Les potins de Cornwall !

Crédit photo : Daniel Mailhot

Cornwall le Oswego canadien.

Les activités de course nous manquent et l’événement du Fall Showdown Weekend de Cornwall vient combler ce vide.

Ordinairement, je serais au Super DIRT Week comme la plupart des adeptes du sport automobile sur la terre battue. Encore une fois, c’est la maudite Covid-19 qui perdure avec ses contraintes sanitaires, qui persiste privant les canadiens de traverser aux États-Unis. L’absence des amateurs et des équipes de course se fait sentir chez DIRTcar. Seulement 3 pilotes canadiens au SDW. Gary Lindberg, Zachary Payne et Mat Money Williamson.

Pour la soirée d’ouverture du 8 octobre, les pilotes de la classe Modifié avaient droit à une finale de 50 tours, les Sportsman 40 tours, Mini-Stock 25 tours, Mod-Lite et Vintage 20 tours, et un 20 tours d’extra pour les Sportsman non-qualifiés.

La table était mise car la réponse des équipes de course était au rendez-vous. Les puits étaient remplis à sa pleine capacité. On parle même de record historique en terme de quantité pilotes. Il y avait dans les puits 170 voitures dont 49 Modifié, 66 Sportsman.

En terme de comparaison, il y avait 111 Sportsman à Oswego avec 4 qualifications de 27 voitures.  

Deux pilotes locaux n’étaient pas présents. CD Beauchamp et Shane Pecore qui a tout vendu pour revenir, en 2022, avec de l’équipement neuf, qui sait ?

Le pilote Sportsman Olivier Boissonneault en était à sa première participation au CMS. Pour lui, c’est comme un rêve, un objectif impensable.

J’ai croisé Claude Brouillard, il m’a assuré qu’il sera de retour en 2022 avec un nouveau Bicknell qui marquera sa 45ième année de course.

Kayle Robidoux était au volant de la voiture Sportsman de son fils Matthew puisque ce dernier joue au hockey. Toutefois, on pourrait voir le fils dimanche.

Danny O’Brien était au volant de la voiture de Roger Slack. Il en était à son 4e départ cette saison. Il n’a pu se faire justice, vendredi soir, avec une crevaison et un problème mécanique. Il n’est pas question pour lui de revenir à plein temps.

Patrick Laperle s’est vu offrir la seconde voiture de Jean-François Corriveau.

Soirée occupée pour Cédric Gauvreau et Félix Roy qui ont piloté dans deux classes Sportsman et Modifié. Toutefois, le jeune Roy a vu son moteur rendre l’âme durant la finale Modifié.

Est-ce qu’on risque de voir Steve Bernard prendre part à la série Super DIRTcar Big Block en 2022? C’est du moins ce qu’on espère, car on attend une nouvelle voiture et un moteur neuf. Espérons que les restrictions sanitaires s’améliorent.

Michaël Parent conduisait son TEO, ce soir, pour un dernier test. Il faudra voir, avec sa 8e place en finale, si ça sera suffisant avant de revenir avec son nouveau Bicknell, avec lequel il connait du succès.

Yan Bilodeau était au volant de la deuxième voiture de l’équipe du One.Voici ses propos :
‘Ils m’ont choisi car ils voulaient faire des tests et voulaient avoir un jeune derrière le volant. C’est une équipe qui n’a connu que la victoire et les bonnes performances depuis leur début. Je suis heureux d’avoir la chance de conduire et je ferai de mon mieux avec l’expérience que j’ai dans ces voitures. Je tiens à remercier tous les membres d’équipe, actionnaires, commanditaires de l’équipe pour l’opportunité.’

Dans la victoire le vétéran Brad Rouse, pilote Sportsman, a donné crédit à ses adversaires en mentionnant que rien n’est facile.

David Hébert a avoué avoir eu une excellente voiture ce soir. Son expérience lui a servi parmi les retardataires. Corey Wheeler, qui a terminé 2ième, a mentionné que Hébert avait une meilleure voiture que lui. 

Steve Bernier a essayé le même ‘set-up’ avec lequel il a gagné à Humberstone. Il termine 6e lors de la finale.

Raphaël Lessard continue d’impressionner, ce dernier a réussi le meilleur temps chronométré. Le seul à avoir roulé en bas des 13 sec. Il remporte sa qualification et termine 16e lors de la finale de 50 tours.   

Steve Turcotte m’a impressionné, encore une fois. Il m’a démontré pourquoi il est champion en terminant sur le podium.

Mission accomplie pour Aryane Imbeault qui a atteint la finale sans avoir eu recours à la consolation.

L’absence de Maxime et Josiane Plante s’explique, selon le paternel, car tout est démonté et sont déjà en mode préparation, en vue de la prochaine saison.

Clément Therrien et Marco Gilbert ont vendu leur W16 à Christopher Cordeau qui en était à sa première course en Modifié.

Le clan Therrien était satisfait de présence puisque Alan et Alex ont pris part à la finale.

Le charismatique Alexis Charbonneau trouve le moyen de remporter des victoires partout où il se présente. Il a remporté la finale avec sa deuxième voiture, par surcroit.

La soirée a été longue et cela s’explique par le nombre de voitures et le nombre de classes. A mon avis le promoteur s’est fait surprendre par le nombre de voitures présentes.

Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

Scroll to top