disponibles en banque dans l’espoir d’avoir la bénédiction divine de pouvoir visualiser l’évènement en direct à la télévision. Pour ceux dont la banque de points était épuisée ou qui n’ont pas reçu ladite bénédiction, ils ont dû se rabattre sur l’enregistreur de leur câblodistributeur favori.

Une fois la fête de l’amour passée, la fin de semaine des fans de Nascar québécois étaient loin d’être terminée. Alex Labbé allait lui aussi nous tenir en haleine en participant à sa 47e épreuve à vie dans l’antichambre de la Nascar, la série Xfinity. Au moment d’écrire ces lignes, aucune annonce n’avait encore été faite confirmant si Labbé allait faire l’intégralité ou non de la saison au volant de la voiture #36 de DGM Racing, propriété de Mario Gosselin.

Lessard : Mission accomplie

Dans le “show” d’avant-course à la télé américaine, les analystes ne voyaient pas Lessard (#4) parmi les favoris pour remporter la première épreuve de la saison de la série « Gander RV & Outdoors Truck Series ». Une première course à vie sur un circuit de type “Super Speedway” peut sembler plus qu’intimidante. Ce qui ne fut pas le cas pour le jeune pilote de la camionnette numéro 4 qui a su dompter de main de maître sa monture. On aurait pu croire en visionnant l’émission d’avant-course que Raphaël était le moins bon des pilotes de l’écurie de Kyle Busch. Force est de constater qu’il fût sans l’ombre d’un doute le meneur son équipe.

Avec sept tours à faire, tous les espoirs étaient permis puisque Raphaël Lessard occupait la 2e position en avant du peloton. Mes yeux peuvent me jouer un tour, mais à première vue, la camionnette de Lessard semblait survireuse, ce qui aurait pu déstabiliser le véhicule et l’avoir fait décrocher. Malgré le “big one” survenu quelques instants plus tard, le mal était fait pour Lessard qui n’aura pas été en mesure d’en profiter pour se faufiler et retourner vers l’avant. Il a finalement, malgré une soirée exceptionnelle, terminé 20e avec un tour derrière le vainqueur de l’épreuve Grand Enfinger (#98).

Les points amassés en début de saison peuvent s’avérer importants lorsque les séries commencent. En terminant 9e et 6e lors des deux « stages », Lessard a ainsi accumulé quelques points qui pourront s’avérer utiles pour le reste de 2020. Avec une telle prestation, tous les espoirs sont permis pour le pilote originaire de St-Joseph-de-Beauce. Je mettrais un vieux “deux piastres” sur la table en disant que les amateurs de courses du Québec seront nombreux devant leur télé le vendredi soir à suivre les exploits du jeune Lessard.

Moment de gloire pour Labbé !!!!

Alex Labbé avait une voiture très compétitive cette fin de semaine à Daytona pour participer à la course “NASCAR RACING EXPERIENCE 300” dans le cadre de la série Xfinity.

Labbé partait de la 19e position après avoir impressionné lors de la dernière séance d’essais libres. En écoutant les commentaires à la télé américaine, Alex Labbé semblait sortir directement d’une boîte à surprise. Dans le dernier « stage », l’équipe de la voiture 36 a utilisé une stratégie d’arrêt aux puits la plaçant hors séquence par rapport aux autres pilotes. Une décision payante pour les commanditaires puisque la voiture a roulé en solitaire pendant plus de 17 tours en première position. Par la suite à son dernier arrêt aux puits, elle ressort 16e avec un tour derrière, avec l’avantage d’être chaussée de pneus neufs en attente du fameux drapeau jaune lui permettant de profiter du “lucky dog” pour revenir sur le tour des meneurs.

Avec sept tours à compléter, Labbé a su éviter de justesse d’être parmi les victimes du fameux “big one” (pas certains combien d’autos que ça prend pour avoir un “big one”, mais ça se place bien dans un texte de Nascar) le ramenant ainsi dans le top 10. À ce moment, tous les espoirs étaient permis pour notre digne représentant originaire de la région des Bois-Francs. Un drapeau rouge fut d’ailleurs levé suite à cet incident.

Dans le dernier tour, bien malgré lui, Alex fût malheureusement victime d’un dernier accident causé par la voiture “1” qui a perdu son appui aérodynamique après que la bagnole 68 ait tenté de l’aider à remonter le peloton en la poussant. Bien dommage, Labbé était en excellente position pour espérer un top 5.

Malgré la malchance, Alex Labbé termine en 10e place avec en prime une “exposure” médiatique inattendue pour ses commanditaires!

En conclusion

Sérieusement, la fin de semaine de course se terminerait là et je ne serais que des plus heureux.

Chapeau à toutes les personnes qui travaillent dans l’ombre de nos deux Québécois. Sans eux, ils ne seraient pas rendus où ils sont présentement.

La saison de course 2020 risque d’être des plus palpitantes pour tous les amateurs de courses. Espérons que la fin de semaine du Daytona 500 n’est que prélude à ce que nous vivrons cette année!

Que les dieux bénissent les rois de la course !!!!!

Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: