Mon coup de coeur de la soirée

Crédit photo : Claude Prud'Homme

Lors de la présentation de l’édition 2018 du Supercross de Montréal, j’avais pondu un article mentionnant combien j’avais été content d’assister à cette première où des femmes amateures roulaient pour la première fois lors d’un événement Supercross / Super Motocross au Stade.

J’y faisais mention qu’avec une piste très (trop) technique pour elles, elles nous avaient offert un spectacle à la mesure de leurs capacités, évitant de tomber dans le piège du surplus d’adrénaline que les hommes du volet amateur eux, n’avaient su éviter.

Bien que le volet amateur ne se soit déroulé qu’en après-midi, fait que je déplore, car plusieurs personnes qui avaient acheté un billet de soirée n’ont pu voir les amateurs en piste, les femmes étaient de retour en piste encore cette année.

Sur une piste cette année beaucoup plus à la mesure de leur talent et de leur capacité, ces dernières ont pu nous démontrer leurs talents de rider et ont ouverts les gaz à notre plus grand intérêt.

Du côté performance, cette année encore Ève Brodeur, a été hier soir dans une classe complètement à part des autres, remportant pour une deuxième année consécutive, le volet amateur féminin de l’épreuve du Supercross de Montréal.

Cependant, une performance a retenu mon attention hier, celle de la vétérane de la soirée, Cindy Trudel. Cette « vieille » rider MX est non seulement connue de toutes les autres filles qui roulent en motocross, elle est respectée et aimée de toutes.

L’an dernier lors de la première édition du Supercross, cette dame originaire de Mont-Laurier s’était blessée sérieusement lors d’une des courses de la soirée. Blessure sérieuse qui a été longue à guérir.

Lorsque je l’ai croisé il y a deux semaines à Xtown lors d’une compétition du Championnat Challenge Québec MX (CQMX), alors qu’elle s’est classée dans les meilleures de sa catégorie (se méritant du même coup son laissez-passer pour Le Stade Olympique), je lui ai demandé si elle entendait participer au Supercross, étant donné ses performances récentes. Elle me confiait alors que même si ça lui tentait beaucoup, qu’elle hésitait en raison des risques de blessures, du peu à y gagner, des sommes d’argent impliquées etc…

Dès lors, je me suis tout tenter pour la convaincre de venir participer à cet événement. Pourquoi elle? Aucune idée… à vrai dire. Mais autant j’ai été séduit par Bertrand Godin qui a fait un retour en piste l’an dernier à l’âge de 50 ans… Autant j’ai été séduit par cette « vielle » mais oh combien charismatique pilote de talent.

Donc après harcèlement intensif, soudoiement, et après avoir insisté pendant des jours, la belle vétérane a fini par dire oui. Juste de la voir en piste et hors-piste avec son petit crew et son conjoint hier on fait ma journée.

Et pour rajouter la cerise sur le sundae… Cindy hier a terminé l’épreuve non pas avec une écharpe autour du cou… mais son bolide Kawasaki n° 818 l’a amené jusque sur la 3ième marche du podium… félicitations Cindy ! Et merci d’avoir osé ! Tu es mon coup de cœur de la soirée.

0 0 vote
Article Rating
Claude Prud'Homme
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Claude Prud'Homme
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x