Bristol : Incroyable coup de chance pour les Busch

Crédit photo : David John Griffin / Icon Sportswire via Getty Images

Tous les amateurs de NASCAR attendent avec impatience les courses en piste courtes de la Coupe Monster Energy, surtout celles qui se déroulent au circuit d’un demi mille très incliné de Bristol au Tennessee. Et celle de dimanche dernier ne nous a certes pas déçus. Même si les accidents et accrochages ne furent pas trop nombreux (ce à quoi Bristol parfois dit Brise-Tôle nous avait habitué dans le passé), il y a eu de l’action en masse, à commencer par une vingtaine de changements de meneur par quelque neuf pilotes. Toutefois, certaines choses n’ont pas changé.

Tout d’abord, le vainqueur, Kyle Busch (Camry no 18). Depuis le début de la saison, toutes les courses en Coupe Monster Energy ont été gagnées par un pilote de l’équipe de Joe Gibbs ou de celle de Roger Penske. Celle de dimanche est tombée dans le même sillon. D’ailleurs, c’est par risque calculé que Busch a réussi son exploit. En effet, à une vingtaine de tours de la fin, l’épreuve fut neutralisée par un drapeau jaune alors que Joey Logano (Mustang no 22) semblait filer vers la victoire. Mais lui et son coéquipier Ryan Blaney (Mustang no 12) ont cru que tous les meneurs allaient entrer aux puits pour changer de pneus. Plusieurs ont suivi Logano aux puits…mais pas Busch. Pas plus d’ailleurs que son frère Kurt (Camaro no 1) qui est resté en piste pendant que la plupart des meneurs tentaient un service en temps record espérant remonter en piste dans la position où ils avaient laissé l’épreuve. Mal leur en a pris puisqu’à la relance, avec moins d’une quinzaine de tours à faire, Kyle et Kurt se sont enfuis creusant une avance insurmontable malgré leurs pneus usés. Kurt a failli perdre le contrôle de son auto mais il a réussi à le conserver jusqu’à la fin. Sa deuxième position lui donnait (encore une fois!) la meilleure place à l’arrivée du clan Chevrolet. Eh oui! Chevrolet n’a toujours pas gagné d’épreuve en Coupe en 2019!

Question course, nous avons été bien servis. Malheureusement, on pouvait voir qu’il y avait beaucoup trop de sièges libres à Bristol, une piste où, à une certaine époque, il fallait acheter ses billets des années d’avance pour être certain de pouvoir y être assis! Incidemment, c’est en s’inspirant de Bristol que les créateurs du film animé Cars (Bagnoles) de Disney ont commencé le long métrage!

Fait à noter, Jimmy Johnson (Camaro no 48) commence à reprendre du poil de la bête alors que Ryan Newman (Mustang no 6) a finalement commencé à se distinguer au sein de l’équipe de Roush-Fenway. Déception du côté de la vedette montante Kyle Larson (Camaro no 42) qui, encore une fois, n’a pas réussi à rallier le drapeau à damier. De plus, la puissante équipe de Stewart-Haas a, encore une fois, mordu la poussière avec l’accident au tout début de l’épreuve de Aric Almirola (Mustang no 10) qui, pourtant, partait de l’avant du peloton avec une troisième place aux qualifications et l’accident de Clint Bowyer (Mustang no 14) vers la fin de l’épreuve. Au moins, le vétéran Kevin Harvick a réussi à terminer parmi les dix premiers! Autre note positive, Ty Dillon (Camaro no 13) a gagné le premier segment ce qui démontre que le jeune homme a du potentiel!

La prochaine épreuve sera celle de Richmond en Virginie, encore sur piste courte (3/4 de mille). Cette course sera disputée sous les projecteurs (la première dans ces conditions cette année) samedi soir prochain si la météo le permet. Une victoire de Chevrolet? Une victoire d’une autre équipe que celles de Gibbs et Penske? Les paris sont ouverts!

Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: