Chase Elliott sauve l’honneur de Chevrolet…et peut-être NASCAR !

Crédit photo : Chris Graythen / Getty Images

En gagnant la course NASCAR Coupe Monster Energy dimanche dernier avec sa Camaro à Kansas City, le jeune prodige Chase Elliott a ravivé l’espoir de plusieurs amateurs de la série qui sont aussi mordus de Chevrolet de voir leur marque préférée gagner éventuellement la Coupe. Car, rendu à cette étape, il n’y a plus que huit pilotes qui peuvent espérer accéder à la couronne. Hors, Elliott est le seul à conduire une Chevrolet Camaro. Cinq autres ont des Ford Fusion et deux ont des Toyota Camry.

Mais ses chances sont-elles bonnes? Il faudrait qu’il gagne au moins une des trois prochaines courses afin de participer à la toute dernière à Homestead en Floride. Notons que Kyle Busch (Toyota no 18) mène toujours au championnat avec 40 points de plus que la démarcation permettant aux huit pilotes d’aspirer au championnat. Kevin Harvick (Ford no 4) le suit avec 39 points de plus, Martin Truex (Camry no 78), 23. Pour le moment, Elliott (Camaro no 9) n’a que 3 points de plus. Les autres pilotes, Clint Bowyer (Ford no 14), Joey Logano (Ford no 22) et Kurt Busch (Ford no 41) ont, après Kansas, un déficit de 3 points et Aric Almirola (Ford no 10), un déficit de 12 points (remarquez que les quatre Ford de l’équipe Stewart Haas sont parmi les huit participants).

Elliott ne l’aura donc pas facile. On s’imagine que les quatre pilotes Stewart Haas travailleront ensemble et que les trois meneurs ont faim d’une victoire, Kyle Busch n’ayant pas gagné depuis la Ronde de 16 en septembre, Harvick (qui filait vers une victoire à Kansas mais qui a dû perdre des positions en pénalité pour avoir roulé trop vite dans la ligne des puits) n’a pas gagné, lui, depuis la course du Michigan au mois d’août et Truex, depuis juillet dernier.

Elliott n’a donc pas le choix, il lui faudra gagner (il a survécu jusqu’à la Ronde de 8 lors des deux dernières saisons) mais, tous les espoirs sont permis. Mentionnons qu’Elliott, le fils du légendaire Bill Elliott (champion dans le passé sur Ford Thunderbird no 9) est également le plus populaire pilote de la série auprès les amateurs de NASCAR. Ses exploits ne peuvent que raviver l’intérêt que ceux-ci ont pour la série ce dont NASCAR a cruellement besoin. Dimanche prochain, tous courront à la plus petite piste de la série Monster Energy, Martinsville (0,536mille), un endroit qui sourit à l’équipe Hendrick Motorsport dont Elliott fait partie et à Chevrolet. À surveiller également, le vétéran champion Jimmy Johnson (Chevrolet Camaro no 48) qui adore cette piste, lui qui a encore frappé le mur dimanche dernier et qui ne compte aucune victoire cette année !

0 0 vote
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x