Da Costa à la conquête du Maroc !

Crédit photo : autosport.com

Après un début de saison marqué par quatre vainqueurs différents en autant d’épreuves, le Championnat de Formule E se dirige au Maroc pour un classique, sur le Circuit Moulay El Hassan. La piste de 3 km, située sur le même site que l’ancien tracé de WTCC, offre un mélange intéressant de virages serrés, de grands arcs rapides et de lignes droites qui gagneraient à être plus longues. La zone d’activation du mode Attaque se situe sur l’extérieur d’un de ces arcs, soit le virage 3.

Les qualifications se passent sans trop de surprises, à l’exception du meneur au championnat et vainqueur à Mexico, Mitch Evans, qui rate la ligne à la fin de son groupe de qualifications. Il partira dernier. Le Portugais Antonio Félix da Costa prend la position de tête, 69 millièmes devant Max Günther. Jean-Éric Vergne prend la 11e positon, tandis que les Audi partent 13e et 19e.

Au départ, les 24 pilotes s’élancent et restent sages au large premier virage, à l’exception d’Edoardo Mortara, qui pousse sur Jérôme d’Ambrosio, mais sans contact. La semi-chicane au virage 7 voit le plateau se resserrer mais ça reste bien propre. Les 10 premiers tours démontrent un manque d’action flagrant, à l’exception des remontées d’Evans et Vergne et d’une pénalité à Nyck de Vries, alors 3e, pour un abus de régénération électrique au freinage.

📷 FormulaPassion_it

Un groupe de 5 pilotes se trouve alors dans une chaude lutte pour la 8e place, soient Calado, d’Ambrosio, Bird, Sims et di Grassi. Sims passe directement de la 11e à la 8e, tandis que d’Ambrosio s’essaie sur Calado au rapide virage 3, permettant à di Grassi de suivre dans la foulée à la chicane suivante.

À l’avant, da Costa et Günther ne se lâchent pas d’un pouce, et l’Allemand s’y prend à plusieurs reprises avant d’effectuer un dépassement par l’extérieur au premier virage qui semble trop facile, sur le Portugais. Ce dernier a laissé le champ libre à la BMW pour se permettre de sauver de l’énergie dans le sillage de celle-ci. Une stratégie qui pourrait s’avérer importante en fin de course.

À la mi-parcours, Evans ne pointe qu’en 16e position; la course semble ardue pour le meneur au championnat. En parallèle, la remontée de Vergne se poursuit et il met les pieds sur le podium en passant Lotterer près des deux tiers de l’épreuve. Les calculs de consommation d’énergie que j’ai faits à moins de 15 minutes de la fin m’amenaient alors à une utilisation limite si la tendance se maintenait. Da Costa prend alors son deuxième mode Attaque et se remet rapidement en position de meneur avec un dépassement osé par l’extérieur au freinage du virage 11.

Lotterer reprend un peu du terrain perdu en activant le mode attaque pour la deuxième fois, il se remet 4e devant Mortara avec une superbe manœuvre par l’extérieur avec léger contact entre les deux. Di Grassi utilise ensuite son Fanboost sur Rowland, mais ne réussit pas à prendre la 8e position. Au tour suivant, Vergne donne alors un doublé à son équipe, prenant le dessus de Günther juste avant la fin de son deuxième mode attaque.

Les consommations semblent de plus en plus éprouvantes, les différentes bagarres s’intensifiant. Le seul qui ne semble pas trop s’en soucier est le meneur da Costa, qui s’est donné une priorité de 3 secondes sur son coéquipier. Avec moins de 4 tours à faire, Günther plonge à l’intérieur au premier virage, mais Vergne se tasse devant lui à la dernière seconde pour l’en empêcher. Une manœuvre qui semble limite, mais tout à fait légale. Lotterer perd des positions au profit de Sims et Evans. Ce dernier, parti 24e et dernier rappelons-le, est maintenant en 7e place.

📷 RTBF_be

La première BMW prend alors plusieurs tentatives sur la deuxième Techeetah lors des deux dernières boucles, aboutissant avec un magnifique dépassement par l’intérieur à deux courbes de la fin. Il se pointe d’abord à l’extérieur sur la ligne droite et plonge à la dernière fraction de seconde à l’intérieur au freinage, ne laissant aucune chance au Français.

À l’arrivée, da Costa l’emporte devant Günther et Vergne. Buemi, Mortara, Evans, di Grassi, Lotterer, Rowland et Bird complètent le Top 10. Ils finirent tous avec soit 0.1% ou 0.0% d’énergie restante, à l’exception de Günther avec 0.3%. De son côté, Alexander Sims semble avoir manqué d’énergie lors du dernier tour et il sera le seul pilote à ne pas franchir le drapeau à damier. Après sa pénalité, de Vries remontera jusqu’en 11e position malgré tout.

La prochaine épreuve, si tout reste tel quel, sera tenue à Rome le 4 avril prochain. L’éclosion de Coronavirus en Italie pourrait menacer la tenue de l’événement cependant. Croisons les doigts, et soyons fidèles au poste!

0 0 vote
Article Rating
Mathieu Brière
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Mathieu Brière
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x