Gala et évolution pour les Minimods

Crédit photo : Daniel Mailhot

La semaine passée avait lieu le gala de fin d’année de la série Québec Minimods Jimexs. C’est près de 75 personnes qui y étaient réunies. Dès leur arrivée, on pouvait voir un des modèles de suspension qui a été testé pendant l’été et un prototype a été apporté aussi pour que chacun puisse voir ce qui serait disponible pour 2020. Le bolide #21 et le #68 avaient chacun un système différent cette saison et les membres ont pu voir les pour et les contre de chacun. À rappeler que les minimods vont développer un système de suspension qui sera uniforme pour tous avec les mêmes amortisseurs, il sera abordable et adapté pour tous les véhicules. Ces bolides ont tous été construits « home made » et le but du changement est d’avoir la possibilité d’installer une suspension arrière tout en gardant le même système pour chaque bolide.

Après avoir dégusté un bon repas chaud, le président Jean-Francois Leblanc a procédé à la remise de prix, bourses et trophées. Avec les commanditaires de séries, la vente de billets et les bourses c’est un peu plus de 9 600 $ qui ont été retournés aux pilotes. S’en est suivis les trophées pour les trois premières positions au championnat, soit Jonathan Lapolice champion, Daniel Demers vice-champion et 3e au cumulatif Nikos Halikas. C’est le jeune Jonathan Lacombe Leclair qui est reparti avec le titre de la recrue de l’année disputé chaudement entre huit pilotes pour 2019. Il y avait aussi deux mentions spéciales qui ont été votées par les membres en votes secrets. Le prix de la plus belle voiture est revenu à Jean-Christophe Bolduc et celui du meilleur esprit sportif au #16 Jimexs de Daniel Demers. À noter aussi (pour la fierté du paternel, soit moi-même) la pilote du #96 Anna-Ève Demers a débuté sa saison à l’âge de 13 ans et a terminé 8e au cumulatif. Une saison d’apprentissage à aller de plus en plus vite et s’acclimater aux rudiments de la course automobile. Cette série est vraiment accessible à tous puisqu’outre notre ado, nous avons aussi notre doyen de 65 ans qui court avec nous.

Pour compléter la soirée festive et amicale, deux jeux, sur le terme de la course bien sûr, réunissaient pilotes et équipiers de quoi tisser les liens de cette série. Musique et dance ont bien complété la soirée.

À suivre ce printemps pour les évolutions de cette classe abordable et en évolution autant sur la sécurité que sur l’apport de suspensions arrières.

Daniel Demers
Chroniqueur
À propos de l'auteur
 

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: