Moreau, Moreau, Gauthier

Salutations à tous les amateurs de « Sim Racing » de toute allégeance !!! Vendredi soir dernier avait lieu la 7e épreuve de la saison de la série « NASCAR Cup Lacroix-Tuning » présentée par l’autodrome Chaudière, 360Nitro.tv et LM Production.

Le « Gateway 156 » était présenté en direct du World Wide Technologie Raceway virtuel en provenance de Madison Illinois, non loin de Saint-Louis, au Missouri. Pour l’occasion, 32 joueurs s’étaient donné rendez-vous sur les ondes de SFTV. Encore une fois, la diffusion de l’évènement fut animée de main de maître par le duo composé de Luc Carbonneau et Éric Gaudreault-Drapeau.

Avant le lancement de la course, le top 5 au classement général était composé comme suit : Nicolas Moreau (No 5) 306 pts, Jean-Raphael Morin (No 23) 253 pts, Mathieu Tremblay (No 25) 253 pts, Simon Madgin (No 46) 221 pts et François Benoit (No 711) 215 pts. Tout peut encore arriver, mais à moins d’un holocauste nucléaire, il serait surprenant que Nicolas Moreau ne termine pas premier de la première portion du calendrier.

Bizarre bizarre …

Le soin est laissé à Iracing de déclencher ou non une neutralisation. Encore une fois, la course du WWT Raceway n’a pas fait exception à la semaine dernière avec deux évènements de course qui sont survenus dont on pourrait qualifier de discutable. Dès le premier tour, un incident de course est survenu entre Simon Madgin (No 46) et Marc Morrissette (No 96) qui aurait dû mener au premier jaune de la soirée. Cependant, pour une raison obscure, les commissaires de course (Iracing) n’ont eu aucune réaction, ils ont laissé le combat suivre son cours. Vers la fin, avec moins de 20 tours, Jean-François Pilote (No 213) qui venait de ravitailler s’apprêtait à sortir de la ligne des puits. Ce dernier s’apercevant que la meute approchait à grande vitesse a préféré ralentir (pour ne pas dire arrêter) son bolide pour ne pas nuire aux autres participants. Cependant, Iracing semble avoir détecté que le bolide était immobilisé, ce qui a mené à une neutralisation qui n’était vraiment pas nécessaire même si celle-ci a profité à certains joueurs.

Excellent choix de piste

C’était la première fois que la série s’arrêtait sur l’ovale de l’Illinois, force est d’admettre que le choix de cette piste à été un coup de maître. Le WWT Raceway est reconnu comme étant un circuit de pilotes où l’ajustement des bolides est important, mais l’est beaucoup moins que l’habilité des joueurs qui permet à certains de se démarquer.

La soirée a été ponctuée de 8 jaunes incluant celui à la fin du segment. Je dirais ici que nous sommes dans la moyenne de la série. La première partie de la course fut l’affaire de Nicolas Moreau (No 15)

« Parmi les 15 tracés visités cet automne, le World Wide Technology Raceway, dit autrefois le Gateway Motorsports Park, fut parmi les deux que j’attendais avec fébrilité, l’autre étant Nashville que nous visiterons dans deux semaines. Cette piste est exigeante, en 25 tours pour filmer le tour de présentation, j’ai dû l’échapper plus souvent que ce que je me permets d’admettre, et on ne parlera pas de cette( insérez votre adjectif péjoratif favori ici) d’entrée aux puits, un vrai monstre… Bref, une course qui allait demander constance, patience et concentration. On aura pu y voir de splendides batailles, mais chaque visite sur circuit court demeure un risque d’y voir un peu plus de neutralisations que  la moyenne. Conclusion simple, 4e victoire en 7 pour Nicolas Moreau, sa place en séries n’est désormais qu’une formalité. Par contre, la lutte pour savoir qui seront ses 15 adversaires se dessine avec seulement 3 courses à faire au calendrier régulier. »

                                                                                                              – Éric Gaudreault-Drapeau, STFV                                            

Belle fin de course pour Steve Gauthier

Il est difficile pour moi de ne pas avoir un léger parti pris pour le bolide 360Nitro.tv piloté par Steve Gauthier. Je ne pouvais passer sous silence l’excellente gestion de course de Gauthier qui a mené à une superbe remontée de sa part en fin d’épreuve. Lors de la 7e neutralisation, l’équipe 360Nitro.tv en a profité pour enfiler un ensemble de pneus neufs à la voiture. La Camaro est ressortie des puits avec l’avantage d’avoir un train de caoutchouc sans aucune marque d’usure. Occupant alors le 14e rang, Gauthier s’est élancé et a effectué la remontée de la soirée en ramenant sa monture au troisième rang à l’arrivée. Avec 5 tours à compléter, la 360 était cinquième. Steve a, par la suite, dépassé Mathieu Tremblay (No 25) pour s’emparer du quatrième rang. C’est lors du dernier tour que Gauthier a réussi à dépasser Jean-Raphaël Morin (No 23) pour prendre le dernier rang du top 3. Voici le commentaire d’après-course de Steve Gauthier

« C’était dans la crainte et l’incertitude que j’ai pris le Drapeau vert vendredi soir et malgré tout, je peux finalement dire que j’ai eu les meilleurs moments de ma saison durant cette course. J’ai joué mes cartes différemment des autres pilotes avec mes changements de pneus tardifs et c’est grâce à ça que j’ai pu enregistrer, avec grande joie, mon premier podium avec la voiture 360Nitro.tv. »

– Steve Gauthier, pilote de la voiture 360Nitro.tv

Top 5, World Wide Technologie Raceway

1-Nicolas MoreauChevrolet Camaro no 15Transit
2-Fred MoreauChevrolet Camaro no 5Transit / Lavoie équipement
3-Steve GauthierChevrolet Camaro no 360360Nitro.tv
4-Jean-Raphaël MorinChevrolet Camaro no 23EzWebPro
5-Mathieu TremblayChevrolet Camaro no 25APEX Inspection, LAS Esport, Cerpolait

La remontée et la descente de la semaine

Le titre de la plus belle remontée de la semaine revient à Pier-Luc Rioux (No 86) qui en terminant treizième a gagné douze positions sur son rang de départ. Le titre de la « déboulade » (je ne pense pas que ce mot existe) est remporté par Marc Morrissette (No 96) qui, en terminant dernier, a perdu 22 places. Il aura sûrement la chance de se reprendre la semaine prochaine au Kentucky.

Le titre du vol plané de la semaine revient à Alex Pellerin (No 818), je vous laisse juger par vous-même !!!

En conclusion

Il ne reste que trois courses (Kentucky, Nashville et Talladega) avant la fin de la première partie de la saison. Comme  dirait Bob, c’est là que ça va passer ou casser pour plusieurs compétiteurs !!!!! Que les dieux bénissent les rois de la course !!!!

Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard

Laisser un commentaire

Scroll to top