Trois classes c’est bien assez !

Crédit photo : Daniel Mailhot

Ils y’en a qui me disent que 3 classes c’est bien assez des fois!

La saison est encore très très jeune et voilà que certains amateurs et pilotes sont vraiment frustrés du fait que certains soirs de courses trop de classes sont mises à l’horaire d’une soirée et que le spectacle en souffre et le mécontentement et la grogne ressortent plus que jamais. Remarquez que ce fait n’est pas nouveau puisque depuis belle lurette plusieurs programmes ne seraient pas au goût des amateurs et surtout des acteurs de telles soirées.

Je les comprends en partie puisque trop de classes « lors de programmes spéciaux » n’aide pas à la satisfaction de la clientèle, tous comprennent que lorsqu’on reçoit de la visite on doit faire les choses en grand et les amateurs apprécient. On se doit de faire de belles qualifications, souvent des B-Main sont nécessaires, des accidents ou incidents peuvent se produire et on se doit de comprendre que les intermissions sont habituellement plus longues qu’à l’habitude afin de fournir une piste dite exemplaire à notre visite que ce soient les Modifiés Gros Blocks, les soirées de séries DIRT spéciales, les fameux ESS Sprint Car ou toutes autres classes qui veulent bien se présenter en sol québécois. Les présentations pilote par pilote devant la grande estrade sont primordiales, les amateurs en raffolent et finalement les fameux feux d’artifices grandement appréciés par les amateurs entassés dans les gradins, tout cela prend du temps, énormément de temps, pis cé correct. Ils ont payé le gros prix pour entrer et ils s’attendent à un vrai spectacle et les promoteurs leur en donnent pour leur argent. Mais c’est ICI que cela doit s’arrêter aux dires des amateurs, donc à leur avis, 3 classes lors de ces soirées c’est assez. Une quatrième risque souvent d’enlever la magie du spectacle surtout si cette 4e classe n’a pas le temps de se produire devant des estrades souvent et toujours bien garnies. Ces classes de soutien VEULENT courser devant du monde et NON se faire dire, à la prochaine, à cause du fameux « couvre-feu »? NON, à cause d’un programme trop chargé.

MERCI aux amateurs d’avoir fait connaître vos opinions et en tant qu’ancien pilote je vous comprends très bien, la frustration est si facile à connaître.

Maintenant MON petit côté personnel pour ce qui est des soirées dites « ordinaires », à mon avis, je pense que 4 classes c’est assez, les amateurs veulent un spectacle mais un spectacle qui tourne rondement et qui se termine à une heure équitable. Je me souviens d’avoir sorti d’un programme à 21h50 et les amateurs disaient, « parlez-moi de cela » ça finit de bonne heure.

Je concède qu’on peut étirer l’entracte un peu lors de belles soirées chaudes et quand même terminer le tout avant le fameux couvre-feu, les amateurs sortent des estrades et se disent, YESS, on va revenir!

Je laisse le soin aux amateurs et pilotes de s’exprimer sur le sujet que vous soyez en accord ou non avec ces énoncés, la première partie du texte n’est pas de moi mais bien des opinions entendues au cours des dernières années. Soyez assurés que les promoteurs liront vos opinions et je suis persuadé qu’ils en tiendront compte pour les programmes et années futurs.

Bonne semaine et on se revoit bientôt!

Réjean Ouellet
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Réjean Ouellet

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: