« 50 ans sur le volant » – Les Dumoulin : la passion des performances

Crédit photo : Serge Lafreniere

Le Salon Auto Sport de Québec rendra hommage à la famille Dumoulin ce samedi 4 mai 2019

Trois-Rivières (Québec, Canada), le 30 avril 2019 – La saison qui arrive marquera les 50 années de présence de la famille Dumoulin en piste. Sur le thème de « 50 ans sur le volant », Dumoulin Compétition est imprégné de la génération précédente, à commencer par le patriarche Richard, suivi de son frère Gérald et 25 ans plus tard, par ses deux fils, Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin (champion de la série NASCAR Pinty’s en 2014 et 2018). Le samedi 4 mai prochain, le Salon Auto Sport de Québec rendra hommage aux bâtisseurs, dont fait partie la famille Dumoulin, un rendez-vous à ne pas manquer.

L’année 1969 a marqué l’histoire sous toutes ses facettes. Pour Richard Dumoulin, elle a inscrit la course automobile dans l’histoire des générations. À cette époque, il était bien loin de se douter que ses fils, Jean-François et Louis-Philippe, seraient doués et passionnés au point d’en faire carrière, lui qui considérait la course automobile comme « un loisir ». Complice de sa passion depuis toujours, Denise Caissie est une femme d’affaires qui a toujours cru aux défis que comporte ce milieu, aux exigences du sport motorisé, aux opportunités d’affaires offertes par le sport et à la nécessité de se diversifier pour s’améliorer et performer.

Photos : Stephane Bergeron

SUR LA GRILLE DE DÉPART

La plupart des pilotes automobiles exécutent leurs premiers tours de piste en karting. Chez les Dumoulin, tout a commencé par les courses sur glace.

Parallèlement à ses études et ses implications sportives au Cégep et à l’Université du Québec à Trois-Rivières où Richard Dumoulin complète un baccalauréat en éducation physique, il commence sa carrière de coureur automobile en slalom, et ce, peu importe la saison, au volant d’une Austin Mini « Cooper S » de l’époque. De 1970 à 2009, il participe à 14 éditions du Grand Prix de Trois-Rivières, à plusieurs courses en support du Grand Prix du Canada, et à d’autres pistes au Québec et en Ontario. Il a, entre autres, gagné le championnat provincial du Québec en Série GT-S dans les années `70 et compte aussi à son actif des courses en Alfa Roméo et F1600.

« Je n’ai jamais été un pilote régulier dans une série. La course, c’était seulement lorsque je pouvais me le permettre. Tirer le meilleur parti de la voiture que j’avais était ma façon de gagner, et c’était très satisfaisant pour moi », explique Richard Dumoulin.

« Le moment venu, Jean-François, notre fils aîné, voulait faire partie de l’école de pilotage Jim Russell. Denise [sa mère] et moi avons finalement accepté, sous condition qu’il poursuive ses études. Il a gravi les échelons de cette école très rapidement, passant d’étudiant à mécanicien, à pilote et à gestionnaire des activités de formation en pilotage. Il était bon dans tout ce qu’il faisait là-bas et il y travaille encore aujourd’hui. Louis-Philippe avait autant de désir combiné à une attitude très minutieuse, et a lui aussi bien réussi à l’école. Les deux frères se sont très bien débrouillés, compte tenu de nos débuts de carrière humbles et sans le sou, et je suis très fier de leurs réalisations. La troisième génération est maintenant arrivée. Nous les laisserons certainement essayer le sport pour voir s’ils l’aiment, mais je ne ferai pas pression sur eux afin qu’ils fassent leur propre choix », conclut le grand-père avec fierté.

LA GÉNÉRATION SUIVANTE

Nés d’un papa mécanicien et enseignant, d’une maman coach de carrière, et entourés de passionnés de l’automobile, tout était réuni pour transmettre la passion de la course aux descendants de Denise Caissie et Richard Dumoulin.

Enfants, Jean-François et Louis-Philippe suivaient leur père dans son atelier de mécanique automobile. Adolescents, c’est sur la glace du lac Saint-Pierre (Trois-Rivières) qu’ils ont appris à manier le volant, lors de leurs premiers tours de piste à bord d’une Renault 5 (dite « la Chnac! » et de regrettée mémoire) ou d’une Volkswagen Rabbit le week-end avec des amis.

Jean-François Dumoulin admet que sa passion pour les voitures et la course automobile est toujours aussi intense aujourd’hui qu’au début. « Mon implication dans ce sport a évolué au cours des 20 dernières années, passant de coureur amateur et d’instructeur de pilotage occasionnel à instructeur de pilotage professionnel à la fine pointe de l’enseignement de cette discipline. »

« À ce stade de ma carrière, j’aime mes deux activités principales : gérer notre entreprise, Dumoulin Compétition, et être instructeur à haut niveau en partageant ma passion du pilotage en course avec les élèves. Pilote de course coule dans mes veines, courir chaque année lors de courses importantes est un incontournable pour moi », mentionne cet homme d’affaires et pilote passionné.

Louis-Philippe Dumoulin, a aussi été imprégné de la passion dès le début. « Aujourd’hui, mon cheminement diffère quelque peu de celui de Jean-Francois, mais le noyau est le même : nous courons, nous parcourons le monde pour enseigner le pilotage et pour aider nos équipes clientes à être compétitives. Et avant tout, Jean-François et moi avons une vie familiale avec nos partenaires de vie et nos fils », raconte Louis-Philippe Dumoulin.

LE SPORT AUTOMOBILE : PLUS QU’UN MÉTIER – UNE VIE

Jean-François et Louis-Philippe gagnent leur vie dans le sport automobile depuis plus de 20 ans. Depuis l’incorporation de Dumoulin Compétition en 2009 et avec l’appui de partenaires exceptionnels (WeatherTech Canada, Groupe Bellemare, Spectra Premium, Bernier Crépeau Chrysler Fiat, Motorsports In Action, Trois-Rivières Mitsubishi, Grand Prix de Trois-Rivières et plusieurs autres qui supportent les frères Dumoulin depuis tellement d’années).

« 50 ANS SUR LES VOLANT » : Création Luc Pilon

Le logo des 50 ans de la famille Dumoulin en piste est inspiré de la création de Luc Pilon, artiste VIP Mémorial. Les mains de Richard, Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin ont été moulées en résine d’uréthane.

Démarche artistique :

  1. Fabrication d’un moule afin d’intégrer le volant.
  2. Créer un moule afin de prendre l’empreinte des mains. Fait cocasse, pendant le temps d’attente, Jean-François et Louis-Philippe ont dû rester nez à nez sans bouger afin que le tout prenne forme. 
  3. Couler la résine d’uréthane et attendre de 8 à 10 minutes.
  4. Dégager le volant et nettoyer la sculpture et les détails de chaque main.
  5. Appliquer une peinture métallique de couleur or.

Site www.vipmemorial.net

UN DUMOULIN N’EST JAMAIS VRAIMENT SEUL SUR LA LIGNE DE DÉPART

Ils sont souvent deux et propulsés par l’esprit de famille. Les valeurs transmises sont ancrées, et depuis maintenant cinq ans, transmises à la nouvelle génération, aux quatre p’tits hommes Dumoulin : Jake, Louis, Nolan et Victor.

« Passion – Performance – Partenariats »

Source :
Dumoulin Compétition


0 0 vote
Article Rating
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x