Le début d’une belle histoire d’amour !

Moi, Maryann Proulx, pilote rimouskoise de deuxième génération

Mon arrivée en tant que pilote dans le monde de la course automobile s’est faite à l’âge de sept ans après avoir passé tout l’hiver 2007 à construire mon premier junior dragster dans le garage de la résidence familiale avec mon père. Étant née dans le domaine, car mon père faisait déjà de la course d’accélération à ce moment-là, j’étais bien heureuse de voir mon rêve se réaliser sous mes yeux. Comme j’étais la seule au Bas-Saint-Laurent dans cette catégorie, je m’inscrivais dans la classe moto aux pistes locales. C’est là que les premières victoires et l’esprit de compétition sont arrivés et plus je gagnais, plus je voulais me surpasser.

Après l’été de mes douze ans, mon père me fit un très beau cadeau. Il est revenu d’une course à New York avec un nouveau junior dragster, plus grand et plus rapide, puisque mon premier bolide était devenu trop petit. C’est d’ailleurs avec cette voiture que j’ai eu mes plus grandes victoires, performant à des pistes comme Miramichi, Pont-Rouge, Napierville, Epping et autres.

En 2014, j’ai participé au Junior Championship de la division 1 à Numidia en Pennsylvanie. Bien que j’aie mérité le titre de 3e meilleure pilote de toute la division lors de la Race of champions, le moteur de ma voiture était au maximum de ses capacités. C’est alors qu’à l’aide de l’argent de mes bourses j’ai acheté un nouveau moteur plus performant.

Qu’est-ce que le Junior Championship :

Ces courses se déroulent sur 5 jours, généralement du mercredi au dimanche et ne comporte que des juniors dragsters. Alors, les enfants et leurs familles de la division 1, soit des États-Unis et du Canada peuvent y participer. Les bourses sont grosses et les inscriptions sont dispendieuses. On peut être jusqu’à 380 juniors dragsters à se présenter à ces courses au mois d’août. À chaque jour, 2 courses différentes ont lieu, dont la prestigieuse Race of Champions dans laquelle les meilleurs pilotes de chaque piste s’affrontent.

J’ai pu aller défendre mon titre à Mason Dixon Dragway au Maryland en 2016, mais dû à un bris mécanique, j’ai dû déclarer forfait en quart de finales. Ce fut ma dernière année de courses en junior dragster puisqu’on a vendu ma voiture juste avant l’été suivant.

En septembre 2017, j’ai fait l’acquisition du dragster que je possède actuellement. L’été 2018 fut le début d’une belle histoire d’amour avec quelques runs gagnées et quarts de finales, juste avant ma première victoire de programme à Mont-Joli en 2019.

Je prévois un retour en force pour 2021 avec un relooking complet de mon bolide et un tout nouveau moteur pour l’été qui vient.

3 2 votes
Article Rating
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x