Pocono ou Poc/ Oh- No!

Crédit photo : Jared C. Tilton / Getty Images

Rassurez-vous, le calembour «Poc/Oh-No !» n’est pas de moi. Il est plutôt de certains commentateurs américains comme Darrell Waltrip. N’empêche que c’est un peu la situation. Une autre victoire, de Kyle Busch (Toyota Camry no 18)…ce n’est pas nécessairement surprenant. Ce fut sa 55e en Coupe depuis qu’il est en NASCAR. Et cela, malgré les multiples changements de règlement de l’organisation! Et dire qu’il n’a que 34 ans! Kyle Busch deviendra certes une des plus importantes vedettes de NASCAR au fil des années. Mais ce n’est pas nécessairement ce que nous voulions voir…

En effet, il y a quelque chose qui se passe cette année en NASCAR. Que six pilotes gagnants en 14 courses ? C’est étonnant. Mais ce qui est encore plus étonnant, c’est que ces victoires reviennent toutes aux équipes de Joe Gibbs (Camry) et Roger Penske (Ford Mustang) sauf une pour Hendrick Motorsport (Chevrolet Camaro). Et encore cette semaine, cette fois à Pocono, c’est une Ford Mustang de Penske qui a suivi la Camry de l’équipe Gibbs au drapeau à damier, celle de Brad Keselowski (Mustang no 2) suivi lui-même d’Érik Jones (Camry no 20…de Gibbs).

Si vous êtes un amateur de Chevrolet, vous suiviez certes la progression de Kyle Larson (Camaro no 42) qui a gagné les deux premières étapes (quelques points de plus pour le championnat) mais qui a, malheureusement, encore une fois tapé le mur! Heureusement, Chase Elliott (Camaro no 9) a su rallier le fil d’arrivée en quatrième place! Mais où était le légendaire Jimmy Johnson (Camaro no 48) ? Il n’a pu faire mieux que 18e. Décidément, la séparation d’avec Chad Knaus, son ancien chef d’équipe, ne l’aura pas aidé! Quand à Kevin Harvick (Mustang no 4), qui semblait vraiment en bonne position pour concurrencer les meneurs à Pocono, une autre erreur aux puits (pneu roulant hors du box) l’a forcé à une pénalité qui l’a relégué en 22e place. Consolation, cependant, pour l’équipe Stewart-Haas à laquelle il appartient, les trois autres pilotes du «team» ont terminé en 5e place (Clint Bowyer, Mustang no 14), 8e place (Daniel Suarez, Mustang no 41) et 10e place (Aric Almirola, Mustang no 10). Qui plus est, toutes les autos de Stewart-Haas sont, présentement, parmi les 16 premiers au championnat ce qui leur donne, jusqu’ici, le droit de participer aux Finales du championnat Monster Energy.

Mais, la saison n’est pas terminée. La semaine prochaine, tout ce beau monde devrait se retrouver au spectaculaire Michigan International Speedway, en plein dans la cour des grands constructeurs (Ford, GM et même Toyota qui a d’importants laboratoires dans la région de Detroit) sur une piste de deux milles! Et après, ce sera en circuit routier à Sears Point en Californie. Verrons-nous de nouveaux gagnants cette fois? C’est à espérer!

Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: