Yan Bussière inquiet !

Crédit photo : Daniel Mailhot

Pour le 70e anniversaire de la piste de Drummond, la F1 de la terre battue, le promoteur Yan Bussière a investi temps et argent afin de retrouver ses titres de noblesse, soit la piste de terre battue numéro 1 au Québec. Il a fait des améliorations aux infrastructures, une nouvelle piste Off Road et l’ajout de nouvelle glaise sur sa piste principale qui était rendue abrasive. On estime ces investissements à plus de 100,000$. 

À sa 17e année, en tant que promoteur de l’autodrome Drummond, Yan Bussière a hâte que les courses retrouvent une certaine normalité avec la présence de spectateurs. En 2020, seulement 5 événements de course ont eu lieu en raison du Covid-19 avec des mesures exceptionnelles qui ont été suivies à la lettre. Il est inquiet pour la suite.

Beaucoup d’incertitude face à la nouvelle saison et rien n’est joué mais, présentement, des démarches au bureau du député fédéral de Drummondville ont lieu. Il a fait comprendre l’importance du site motorisé. ‘Le hic c’est que l’on considère le sport automobile dans la même classe que les sports de combat, ajoute-t-il’.

La situation, en Ontario, n’est guère mieux. Dans le Quinte News, on y apprend que le promoteur de la piste de Brighton Mark Rinaldi a soumis une proposition au gouvernement de la province de l’Ontario afin d’y présenter des courses en 2021 pour l’ensemble des pistes de terre battue.

L’année 2021 est critique au point de vue de la rentabilité. Le promoteur n’a aucun support mais que des prêts, qui doivent être remboursés. Est-ce que l’interdiction des rassemblements extérieurs pourrait compromettre, pour une deuxième fois, la saison 2021, soit l’année du 70e anniversaire de l’autodrome, par surcroit ?  

Il se demande comment cela va se traduire lors d’un semblant retour à la normalité ? Est-ce que les amateurs seront de retour en grand nombre ?

Une séance de pratique a eu lieu la semaine dernière et deux autres sont à venir. Yan mentionne ‘c’est bien beau des pratiques mais ce n’est pas des courses. Pour une fois que la température nous permettait de débuter plus tôt’.

Le samedi, 1er mai, a eu lieu la première pratique à huis clos avec 38 voitures présentes. Des pratiques qui ont donné lieu à de nouveaux records de piste. Cela s’explique par les modifications apportées sur la piste et l’hiver qui a fait son œuvre.

La saison dernière, le promoteur avait déclaré au média 360nitro.tv, à la suite de la première course, que sa piste était impeccable. ‘Pas compliqué, la dernière fois que j’ai vu une piste semblable … à la visite des WOO Sprint!’ Comme le slogan dit:« la F1 de la terre battue.»

Toutefois, il déplore que plusieurs équipes n’étaient pas prêtes et espère qu’aux prochaines pratiques, le nombre de participants augmentera à 70 afin de permettre de rentabiliser les coûts d’opération. Il donne l’exemple de l’autodrome de Granby qui, à sa première pratique, le 29 mai 2019, avait accueilli 44 voitures.

De plus, 55 pilotes de VTT et de Moto ont eu droit à des pratiques, dimanche dernier, sur la nouvelle piste Off Road. Yan est allé s’assoir dans les estrades et il a aimé ce qu’il a vu. Il a de grandes attentes sur le nouveau tracé, lequel a été très apprécié des pilotes. Il ajoute ‘peu importe où l’on se retrouve dans les estrades, on voit le tracé Off Road dans son ensemble, ce que d’autres n’offrent pas’. Il espère recevoir des événements qui accueilleront plus de 200 adeptes. Rien n’est joué pour la 70e saison de l’histoire de l’autodrome. Le promoteur Yan Bussière a un calendrier chargé et excitant qu’il voudrait mener à bien !

0 0 votes
Article Rating
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x