Ce n’est que partie remise pour Keven Boucher-Carrier

Crédit photo : Daniel Mailhot

Malgré deux résultats acceptables, une 9e et 8e lors des deux finales, la malchance a empêché le jeune Boucher d’aller compétitionner avec son idole Jeff May #23 pour le podium.

Le week-end a très mal commencé à Brewerton alors que Boucher-Carrier a dû rester au trailer lors des temps chronométrés, sa voiture était en retard pour la course. La voiture arrive finalement 5 min avant sa qualification, aucun ajustement et go sur la piste et part bon dernier en 10e position, Keven ouvre quand même la machine et terminera 3e dans sa vague. Keven partait 9e dans la finale et il s’est rapidement pointé dans le top 5 et il menaçait sérieusement devant lui. Un jaune gâche sa soirée, à 5 tours de la fin lors de la relance il s’est fait tamponner le derrière pour finalement se retrouver en 360. De sa 28e place, Keven reviendra jusqu’à la 9e en seulement cinq tours.

À Fulton, Keven avait sa voiture cette fois-ci à temps pour la pige, il a tiré le 32 donc bon denier en 10e au départ de sa qualification, il met la gomme et monte jusqu’à la 2e place, c’était parfait pour la finale et boum l’auto s’éteint à 13000 rpm et il se retrouve bon dernier pour partir dans la finale en 25e place. Fidèle à son grand talent, au 7e tour de la finale, Boucher-Carrier était en 8e place avec sans aucun doute le couteau dans les dents et Jefff May était tout proche pour sa bataille tant attendue et coup de théâtre, une grosse averse met fin à la course subitement, on ne saura jamais si Keven aurait pu remonter jusqu’à l’avant, mais la performance du jeune valait quand même le coup. Ce n’est que partie remise pour le jeune pilote de 17 ans.

Source :
Mario Boucher

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: