Mathieu Kingsbury chanceux dans sa malchance !

Crédit photo : ZAZpics

Course ACT à Vallée Jonction

3 juin 2019– Le Blainvillois Mathieu Kingsbury, et toute l’équipe DUROKING AutoSport étaient de retour en piste le week end dernier en Beauce, à l’Autodrome Chaudière pour le Claude Leclerc 150, une étape comptant pour le championnat American Canadian Tour (ACT).

L’équipe avait également effectué une sortie non prévue le week end précédent à l’Autodrome Montmagny,  où la voiture roulait merveilleusement bien dans le top 10 avant que l’épreuve ne soit interrompue par la pluie puis finalement annulée.

Dès les premiers tours de piste samedi, Mathieu savait qu’il avait une voiture très performante et  enregistrait des temps parmi les meneurs,  sur plus de 30 pilotes présents. Il pouvait donc espérer à tout le moins un podium pour la course.

Pour l’épreuve de qualification il luttait pour une position avantageuse, mais comme c’est souvent le cas lorsqu’un nombre aussi élever de voitures sont inscrites, il y eu incident soulevant la voiture qui, au retour sur les quatre roues,  a entraîné une crevaison et l’obligeant à regagner les puits. De retour en piste il ne parvient pas à trouver une place sur la grille et doit passer par la course de consolation. Nouvelle incident en course et il rate donc  le laisser-passer direct, mais lui reste encore l’option  de la course nommé « B-Feature ».

Une épreuve où seuls les deux premiers accèdent à la finale. Une course qu’il dominera complètement……jusqu’à deux tours de l’arrivée. Un drapeau jaune pour ralentir l’épreuve est déployé et s’avérera finalement un coup de chance puisqu’au ralenti la suspension (Tab de suspension) de la voiture a cédé. De concert avec Jean-Pierre Cyr, son chef d’équipe il a été décidé de demeurer en piste et faire ce qu’il pouvait en toute conscience du problème, mais ce fût peine perdu.

« Il faut vraiment prendre la situation comme une bénédiction, car si la suspension avait brisé, à la cadence où je roulais en course « B-Feature »,  c’aurait pu être catastrophique. C’est un coup de malchance incroyable, mais du coup je me compte chanceux puisqu’il n’y a pas autant de dommage qu’il y aurait pu y en avoir avec un tel bris en pleine course. Nous sommes très déçus de la tournure des événements certes, mais toute l’équipe a travaillé tellement fort pour m’offrir une voiture aussi performante, sans oublier le travail dans les puits pour ramener la voiture en piste, que je ne peux que leur dire merci. Ce n’est que partie remise, car il faut se rappeler la course de Barre plus tôt en début de saison. Nous avons trouvé une place sur la grille de départ et avec cette place,  le champion en titre Scott Paya avait dû repartir chez-lui non-qualifié pour la course. La semaine suivante il a remporté la victoire à White Mountain. La série est extrêmement compétitive et si jamais c’est un présage de ce qui nous attend pour la prochaine épreuve,  toute l’équipe DUROKING AutoSport sera prête »  mentionnait Mathieu Kingsbury après avoir « décanté » sur ses deux dernières sorties.

Sixième au championnat avant le début du week end il se retrouve maintenant à la 9e position à seulement 5 points de la 8e position détenue par Jonathan Bouvrette (#41) l’autre porte-couleur Duroking Construction et 31 points devant Claude Leclerc (#11) le troisième québécois dans le top 10 du championnat

Tous ces pilotes se retrouveront pour la prochaine épreuve du calendrier ACT aux États-Unis à la piste Thompson Speedway dans le Connecticut, le 15 juin prochain.

LE PILOTE

Mathieu Kingsbury est président Duro King Construction qui a pignon sur rue à Mirabel. Fondée en 2008 il s’agit d’une entreprise de la nouvelle génération, active et dynamique,  qui œuvre dans le domaine du génie civil et reconnue par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Prolifique entrepreneur de la région de Mirabel,  bien en vue dans son milieu,  et après deux années d’apprentissage au volant d’une voiture LMS au Québec, il est, en 2019,  engagé dans le championnat American Canadian Tour (ACT). Neuf des 10 courses du championnat se tiennent dans les États de la Nouvelle-Angleterre et une manche est disputée au Québec en Beauce. Il complétera son calendrier de 19 courses inscrites à son horaire, avec différentes épreuves autres sur les pistes québécoises et même aux États-Unis. 

LA FORCE D’UNE ÉQUIPE…ET DE SES PARTNAIRES

L’équipe 2019 est composé de Jean-Pierre Cyr (chef d’équipe),  Jacques « Coco » Kingsbury, Alexandre Kingsbury, Robin Larivière, Gerry Paquette, Denis Doucet et bien sûr,  la conjointe de Mathieu, Marilou Leduc responsable de la mise en marché. Duro King AutoSport  peut compter sur de précieux partenaires pour la prochaine saison rendant ainsi possible la participation de l’équipe aux 19 courses prévues au calendrier 2019. Merci à Duroking Construction, Albert Viau, Dynamitage Piché, Location GM, Élite Ford, Hydreau Environnement, Boisclair et Fils, Strongco Pavage Multipro, Mazout Bélanger et ADS.

Source :
Communications 12-48
com1248@videotron.ca

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: