Mat Williamson le nouveau champion du SDW !

Crédit photo : Daniel Mailhot

Dernière journée du Super DIRT Week XLVIII au Oswego Speedway. Voici le résumé de chacune des finales.

Super DIRTcar Modifié Gros Bloc Billy Whittaker Cars 200

Mat Williamson remporte le Billy Whittaker 200 au Super DIRT Week 48!

Le Billy Whittaker 200 complétait le Super DIRT Week 48 avec la grande finale de 200 tours en Gros-Blocs qui comptait également pour la série Super DIRTcar. Mat Williamson continue sa saison de rêve après avoir gagné 100 000$ en août, le voilà champion du Super DIRT Week et les 50 000$ qui viennent avec !

Anthony Perrego donne le ton à cette finale en prenant les commandes de celle-ci, la finale a beaucoup de difficulté à prendre du rythme alors que plusieurs neutralisations surviennent dans les 35 premiers tours. Sur un des plus long vert, les meneurs s’approchent de la circulation et c’est dans ces circonstances que Mat Williamson se glisse devant Perrego alors que Billy Dunn est toujours en 3e position.

Lors d’un jaune au 65e tour, Williamson et Matt Sheppard effectue un arrêt aux puits redonnant la première à Perrego. Quelques 20 tours plus tard Perrego toujours le meneur devant Dunn, Jimmy Phelps, Tim Sears et Marc Johnson.

Dunn perd sa bonne 2e place alors qu’il a une crevaison au 97e tour avec Tim Sears Jr, Phelps et Williamson de retour parmi les meneurs.

La mi-course se passe sur le jaune avec Perrego le meneur, Sears, Phelps, Willamson et Decker mais le top 5 change immédiatement avec Perrego et Decker qui se dirige dans les puits pour leur arrêt.

Sears est le nouveau meneur devant Max McLaughlin et Williamson en 3e place, McLaughlin utilisait une ligne différente des autres et attaquait le meneur quand le jaune sort au 116e tour pour Billy Dunn.

Quelques changements à la suite de l’arrêt aux puits avec Williamson de retour aux commandes de la finale mais un accident impliquant plusieurs voitures dans le tournant 3 avec Alan Johnson sur le toit provoque un drapeau rouge au 121e tour, beaucoup de dommages à la voiture de Rob Bellinger. Paul St-Sauveur est aussi dans cet accident.

Pis nous autres on est là-dedans !
Entrevue avec le #37 Paul St-Sauveur

La course reprend avec Matt Sheppard et Mike Maresca s’accrochant dans le droit arrière, cela mène à des dommages pour les 2 voitures et le jaune revient immédiatement avec Williamson le meneur devant Ryan Godown et Erick Rudolph.

Un des pilotes un peu moins connu Chris Hile, régulier à Brewerton et Fulton fait fonctionner la ligne du milieu et dépasse Rudolph pour la 3e position, une autre neutralisation survient au 150e tour avec Williamson, Godown, Hile, Rudolph et Perrego le top 5 à ce moment.

Un peu plus d’action dans les derniers instants de la finale alors qu’Anthony Perrego s’est mis à fonctionnant en prenant 2 positions en quelques tours et s’est mis à la chasse de Williamson avec 15 tours à effectuer. Perrego avait réussi à éliminer le retard quand Rudolph amène le jaune au 194e tour.

Le dernier jaune fut bénéfique pour Williamson alors qu’il se sauve du reste du peloton et remporte le Billy Whittaker 200 devant Tim Fuller qui a réussi à se faufiler en 2e dans les derniers instants de la finale devant Brett Hearn.

DIRTcar Sportsman Chevy Performance 75

Kyle Inman vainqueur du Chevy Performance 75, Moïse Page obtient une solide 4e!

Dans la finale Chevy Performance 75, Kevin Root prend rapidement les devants dans la finale de 75 tours avec Robert Delormier et Moise Page qui monte au 3e rang. Plusieurs neutralisations viennent ralentir la première portion de l’épreuve alors que Kyle Inman rejoint le peloton de tête avec 55 tours à effectuer

Le jaune sort au 27e tour pour Cedric Gauvreau qui semble avoir des problèmes à l’arrière de la voiture. La relance se fait au 30e tour avec Root toujours le meneur mais un accident survient au même moment dans le droit arrière. Root aux commandes de la finale avec Inman et Matt Janczuk maintenant au 3e rang. Janczuk monte au 2e rang au 38e tour et est sur le parechoc arrière du meneur. Janczuk est rapide sur la ligne extérieure et dépasse Root au 41e tour de la finale.

La bataille pour la 2e position survient en Root et Inman, ce dernier parvient à dépasser le meneur dans la série DIRTcar au 45e tour de l’épreuve. Une autre neutralisation survient au 47e tour pour Alan Fink.

Lors de la relance, Inman prend les commandes de la finale, un 2e changement de meneur devant Janczuk et Root en 3e avec Pagé toujours bien en selle dans le top 5. Inman à l’avant poste avec Janczuk qui tente de faire fonctionner la ligne extérieure.

Les meneurs sont dans la circulation lourde avec 10 tours à effectuer. Inman parvient à se distancer du du peloton alors que le jaune avec seulement 2 tours à effectuer dans la finale. Une autre neutralisation survient au dernier tour, ce qui amena la finale en temps supplémentaire.

Lors de la dernière relance, Inman décolle comme une fusée et remporte la victoire devant Kevin Root, Matt Janczuk, Moise Page qui termine au 4e rang avec Robert Delormier au 5e rang. Cedric Gauvreau termine au 22e rang.

Ce top 3 rendra le championnat de la série DIRTcar Sportsman intéressant pour la finale de la semaine prochaine alors que Root aura une avance d’environ 50 points sur Inman, le vainqueur d’aujourd’hui.

On n’a jamais lâché !
Entrevue avec le #22c Cédric Gauvreau
Glad to be here !
Entrevue avec le #94 Gabriel Cyr

DIRTcar Pro Stock Wilkins RV 50

Josh Coonradt gagne une finale Pro-Stock mouvementée au Super DIRT Week!

Une finale Pro-Stock des plus mouvementée avec plusieurs voitures endommagées avec plusieurs neutralisations qui auront ralentie cette finale de 50 tours. Ce fut également un après-midi des plus difficile pour la plupart des pilotes québécois alors que ceux-ci ont étés impliqués dans des incidents.

Au terme de la finale de 50 tours, c’est Josh Coonradt qui est sorti vainqueur de celle-ci, Coonradt a bien manœuvré lors des nombreuses relances distançant ses adversaires à chaque occasion, Sid Harmer a terminé au 2e rang alors que le récipiendaire du temps le plus rapide, Tony Markou a terminé au 3e rang après avoir reparti de l’arrière. Jason Casey et Scott Towslee, complètent le top 5.

CD Beauchamp aura été le meilleur québécois avec une 14e position devant Pascal Payeur au 15e rang, le franco-ontarien, Marc Lalonde est au 18e rang devant Stephane Lariviere en 19e, Dany Voghel termine en 22e et Bruno Cyr en 28e position.

La série DIRTcar Pro-Stock prendra fin le weekend prochain avec la course au championnat qui sera très serrée avec la 7e place de Jay Corbin qui se rapprochera dangereusement de Beauchamp alors que les 2 pilotes avaient 52 points de différence.

Ça brasser pas mal !
Entrevue avec le #8 Marc Lalonde
J’avais le couteau entre les dents mais…
Entrevue avec le #29 Dany Voghel
Un nouveau règlement ?
Entrevue avec le #338 Pascal Payeur
Ça n’a pas lieu d’être !
Entrevue avec le #88 CD Beauchamp
Ça prends une bonne poussée !
Entrevue avec le #11 Stéphane Larivière
S’adapter « au noir » !
Entrevue avec le #32 Jonathan Lévesque
Les Américains ne conduisent pas comme nous autres !
Entrevue avec le #33 Bruno Cyr

Martin Bélanger
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Martin Bélanger

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: