À quoi ressemblera 2021 ?

Crédit photo : François Richard

À ce moment-ci, avec l’état actuel des choses, il est très difficile de prévoir ce à quoi ressemblera 2021 dans le monde des courses automobiles. Avec la pandémie actuelle, autant au niveau local qu’international, les prochaines semaines et les prochains mois seront déterminant quand à allure que prendra la saison prochaine dans le sport motorisé. Le texte qui suit est une réflexion purement personnelle, il se pourrait fort bien que je sois complètement hors piste et que je prenne le clos au premier virage.

Dommage pour l’Autodrome chaudières

La nouvelle de la semaine dans le merveilleux monde du stock-car local est l’annulation des activités restantes au calendrier de 2020 de l’autodrome chaudière. La fin de semaine dernière, le circuit de Vallée-Jonction présentait son premier et seul programme de course de l’année.

Suite au communiqué de presse de Autodrome chaudière du 8 septembre 2020 qui mentionnait :

« Au courant de la soirée, nous avons eu la visite des policiers afin de vérifier que les consignes de la santé publique étaient respectées. Même avec tous les efforts des amateurs de course, les équipes et l’organisation de l’Autodrome Chaudière, la direction de santé publique ont décidé d’augmenter considérablement les exigences. »

Avant même l’arrivée de la COVID-19, les sports motorisés étaient souvent victimes de groupes d’individus se plaignant du bruit et de la pollution causés par les véhicules à essences. Pour plusieurs, la course (auto, moto et autres objets à moteur) est vue comme une nuisance publique qui ne devrait pas exister. Dans un tel contexte, les dirigeants des complexes de courses du Québec se doivent d’être plus que vigilants lors de la présentation d’évènements. Le but étant d’éviter de réveiller l’ours qui dort dans la grotte. Une fois que la bête sort de son hibernation, elle devient très affamée et va tout dévorer sur son passage. Les propriétaires de pistes doivent rester aux aguets pour éviter tout dérapage qui pourrait attirer l’attention de certains médias qui sont en mode dénonciation.

Les commanditaires vont-ils répondre à l’appel ?

L’entre-saison est sensiblement court en NASCAR,  la préparation pour la prochaine année bat déjà son plein pour plusieurs équipes. Certaines d’entre elles, surtout celles à partir du milieu du peloton, ont manifesté des inquiétudes quant au retour de leurs commanditaires.

Les petites écuries ne procurent pas beaucoup de visibilités au niveau télévisuel puisque l’accent est majoritairement mis sur les meneurs qui par la bande sont des équipes avec de gros moyens. Alors la seule solution qu’il reste pour mettre à l’avant-plan les entreprises rattachées aux  équipes à budget limité est la présence de spectateurs dans les  complexes motorisés. Donc, avec ou peu de personnes qui assistent aux courses, les voitures qui ne passent pas à la télé sont beaucoup moins attirante pour les commandites. Plusieurs compagnies attendent de voir comment les astres s’aligneront quant à la présence ou non de foules dans les gradins. Si 2021 ressemble à 2020, il se pourrait fort bien que les décisions se prennent à la pièce et qu’il n’y ait rien de concret pour bien des équipes avant le début de la saison.

Pour les séries locales, l’enjeu est tout aussi majeur. Certains pilotes se commanditent à même leurs entreprises, ce qui est en soi un avantage majeur pour eux. Pour les autres, il sera peut-être plus ardu de trouver de l’argent pour rouler en 2021. Avec le gouvernement qui ne cesse de serrer la vis, l’argent que dépenseront les entreprises sera encore plus compté à la cenne près que maintenant. Une chose est sûre, le monde de la course au Québec ainsi celui du divertissement ne peuvent en aucun cas se permettre une deuxième année comme 2020. Dans l’affirmative, cela pourrait être une véritable hécatombe. Des gens qui ont travaillé fort toutes leurs vies pourraient tout perdre du jour au lendemain. Malheureusement, on dirait qu’ils ne font pas partie de l’équation.

Bubba Wallace quitte Petty Motorsports

Je dois vous avouer que je ne l’ai pas vu venir ! Plusieurs rumeurs ont circulé dans les dernières semaines concernant l’équipe de la légende vivante Richard Petty. Cependant aucune d’elles ne concernait le départ de Bubba Wallace à la fin de la présente saison. Wallace est un pilote très populaire, soyez certains qu’il ne part pas sans avoir de plan en tête. Une rumeur envoie Wallace chez Ganassi en 2021 au volant de la voiture no 42 présentement conduite par Math Kenseth. Pas si farfelu que cela pourrait paraître, car il y aurait eu des pourparlers plus tôt cette année entre McDonald et RPM pour une commandite de la voiture 43. 

De plus en plus les commanditaires ont leur mot a dire quand au choix du pilote, il se pourrait fort bien que McDonald ait décidé d’accorder des fonds additionnels à l’équipe de Chip Ganassi pourvu que le pilote derrière le volant de la voiture 42 pour 2021 soit Bubba Wallace. Mon petit doigt dit que l’on devrait connaître assez rapidement la suite de l’histoire.

En conclusion

Plusieurs ont sûrement hâte que 2020 finissent alors que d’autres eux n’ont peut-être pas envie que 2021 commencent. Les prochains mois seront intéressants à suivre, j’espère qu’ils seront ponctués aussi de bonnes nouvelles et pas juste de mauvaises.

Que les dieux bénissent les rois de la course !

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x