2

Pas de neutralisation en circuit routier !

Crédit photo : Jonathan Ferrey / Getty Images

Pas de neutralisation à la première course NASCAR en circuit routier de 2019

Dimanche dernier, les pilotes NASCAR de la série Coupe Monster Energy disputaient la première de trois courses en circuit routier de la saison 2019, le Toyota / Save Mart 350. Et, pour une fois, il n’y a pas eu de drapeaux jaunes sauf pour déterminer les deux premiers segments. Ce ne fut peut-être pas la plus excitante des courses mais on ne peut pas rester indifférent aux images des gros coupés américains sautant les vibreurs à presque un pied dans les airs. Il y a eu quelques petits accrochages mais au lieu des interminables neutralisations par drapeau jaune, les pilotes sont repartis (les dommages étant peu importants) et la course a continué son cours.

S’il y avait un aspect négatif à cette épreuve, c’est que ce sont encore et toujours les mêmes équipes de course qui se sont retrouvées en tête à la toute fin de l’épreuve. Martin Truex Jr (Camry no 19) a répété son exploit de l’année dernière semant son coéquipier Kyle Busch (Camry no 18 dont les commentaires d’après-course étaient du pur KB : il blâmait les (nouveaux) pneus Goodyear!) pour gagner le Toyota/SaveMart 350. Évidemment, ces deux pilotes sont de l’équipe de Joe Gibbs Racing (10 victoires depuis le début de la saison). En troisième position, on retrouvait Ryan Blaney (Ford Mustang no 12) de l’équipe Penske Racing, «l’autre» équipe qui a gagné toutes les autres courses de la saison sauf une. Mentionnons ici que le tracé du circuit était plus long que celui de l’année dernière reprenant son cours original d’il y a plusieurs années. Mais cela n’a rien changé pour ces meneurs. Ce qui est notable, c’est la superbe performance de Matt DiBenedetto (Camry no 95) qui y a terminé en quatrième position, lui qui est pilote pour une petite équipe indépendante (Leavine Family Racing). C’était son meilleur résultat en carrière!

La grande déception? Toujours pas de Chevrolet en vue. Il n’y a qu’une seule victoire de la marque cette année, celle de Chase Elliott (Camaro no 9) à Talladega. Chase semblait parti pour la gloire dimanche dernier quand son moteur a rendu l’âme. Et malgré sa pole position, Kyle Larson (Camaro no 42) n’a pu faire mieux qu’une dixième position à l’arrivée. Incidemment, triste nouvelle pour les amateurs de la marque, deux publications américaines prédisent la fin des Camaro (la production a déjà été suspendue en 2002, vous vous en souvenez ?) en 2022 ou 2023 tenant leurs informations de sources sûres (quand un constructeur ne commande plus de pièces nouvelles des fournisseurs pour les modèles à venir, c’est souvent indicateur).

Il faudra attendre au mois d’août avant de voir une autre épreuve en circuit routier (Watkins Glen) et à la fin de septembre pour la troisième au Roval de Charlotte (dont une partie a été élargie pour permettre des dépassements). Même si j’aime bien les épreuves folles à toute vitesse de Daytona et Talladega et les courses en «short track» de Martinsville et Bristol, j’avoue que j’aimerais mieux voir des courses en circuit routier remplacer plusieurs pistes «plates» du circuit NASCAR. Et je ne suis pas le seul. Regardez le succès des courses en circuit routier de la série canadienne Pinty’s qui attirent nettement plus d’amateurs que celles en ovale! Et ne venez pas me dire qu’il y a à peine quelques pilotes NASCAR qui sont capables de courir en circuit routier! Presque tous sont devenus des experts de la discipline! La prochaine course sera en ovale à Chicagoland dimanche prochain. Auriez-vous aimé mieux en circuit routier?

Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Éric DescarriesMichel Emard Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Michel Emard
Invité
Michel Emard

Les equipes ne font plus appel a des pilotes de circuit routier
comme c’etait le cas auparavant.

Éric Descarries
Invité
Eric Descarries

Non, la nouvelle génération de pilotes de NASCAR est plus à l’aise en circuit routier que les pilotes de circuit routier pourraient l’être en ovale!

Scroll to top
error: