Une Cadillac 1954 plutôt rare.

Crédit photo : Éric Descarries

Comme je l’écris si souvent, j’ai plusieurs amis dans le domaine de l’auto. Parmi eux, il y a Yves Perreault, collectionneur de Laval. Il y a deux semaines, Yves avait sorti sa superbe Cadillac 1954, une impressionnante berline qu’il possède depuis déjà plusieurs années. Le moment semble être venu pour Yves de se départir de cette grande voiture. Ce qui est remarquable, c’est qu’elle est originale du pare-chocs avant au pare-chocs arrière sauf pour la batterie et les pneus. Le moteur en est un V8 de 331 pouces cubes de 230 chevaux combiné à une boîte automatique HydraMatic à quatre rapports! Les détails massifs de cette auto font qu’elle affiche un poids de quelques 4500 livres ce qui est quand même étonnant alors que certains véhicules modernes comme la Grand Cherokee ont un poids nettement plus élevé malgré l’utilisation de matériaux plus légers comme le plastique, l’aluminium et autres !

La superbe Cadillac 1954 de mon ami Yves.

La Caddy vue de l’arrière.

La peinture de l’auto lui est originale quoiqu’elle ait été un peu trop polie par endroit. L’intérieur, lui, est en excellent état incluant le tissu original des sièges arborant l’écusson de Cadillac reproduit plusieurs fois.

Auriez-vous trouvé le bouchon du réservoir?

Le tableau de bord de la Cadillac 1954.

Détail remarquable de la sellerie de l’auto. La broderie représente des emblèmes de Cadillac à profusion. C’est encore une preuve que l’auto est originale!

Ça, mes amis, c’est un coffre!

Le V8 de 331 pouces cubes (5,4 litres) très «occupé» de la Cadillac avec ses diverses pompes hydrauliques pour les accessoires mécaniques.

Si cette auto vous intéresse, sachez qu’elle est en parfait état de fonctionnement alors que mon ami s’attend à lui trouver un nouveau «foyer» pour environ 44 000 $ !

Bizarre de Chevrolet

Il faut dire que l’on trouve une foule d’amateurs de voitures de tout calibre à Laval. En voici un autre, un artisan «hot-rodder» du nom de Dan que j’ai rencontré dans un stationnement local. Il allait prendre le volant de sa Chevrolet 1952 modifiée selon la philosophie des «custom» des années cinquante, un peu comme les «lead sled» (traineaux de plomb, surnom donné à ce type d’auto de l’époque dont les modifications de carrosserie se faisaient avec du plomb au lieu du plastique d’aujourd’hui).

La Chevrolet 1952 modifiée de Dan.

Les ailes arrière ont été grandement exagérées!

La voiture repose sur son châssis original dont la portion avant a été remplacée par un sous-châssis de Camaro. Le moteur qui anime cette auto est un V8 350 plutôt récent combiné à une boîte automatique.
Enfin, j’ai reçu cette photo par Internet. Il s’agit d’une parodie du manuel d’instruction de la Dodge Charger 1968. Si vous ne comprenez pas l’astuce, demandez à un amateur de films policiers d’action. Il vous expliquera!

0 0 vote
Article Rating
Éric Descarries
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives d'Éric Descarries
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x