Solide performance de Patrick Laperle

Crédit photo : François Richard

Enfin de retour en piste !

(Montmagny, Qc) Je ne m’éterniserai pas sur les histoires de COVID et de masques. Dans le contexte actuel, qui devient de plus en plus lourd, bien des gens dont les pilotes québécois avaient besoin de revenir à un semblant de monde normal.

En avant-midi, les équipes de la série Mini Sportsman ont eu l’honneur d’ouvrir le premier programme de courses de la saison à l’autodrome Montmagny. Par la suite ce fut au tour des mini légendes (6 inscrits) et des « Hobby » (14 inscrits) de lancer leurs bolides sur le circuit asphalté de 3/8 de milles.

L’horaire de la journée étant divisé en trois parties, chacun des participants devait libérer les puits à la fin de son segment pour faire place aux équipes qui attendaient leur tour avec fébrilité de faire leur entrée au centre du circuit. Beaucoup de coordinations pour le personnel de l’autodrome, ce dans le but de respecter les normes sanitaires mises en place. Les spectateurs n’étant pas admis, seuls les éclaireurs avaient accès aux gradins. Les membres des écuries ainsi que les médias étaient confinés en milieu de piste.

Résultats Légendes modifiésSérie Hobby (Top 5)Résultats mini Sportsman
1- Pascal Turgeon (no 9)
2- Maxime Tardif (no 66)
3- Felix Antoine Comeau (no 62)
4- Nicolas Côté (no 95)
5- Kevin Bisson  (no 28)
6- Thomas Côté (no 67)
1- Eric Desponts (no 51)
2- Eric Thibault (no 3)
3- Sebastien Larue (no 12)
4- Kathy Pelletier (no 26)
5- Gabriel Linteau (no 91)
À venir

Sportsman TEC et LMS

À la grande joie des organisateurs, les équipes des séries Sportsman TEC et LMS ont répondu présent à l’invitation lancée par l’autodrome Montmagny. En effet, 25 voitures LMS et 20 bolides Sportmans TEC sont venue se battre pour la victoire dans leur série respective. L’entrée des véhicules de transports de la série LMS  n’a pas passé inaperçue, même si c’est très loin des séries de pointes du NASCAR les sommes investis dans les équipements sont colossales.

Les pilotes de la série Sportsman TEC ont pris le départ en début de soirée pour une épreuve de 100 tours âprement disputée. Pour l’occasion, on avait demandé aux équipes de déplacer leur semi-remorque pour que les gens présents au milieu du circuit puissent voir l’ensemble de la piste. Un geste grandement apprécié par tous.

La voiture Sportmans TEC 89 pilotée par Marc Bertrand a échoué l’inspection technique et par conséquent s’est vu retirer sa place du podium. LP Lauzier membre du programme Festidrag a connu une excellente journée de travail en remportant la victoire.

Podium Sportman TEC  

1- LP Lauzier (No 72)
2- Jean-François Bouvrette (No 20)
3- Jonathan Côté (No 07)

Solide performance de Patrick Laperle

Parti de la position de tête, le pilote originaire de Saint-Denis sur Richelieu a dû défendre chèrement sa peau durant toute la soirée. Dans la première partie de l’épreuve, Donald Theetge (no 80) qui était parti quatrième a bien manœuvré pour réussir à prendre le contrôle de l’épreuve.  Cependant lors du premier jaune, Theetge a éprouvé des ennuis mécaniques le forçant à l’abandon. Dommage dans les circonstances puisqu’il semblait avoir en main tous les outils nécessaires pour remporter la victoire.

Pendant que Laperle (no 91) se bataillait avec Samuel Charland (No 41), l’autre voiture 41 conduite par Jonathan Bouvrette filait à vive allure en première position tirant avantage de la bataille entre ses deux rivaux. La lutte entre Laperle et Charland a duré pendant plusieurs tours, la voiture 91 tirait avantage de la ligne du haut qui semblait beaucoup plus rapide. Quelques tours plus tard, Bouvrette a perdu le contrôle de son bolide en accrochant un retardataire. Même s’il a tout tenté pour remonter en avant du peloton dans les derniers tours,  il était trop tard, le pilote de la voiture 41QC a finalement terminé en cinquième position.

Une mention honorable pour Jean-Phillipe Bergeron (No 18) qui a connu une excellente journée au bureau en ramenant sa monture sur la troisième marche du podium. Une première pour lui en carrière.

Top 5, série LMS

1- Patrick Laperle (no 91)
2- Samuel Charland (no 41SC)
3- Jean-Phillipe Bergeron (no 18)
4- Alex Guénette (no 48)
5- Jonathan Bouvrette (no 41QC)

Sur les 25 voitures présentes au départ, seulement 13 ont terminé l’épreuve. Une mention honorable au vétéran Claude Leclerc qui a pris le 8e rang.

En conclusion

J’ai cherché partout sur le circuit des gens qui ne souriaient pas et heureusement il n’y en avait pas. Une belle journée de courses comme on les aime. Malheureusement il manquait l’élément le plus essentiel, c’est à dire vous les spectateurs. Tous les gens au centre de la piste auraient aimé vous voir dans les estrades debout regardant leur exploit. Sincèrement, nous avons tous hâte de vous revoir et espérons que cela arrivera plus tôt que tard.

S’il n’y a pas de changement, les pilotes des différentes séries seront de retour les 8 et 22 août ainsi que le 19 septembre prochain. Comme la vie est remplie de surprise depuis quelque temps, espérons que ces dates tiendront la route.

Un gros bravo pour tous les membres de l’autodrome Montmagny ainsi que leurs collaborateurs qui ont rendu possible la tenue de cet évènement.

Petite parenthèse, j’ai de la difficulté à comprendre pourquoi le complexe ICAR tenait lui aussi une journée de course. Dans le contexte actuel qui n’est pas facile pour personne, la logique aurait voulu que les deux évènements ne soient pas présentés la même journée. Les pilotes auraient eu la chance de participer à plus de courses.  Dans tous les cas, je peux confirme que les meilleurs pilotes du Québec étaient réunis hier a l’autodrome Montmagny.

Salutation aux médias qui ont couvert l’évènement.

Que les dieux bénissent les rois de la course !

5 2 votes
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x