2

Un duel sans merci

Crédit photo : South China Morning Post

L’épreuve numéro 5 de la saison 2018-2019 de Formule E se dispute dans les rues de Hong Kong, sur un circuit très court, mais très technique, d’une distance de 1.8 km. Il s’agit du 3e événement de Formule E tenu autour du port de la localité chinoise. La course d’aujourd’hui marque également le 50e ePrix de l’histoire. Le tracé et la proximité des performances annoncent une course enlevante, Et pour ajouter au suspense, la météo n’est pas des plus coopératives, et il a plu lors de chaque séance d’essais et à la qualification.

Un revirement s’est pointé dès le début de la qualif, puisque les deux Mahindra se sont retrouvées en queue de peloton. En Superpole, l’invraisemblable s’est produit, puisque Stoffel Vandoorne a inscrit sa première position de tête, à seulement sa 5e course. Il devance la Nissan de Rowland et la Venturi de Mortara, qui sera reculé de 3 places sur la grille. Pour finir le Top 6, Lotterer, Paffett et di Grassi se pointent dans cet ordre. C’est un succès pour HWA, alias Mercedes, qui met ses deux voitures sur les deux premières lignes pour la première fois. La piste semblait vouloir s’assécher peu avant le départ.

C’est parti !

Après l’extinction des rouges, tous les pilotes partent bien, mais Rowland se pointe devant Vandoorne avant l’épingle serrée. Les autres ne passent pas sans encombre, plusieurs contacts légers se produisent mais tout le monde réussit à passer relativement intact. Le même manège se passe à la chicane 3-4, mais encore une fois chacun peut poursuivre.

À la fin du premier tour, Sims et Vergne passent tout droit sur la piste humide, et tous deux peuvent revenir, mais loin derrière. C’est alors qu’un drapeau jaune localisé est déployé au virage 2, puisque 3 voitures s’y trouvent piégées. La Geox Dragon de Nasr a foncé dans les pneus, pour ensuite se faire rentrer dedans par Wehrlein, lui-même touché par son coéquipier d’Ambrosio. C’est la consternation chez Mahindra puisque les 2 devront abandonner sur place. Le drapeau jaune est vite remplacé par un rouge, le temps de libérer la piste sans embrouilles.

Le drapeau vert est agité au débit du 6e tour, après que tous les pilotes, à l’exception de Abt et Frijns, aient pris leur premier mode attaque de la journée. La zone d’activation, incidemment, est située à l’intérieur tout de suite après le point de corde du virage 6, une épingle plutôt serrée. Lotterer en profite pour passer Vandoorne dès le premier virage. En tête, Rowland se fait talonner par Bird, qui réussit finalement à le passer lorsque la Nissan ralentit considérablement.

Au tour suivant, Bird rate son freinage sur une partie mouillée de la piste avant le virage 2 et Lotterer profite de la brèche pour se faufiler. Les deux caracolent en tête, loin devant les autres. Ils ne se lâchent pas d’une semelle. Au 18e tour, la BMW de Sims frappe le mur au virage 7 et doit abandonner au puits.

Alors que Bird ne lâche pas Lotterer d’une semelle, la HWA de Vandoorne s’arrête en piste en raison d’un bris de demi-arbre de roue. Il a quand même fallu aux commissaires 3 tours avant de sortir la voiture de tête. Des débris de carrosserie seront également ramassés juste avant le virage 1.

10 pilotes sur 15 prennent leur dernier mode attaque de la course, et le vert est donné quelques secondes après. Après 4 tours à fond, Rowland s’arrête avec la roue arrière gauche cassée. Un nouveau jaune généralisé est alors sorti, après que Lotterer aie protégé avec succès une tentative de dépassement osée de Bird.

Le vert est agité avec 3 tours à compléter. Bird s’appuie légèrement sur Lotterer au virage 2 au tour suivant, mais la Techeetah fume et une crevaison à l’arrière droit survient quelques virages plus loin. Malheureusement pour l’Allemand, il ne pourra passer le drapeau à damier, et ce par quelques mètres seulement, malgré qu’il ne soit que sur 3 roues.

À l’arrivée, Bird franchit la ligne en premier, devant Mortara, qui signe un 2e podium d’affilé, et di Grassi. Frijns, Abt et Massa complètent le Top 6. En raison du contact avec Lotterer, Bird est sous enquête par les commissaires. Après quelques heures il a été annoncé que le vainqueur a reçu une pénalité de 5 secondes sur son temps final. Il est donc relégué en sixième place.

Le nouveau vainqueur est donc, pour la première fois pour lui et son équipe, le Suisse Edoardo Mortara sur Venturi. Au championnat, la pénalité de Bird resserre le classement comme jamais, puisque d’Ambrosio n’est qu’à un point de l’anglais, suivi par di Grassi et Mortara eux-mêmes à un point du pilote belge.

Résultats officiels :

  • Edoardo Mortara (Venturi)
  • Lucas di Grassi (Abt Schaeffler Audi)
  • Robin Frijns (Envision Virgin)
  • Daniel Abt (Abt Schaeffler Audi)
  • Felipe Massa (Venturi)
  • Sam Bird (Envision Virgin)
  • Mitch Evans (Jaguar)
  • Gary Paffett (HWA Racelab)
  • Oliver Turvey (NIO)
  • Antonio Felix da Costa (BMW Andretti)
Mathieu Brière
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Mathieu Brière

2 comments on Un duel sans merci

  1. Beau résumé de course Mathieu !

    1. Mathieu Brière Mathieu Brière dit :

      Merci Claude! Ça a valu la peine de passer une nuit blanche 😁

Laisser un commentaire

Scroll to top
error: