1

Laissez-nous tranquilles avec les VUS !

Crédit photo : Éric Descarries

Les écolos et éco-anxieux de ce monde, dont certains sont financés à même nos taxes, reviennent à l’attaque en nous faisant la morale sur les fameux Véhicules Utilitaires Sports. Dernièrement, je les ai même vus attaquer le papier hygiénique, mais comme 360Nitro est un site axé sur les engins motorisés et non sur l’anatomie humaine, j’éviterai de parler de ce sombre sujet.

Selon un texte paru récemment dans « La Presse Canadienne » et repris dans plusieurs médias provinciaux, les Québécois continuent d’acheter de plus en plus de SUV et ce, malgré l’urgence climatique. En lisant l’article, on s’aperçoit, quelques paragraphes plus bas, que le terme SUV est remplacé par « camion léger ».

Selon l’article, « Depuis 2012, les ventes de camions – une catégorie qui comprend les minifourgonnettes, les VUS et les camionnettes – ont augmenté chaque année au Québec. » J’essaie de comprendre, c’est quoi au juste un VUS? Le titre de la chronique parle de VUS, mais quand on lit on s’aperçoit qu’on mélange plein de types de véhicules et que finalement on parle des camions en général.

À ma grande surprise (sarcasme), on mentionne que la proportion de SUV dépasse les 50 % des véhicules sur les routes de la Gaspésie, l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord et le Nord du Québec. Peut-on reprocher vraiment aux habitants de ces régions d’avoir ce type de véhicules quand on connaît les conditions climatiques auxquels ils font face? La qualité du déneigement dans certaines villes, comme Québec, laisse de plus en plus à désirer. Si vous demandez à un propriétaire de camion léger ou d’un véhicule qui n’est pas une auto pourquoi il s’est procuré ce type de bagnole, vous allez constater qu’un des premiers critères mentionnés sera la sécurité. Quand on parle de sécurité, on sous-entend le mauvais état des routes et du mauvais entretien de celles-ci l’hiver.

L’avant-dernier paragraphe traitant des SUV nous amène sur la fameuse solution de taxer davantage pour amorcer une décroissance des produits pétroliers comme par exemple avec l’implantation d’une taxe kilométrique. Est-ce que cette fameuse taxe s’appliquera aussi sur les voitures électriques subventionnées aux frais du con-tribuables? De plus, il est écrit que les Québécois consomment trop d’électricité mais qu’il doit y avoir plus de voitures zéro-émission. Premièrement, nous avons l’électricité la plus propre au monde et ici nous avons l’hiver. Il est donc normal de consommer beaucoup d’électricité dans notre climat « nordique ». Si on veut avoir plus d’autos « zéro-émission », la consommation d’énergie électrique ne pourra qu’augmenter. Malheureusement, on constate une contradiction assez importante ici. Méfiez-vous, si le nombre d’autos électriques augmente, les verts vous demanderont de ne plus vous laver à l’eau chaude et de laver vos vêtements une fois par année (Je le sais, cette dernière phrase sonne ridicule mais c’est rien quant à la folie du papier de toilette!)

Un ministre qui prêche par l’exemple?

Il semblerait, selon une radio de Québec, que notre charmant ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles se serait procuré, au début du mois de janvier, un SUV. Pourtant, suivant la parution de l’article de la Presse Canadienne, notre ami a déclaré qu’il s’attend à ce que les Québécois changent leurs comportements en matière d’achats de véhicules tout en spécifiant qu’il hésite à leur jeter la pierre. Sur ce, dernier point je peux le comprendre, puisqu’étant lui-même propriétaire d’un véhicule démoniaque, il aurait à s’auto-lapider.

Regardons de plus, quels sont des véhicules considérés comme VUS?

Premièrement, l’abréviation « SUV » signifie « Sport Utility Vehicule ». Oups mais c’est de l’anglais ça! Sacrilège!!!! Au Québec, on ne dit pas « SUV » mais « VUS » qui signifie Véhicule Utilitaire Sport.

Je me suis donc posé la question suivante : « Quels sont les véhicules que l’on inclut dans cette fameuse catégorie fourre-tout que sont les VUS? ». Si on regarde l’article un Ford F150 serait dans la même catégorie qu’un Nissan Kicks. Il semble y avoir plusieurs sous-divisions au niveau de cette grande famille, comme par exemple les « VUS compacts » et les « VUS sous-compacts ». Dans cette dernière classe nous retrouvons : Jeep Renegade, Ford EcoSport, Chevrolet Trax et Buick Encore, Subaru Crosstrek, Nissan Kicks, Kia Niro et Hyundai Kona, Toyota C-HR, Honda HR-V et finalement le Mazda CX-3. J’ose croire que ces véhicules ne font pas partie de la statistique, mais en regardant la définition des « VUS » dans l’article de la Presse Canadienne, je ne suis pas vraiment en mesure de l’affirmer!

En conclusion …

Je me pose donc la question suivante, quels sont les marques et les modèles de véhicules qui ont été sélectionnés pour arriver aux chiffres qu’on nous présente. Il ne faut jamais ouvrir, ne serait-ce que d’un centimètre, la porte aux gens qui veulent nous faire la morale sur notre façon de vivre. Si j’ai un reproche à faire aux constructeurs automobiles, c’est que les VUS sont devenus une catégorie un peu fourre-tout. Un Hyundai Kona ou une Subaru Crosstrek sont beaucoup plus proches de la voiture que du F-150 ou même de la mini-fourgonnette.

J’ai bien de la misère avec les gens qui jouent avec les chiffres pour faire valoir leur point de vue et tenter de nous rendre coupables de détruire la planète. Dans ce cas-ci peut-on vraiment leur en vouloir?

Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Robert Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Robert
Invité
Robert

Malheureusement nous vivons dans un monde de contradictions et ce n’est pas prêt de s’arréêter.

Scroll to top
error: