Serait-ce la revanche des pilotes de Chevrolet?

Crédit photo : David Hahn / Icon Sportswire via Getty Images

NASCAR Monster Energy

Si la course NASCAR Monster Energy Drydene 400 qui s’est tenue dimanche après-midi à la spectaculaire piste de Dover au Delaware, un anneau de vitesse en béton d’un mille (1,61 km) dont le surnom est «Monster Mile» vous a paru ennuyante (trois neutralisations par drapeau jaune dont deux pour signaler la fin d’un segment), il faut en regarder les résultats pour se rendre compte qu’il y a du changement à la course au championnat. Tout d’abord, soulignons la victoire (avec une avance confortable) de Kyle Larson (Chevrolet Camaro no 42, sa première depuis deux ans!) qui lui assure une place à la troisième tranche du championnat où il n’y aura que huit pilotes (il ne vivra pas l’inquiétude d’un Big One (Grande Catastrophe) de Talladega à la prochaine course). Mais aussi, cette victoire et les positions d’Alex Bowman (Camaro no 88) en troisième position et de William Byron (Camaro no 24) qui les assurent une septième et huitième position au championnat signifie que les Chevrolet qui, tout au cours de l’année, n’ont pas eu une présence évidente au finish (seulement cinq victoires dont trois par Chase Elliott , une par Bowman et la surprenante victoire de Justin Haley à Daytona) commencent à se distinguer au championnat avec trois pilotes de la marque parmi les huit premiers! Et si c’était un pilote de Chevrolet qui gagnait le championnat?

Une chose est certaine, ce sont les équipes de Ford qui ont écopé avec les contreperformances de Joey Logano (Mustang no 22, problèmes d’essieu avant le départ), Clint Bowyer (Mustang no 14, 10e position) et Ryan Blaney (Mustang no 12, problèmes de suspension). Pour le moment, ces derniers sont, avec Chase Elliott (Camaro no 9, moteur sauté tôt en course, dernière position) les plus en danger d’être éliminés lors des deux prochaines rondes, soit Talladega et Kansas. Quant à Kyle Busch (Camry no 18), sa sixième position à l’arrivée n’est pas encore habituelle! Vu que les vainqueurs de Talladega sont souvent inusités, il nous reste à voir si le classement sera chambardé encore une fois!

Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: