Qui arrêtera Matt Sheppard ?

Crédit photo : Daniel Mailhot

On a assisté ce samedi à un scénario qui risque de se répéter à maintes reprises au cours de la prochaine saison, Matt Sheppard a remporté la manche initiale de la série Super DIRTcar à Can-Am de manière assez facile. Toute une performance de Kaven Poliquin qui a quitté la piste de La Fargeville, NY avec un podium.

Déjà plus de 30 000$!

Qui arrêtera Matt Sheppard cette saison ? La question se mérite d’être posée, nous sommes que le 15 avril et déjà Sheppard fait couler beaucoup d’encre, il a déjà 3 grosses victoires et plus de 30 000$ dans ses poches au cours des 2 derniers weekends, la saison régulière n’est même pas débutée encore. Il semble dans une classe à part déjà, samedi malgré plusieurs relances, aucun pilote ne pouvait compétitionner avec Sheppard pour plus de 2 tours, il retournait à l’avant sans vraiment broncher.

Les platiniums, 2 classes

Il semble vraiment y avoir 2 groupes de pilotes dans la liste de près de 20 pilotes qui devraient suivre la série cette saison, il y a environ 8-10 pilotes qui se battront pour une place au soleil, les autres seront dans le 2e et dernier tier du peloton. Derrière Sheppard, on retrouvera les Decker, Wight, Williamson, Godown, Ward, Rudolph, Phelps et Mahaney. Ensuite, vous aurez les Johnson, Fuller, Britten Mueller, Lehner, Drellos, Scagliotta, St-Sauveur, Jackson et Rauscher. Il y a des pilotes de la 2e portion qui vont connaître d’excellentes soirées, mais ils se battront pour une place dans le top 12-15 au classement.

Solide performance de Kaven Poliquin

En Sportsman, il y avait 34 pilotes d’inscrits pour la finale de 25 tours, Kaven Poliquin a connu une excellente fin d’épreuve, qui lui a permis de grimper jusqu’au 3e échelon, il m’a mentionné qu’il ne pensait pas que l’extérieur fonctionnerait, lorsqu’il a vu que le pneu collait, il a pris une chance et ça a fonctionné. Le pilote local et un des favoris pour remporter le championnat, Taylor Caprara a gagné la finale. Cedric Gauvreau de Chelsea, a connu une sortie un peu plus difficile étant pris dans 2 accrochages en début de finale, il a finalement terminé au 14e rang.

Longue soirée

Je trouve inconcevable qu’un programme comptant seulement 3 classes dure plus de 5 heures, les nombreuses neutralisations durant la soirée ont probablement ralentie celle-ci d’au moins une heure sans compter les nombreuses pertes de temps, ce qui est un peu normal lors d’une soirée d’ouverture, tout le monde est un peu rouillé. Je suis certain que malgré tout le stress vécu, la famille Bartlett va refaire le coup pour 2020, les estrades étaient remplies pour cette course, il aura gagné son pari.

Martin Bélanger
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Martin Bélanger

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: