Non, je ne serai pas le propriétaire du St-Guillaume Super Speedway !

Crédit photo : Joe Labrie

Suite à notre texte, à propos de la décision de Joël Brûlé de quitter le St-Guillaume Super Speedway en raison de l’incertitude d’une possible vente de la piste de course, on s’est tous mis à spéculer sur qui pourrait acheter le « Stadiaume ». On peut s’imaginer quelques noms mais souvent le seul nom qui nous vient en tête, et qui a les poches creuses pour faire l’achat d’une piste de course, est Dominic Lussier.

J’ai joint Dominic Lussier au téléphone, je voulais en avoir le cœur net, car de plus en plus la rumeur se faisait persistante comme quoi il serait le prochain propriétaire de la piste à St-Guillaume.

Habituellement, lorsque je parle avec Dominic, je m’attends toujours à ce qu’il me parle un peu comme un politicien, mais cette fois-ci, pas du tout, j’ai parlé à un Dominic Lussier très calme comme s’il venait de prendre un mois de vacances et avec un sens de l’humour que je n’étais pas habitué de voir en lui.

On a eu une longue et une belle conversation, tous les sujets y ont passé, de la Covid au Nascar.

Oui, la covid a frappé dans l’entourage de Dominic Lussier, ce qui a créé quelques petits défis dans son milieu mais, en même temps, lui a permis de prendre du recul, lui qui a toujours roulé à 100 miles à l’heure dans ses multiples projets.

Mais, bien entendu, la question que j’avais en tête et qui me brûlait les lèvres… ‘’Dom parle « moé » est-ce vrai que tu es celui qui achèterait la piste de course à St-Guillaume ?
Après tout, ma question avait du sens, il a bien acheté le RPM Speedway et pourquoi pas avoir aussi en main une autre piste de course afin d’élargir ses commerces dans le sport motorisé.

« Steve, je te confirme que NON, je ne serai pas le propriétaire de la piste à St-Guillaume, on m’a déjà approché, mais ça ne m’intéresse pas, ça fait 12 ans que je m’occupe de piste de course, je travaille 7 jours sur 7, c’est dur sur la vie familiale. En plus, avec les « challenges » avec les municipalités à propos du bruit et des motorisés qui viennent aux courses, j’en ai plein les bras !

Et, pour en rajouter, cet été je me suis acheté un beau ponton pour profiter un peu de l’eau et j’en ai fait seulement 4 heures dans tout l’été…ça t’en dit long!

Ma blonde aimerait bien qu’on commence à ralentir un peu et profiter plus de la vie.
S’il fallait que je m’occupe en plus d’une autre piste de course, faudrait rajouter une 8e journée dans la semaine !

Donc c’est réglé pour le sujet du « Stadiaume »

Tant qu’à avoir Dominic au bout du fil, pourquoi pas lui parler de quelques rumeurs qui courent en ce moment.

NASCAR !
Dominic, on entend de plus en plus parler que tu serais sous la bannière Nascar en 2022, est-ce vrai?

« Si la tendance se maintient et que tout va comme prévu, oui on s’enligne vraiment pour être sous la bannière Nascar. Elle offre un excellent fond de points et Nascar c’est aussi prestigieux venant également avec la visibilité qui n’est pas à négliger non plus avec la présentation des courses à la télé. »

Autre rumeur :
Est-ce vrai que tu travailles fort pour avoir, une fois de plus, Raphaël Lessard pour quelques courses à l’autodrome Granby?

« Oui, c’est vrai, on travaille fort pour avoir Raphaël pour faire 4 ou 5 courses, encore une fois au volant de l’équipe TBR, il reste encore des détails à régler. »

Parle-moi du défi Urbain !
« Écoute Steve , ça été une belle expérience mais tellement stressante, on avait tellement de pression pour que ça fonctionne que mon humeur en a pris pour son rhume! Habituellement, je suis un gars qui gère très bien ses émotions mais je t’avoue que l’été, en situation de covid à l’autodrome Granby et du défi Urbain au GP3R, n’a pas été de tout repos côté tempérament, tellement que je ne me reconnaissais pas comme personne, le plaisir et la passion que j’ai toujours eue pour les courses, en ont mangé un coup !»

Lorsque Joël Brûlé a décidé de faire des courses en même temps que le GP3R, ça t’a mis en rogne?
«Oui, ça m’a contrarié, car on a travaillé fort pour avoir plusieurs pilotes et beaucoup nous avaient promis d’être au GP3R. On voulait que ça soit un succès et, surtout, on ne voulait pas faire des courses avec 10 voitures mais lorsque que St-Guillaume a décidé de faire des courses, des pilotes voulaient changer d’idée pour aller courir là-bas. Mets-toi dans ma peau, ça vient chambouler des plans et je peux te dire que j’ai travaillé très fort pour garder le maximum de pilotes à Trois-Rivières.
Ceci étant dit, je n’en veux pas à Joël, on s’est parlé, il avait ses raisons et moi les miennes, même si on n’était pas sur la même longueur d’ondes, on se parle encore et cette histoire est derrière nous. »

Pour revenir au défi Urbain, cette année il va y avoir des changements ?
« Oui, cette année, tous les pilotes qui vont participer au Défi Urbain à Trois-Rivières devront, avant tout, avoir fait quelques courses sur Terre-Battue, donc exemple, un gars comme Marc Antoine Camirand ou les frères Dumoulin, devront venir courir sur nos pistes pour être éligibles à la course du GP3R. »


En terminant, parle-moi un peu de ton gars Donovan.
«Donno travaille fort et il est un passionné de course, j’ai été sévère avec lui à propos de ses études et la façon de gérer un budget, mais ça lui a permis d’avoir de bons outils dans son coffre de vie pour bien comprendre la façon de faire.
On l’a aidé à partir son équipe de course avec William Racine, donc il pourra la gérer comme une entreprise. Je ne suis pas inquiet pour lui, il aime vraiment ça! »

Voilà les dernières nouvelles concernant Dominic Lussier, j’avoue que la dernière année on ne s’est pas beaucoup parlé, mais j’ai bien aimé avoir piqué une bonne jasette avec lui presqu’à cœur ouvert !

En attendant, lui et son équipe travaillent fort pour la saison 2022 à l’autodrome Granby et le RPM Speedway mais, en raison de la pandémie, ils vont tout faire pour aller de l’avant avec de nouvelles idées, question de se renouveler !

Président / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Steve Berthiaume

Laisser un commentaire

Scroll to top