Williamson continue sa domination en DIRTcar 358

Crédit photo : Don Simpson

Mat Williamson continue sa domination en DIRTcar 358, Cedric Gauvreau remporte le Pete Mitchell!

Alors que Matt Sheppard domine en Gros-Blocs, c’est un autre Mat; Williamson celui-ci qui fait de même en 358 ces derniers temps, après une bonne bataille avec Erick Rudolph, il a pris les devants pour de bons et ainsi remporter une 2e victoire consécutive dans la série DIRTcar 358 après Cornwall dimanche et une 3e en 4 épreuves. Williamson complétait ainsi un weekend parfait avec une 4e victoire en 4 soirs!

Cédric Gauvreau a pour sa part remporter sa plus grosse victoire en carrière dans les Sportsman en mettant la main sur le convoité trophée Pete Mitchell. Une belle longue soirée dans laquelle un incident est venu ternir un peu celle-ci…

Dans la finale de 75 tours DIRTcar 358-Modifié, Mat Williamson a profité d’une relance pour prendre la mesure d’Erick Rudolph et n’a jamais regardé à l’arrière malgré quelques tentatives de ce dernier lorsque les meneurs étaient dans la circulation lourde, Rudolph s’est fait surprendre par Billy Dunn dans les derniers instants de la finale pour la 2e position.

Du côté des pilotes québécois, David Hébert au volant de la voiture de Pierre Dagenais aura été le meilleur avec une 10e position, attendez-vous à voir Hebert dans le #124 à plusieurs reprises au cours des prochains mois. Mario Clair termine 15e, Michael Parent 18e, Yan Bussière 20e et Steve Bernard a pris le dernier rang après avoir débarqué dans la première portion.

Finale de 54 tours en Sportsman dans le cadre de la 6e édition du Pete Mitchell Memorial, Ricky Thompson a mené une bonne partie de la finale avec Travis Bruno en 2e. Ces 2 pilotes en sont malheureusement venu aux coups sur la piste suite à une relance, Thompson a viré Bruno lui causant une crevaison, en revenant en piste, ce dernier ne cherchait qu’à se venger… il lui a remis la monnaie de sa pièce mettant fin à la soirée de Thompson avec moins de 15 tours à effectuer.

Profitant de cette relance, Cédric Gauvreau a pris les commandes de la finale et a terminé avec une bonne avance devant Jonathan Ferguson, il s’agit de sa plus grosse victoire en carrière devant un peloton de grande qualité alors que cet évènement attire toujours les meilleurs pilotes de la région.

Dans les puits…

  • Verrons-nous ce duo Cornwall-Mohawk se répéter l’an prochain, la qualité de pilotes était au rendez-vous et les amateurs étaient présents aux 2 pistes.
  • Ces séries attirent, les dirigeants des fabricants de voitures Bicknell, Teo et Troyer étaient présents hier pour donner des conseils à leurs nombreux clients sur place.
  • Encore une fois un bon peloton de 37 Modifiés et 45 Sportsman en plus de 18 Mod-Lite
  • Excellente foule hier soir, la température clémente a certainement aidée
  • L’incident Thompson-Bruno aura causé beaucoup de commotion, la piste étant sur la réserve indienne, la voiture de Bruno s’est fait entourer très rapidement par les gens locaux… les policiers ont du intervenir afin de calmer le tout…

La série 358… des choix difficiles pour certains

Le championnat est présentement dominé par 3 réguliers de la série Super DIRTcar Gros-Blocs, en Mat Williamson, Erick Rudolph et Mike Mahaney, ces 3 pilotes auront un choix difficile à faire le weekend que les Gros-Blocs seront au Québec en septembre, il y a le premier conflit de calendrier entre les 2 séries le samedi 7 septembre entre le RPM et Can-Am et le weekend suivant avec Mohawk et Brewerton. Williamson est 3e aux points de la Gros-Blocs, ce qui lui donnerait une meilleure bourse que le titre en 358, Rudolph est 6e alors que Mahaney est 8e, vont-ils risquer leur privilège platine pour suivre la 358? Tim Fuller est probablement celui qui pourrait enlever ce championnat lui qui est au 4e rang dans la série devant Dave Marcucilli et Danny Johnson. Il y a présentement 16 pilotes qui ont fait les 4 premières épreuves incluant Yan Bussière et Michael Parent qui sont dans le top 10 des points, leur assurant une présence en finale à Utica-Rome dimanche prochain.

Martin Bélanger
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Martin Bélanger

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: