Victoire surprise…même pour Kurt Busch

Crédit photo : Adam Lacy / Icon Sportswire via Getty Images

Ceux qui auront regardé le Quaker State 400 en direct du Kentucky Speedway samedi soir dernier auront certes vu une course de la Coupe Monster Energy de NASCAR relativement excitante compte tenu du nombre de changement de meneurs. Toutefois, ceux qui seront restés le nez rivé sur le petit écran jusqu’à la fin auront eu droit à toute une surprise, la première victoire de l’année pour Kurt Busch (Camaro no 1). En fait, celui qui aura été à l’avant à presque toutes les courses depuis février sans toutefois signer une victoire terminant même deuxième à quelques reprises a aussi été étonné de pouvoir y tirer son épingle du jeu!

Cette finale fut tout un coup de théâtre. À moins de vingt tours de la fin, le champion en titre de 2018, Joey Logano (Mustang no 22) a réussi, non sans difficulté, à dépasser le meneur Kyle Busch (Camry no 18) qui n’a pas hésité à tenter de lui barrer le chemin. Logano a finalement non seulement pris les commandes de l’épreuve mais aussi il a réussi à y creuser un écart respectable. Semblant filer vers une victoire presque facile, Logano dut interrompre sa domination à sept tours de la fin lorsque Bubba Wallace (Camaro no 43) a provoqué une neutralisation de la course à cause d’une crevaison.

Le groupe des meneurs a donc été rassemblé pour une relance avec trois tours à faire. Et c’est là que Logano a complètement raté ses manœuvres ne sachant plus trop à quel saint se vouer lorsque la compétition s’est mise en bande contre lui. Kyle Busch a réussi à le dépasser traînant dans son sillon son frère Kurt et du même coup Erik Jones (Camry no 20), Kyle Larson (Camaro no 42), Denny Hamlin (Camry no 11) et Clint Bowyer (Mustang no 14). Puis, Kurt s’est donné comme mission de dépasser son frérot Kyle ce qu’il a fait (lui aussi avec le fil à retordre que Kyle lui a donné!) et enfin gagner sa première épreuve de l’année.

L’entrevue d’après-course de Kyle Busch en disait long sur ses états d’âme suite à cette deuxième position (la même qu’il avait avant la neutralisation) et comme on le connaît, malgré quelques bons mots pour son frère, il a quand même fait sa moue habituelle.

Quelques notes au passage, malgré des belles performances en début de course, Kevin Harvick (Mustang no 4) n’a pu faire mieux qu’une 22e place alors que le vétéran Jimmy Johnson a encore joué de malchance avec un contact au mur. Il y terminera 30e.

La prochaine course de la Coupe Monster Energy se déroulera au New Hampshire Motor Speedway, le Magic Mile, à quelque quatre heures de route de Montréal . Bien malin celui qui pourra prédire qui y sera le vainqueur…

Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: