Elle ne manque pas de cran !

Crédit photo : Don Simpson

Une touche féminine au SDW avec Brianna Ladouceur

La pilote DIRTcar Brianna Ladouceur 15B a ce petit quelque chose de spécial qui ne laisse personne indifférent. Les amateurs veulent le meilleur pour elle. C’est souvent ce qui arrive avec ceux que l’on aime, on met la barre souvent très haute.

Sans tomber dans les comparaisons dérisoires, si la joueuse professionnelle canadienne de tennis Bianca Andreescu a atteint des sommets au tennis, que dire de la présence de Brianna Ladouceur pilote automobile sur terre battue qui ne cesse d’impressionner.

Brianna possède un immense potentiel. Sans lui mettre de pression, Brianna ne cesse de s’améliorer à chaque fois qu’elle tourne sur un tracé de terre battue.

Brianna s’est forgé une force de caractère au fil du temps. Confrontée à de l’adversité dans un milieu plutôt réservé aux hommes, elle tire son épingle de jeu. Une force de caractère des plus remarquables.

Le respect de ses adversaires est une conséquence logique de ce que Brianna démontre sur la piste. Son attitude, sa qualité de pilotage ne sont pas étranges aux succès obtenus. Brianna ne manque pas de cran et ne se laisse pas intimider pour autant.

Je me souviens lors des finales du vendredi soir, Brianna est devenue la première femme en 45 ans d’histoire à remporter une des trois finales de 15 tours dans le cadre de la semaine NAPA Super DIRT Week Triple. J’étais aux premières loges lorsque Brianna a remporté cette victoire. Je crois qu’elle ne se doutait pas qu’elle venait de remporter une victoire des plus mémorables.

Son entourage, sa famille, ses amis et les amateurs la supportent et leurs ambitions sont à la hauteur de toute l’affection qu’on lui témoigne. Cette jeune sensation déplace à elle seule des regards intrigants.

Brianna prendra part à la série DIRTcar Sportsman et aux événements du Super DIRT Week.

Toujours en progression, on a vu Brianna au volant d’un 358 Modifié à quelques reprises en 2019 avec d’excellents résultats. Toutefois une question demeure, est-ce que son entourage décidera de la faire courir en 358 Modifié au Oswego Speedway?

Steve Brillant
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Steve Brillant

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: