6 Québécois inscrits en Virginie!

La série ACT, pour une course hors-championnat, lancera sa saison officiellement le 30 mars prochain avec une épreuve à Richmond en Virginie. Au moment d’écrire ces lignes, quatre pilotes québécois ont déjà fait parvenir leurs inscriptions qui devaient être entrées au plus tard le 31 janvier… aujourd’hui!

Jonathan Bouvrette, champion ACT/Québec en 2017, sera du nombre pour poursuivre son cheminement lors de ce championnat, lui qui a connu certains succès la saison dernière, dont sa victoire au Bacon Bowl, même si il a dû céder son titre de champion à Dany Trépanier. Mathieu Kingsbury sera également de la partie, lui qui a considérablement gagné en confiance au cours de la dernière saison et qui en a impressionné plus d’un par sa constance en piste.

Jean-Philippe Bergeron, recrue 2018 au championnat CSCC, sera également de la partie. Il sera d’ailleurs un des invités à l’émission 360 Motorisé Lucas Oil diffusée en direct sur le 360nitro.tv ce vendredi soir à 18h00. Martin Goulet Jr., vainqueur au GP3R et gonflé à bloc depuis cette sortie victorieuse, complètera le quatuor québécois à cette première de la saison sur le circuit ACT.

De son côté, le vétéran Claude Leclerc compte faire de nouveau la saison complète au championnat ACT. Il y sera, mais à titre de chef d’équipe pour Bergeron.

DERNIÈRE HEURE : 2 INSCRITS DE PLUS!

MISE À JOUR (1 février) – Pour faire suite à notre publication du 31 janvier  concernant la série ACT et la course hors-championnat à Richmond en Virginie le 30 mars prochain, deux autres québécois se sont ajoutés à la liste. L’information nous a été fournie plus tôt aujourd’hui par la direction de ACT.

Ainsi, outre les pilotes déjà mentionnés les noms de Alexandre Tardif et Marcb Bégin, deux régulières à l’Autodrome Chaudière de Vallée Jonction se joint à la liste des québécois inscrits à cette épreuve. Le total est ainsi porté à six inscrits du Québec pour cet événement.

LE CHAMPIONNAT CSCC SERA-T-IL DE RETOUR ?

La question est sur toutes les lèvres depuis déjà quelques mois, mais il semble que les négociations se poursuivent toujours. D’abord pour le banquet de fin de saison CSCC, et remise des prix 2018, il semble de plus en plus que la date du samedi 23 février prochain soit celle retenue.

La recherche de partenaires commerciaux est toujours au cœur des besoins pour faire avancer les dossiers, mais aucune confirmation n’est possible à ce jour. L’étau se resserre en ce qui concerne les possibilités et/ou disponibilités de pistes.

La venue d’un championnat LMS à Montmagny, ajouté à celui de l’Autodrome Chaudière de Vallée-Jonction, les options qui restent sont minces. Pour le GP3R, l’entente signée pour trois ans est toujours valide et comme la direction a pour habitude de respecter ses engagements, la balle est maintenant dans le camp CSCC. Ajoutons qu’à l’Autodrome St-Eustache, deux dates de courses pour les voitures LMS sont inscrites au calendrier.

Et si le GP3R était de retour et était la seule course au calendrier 2019 ? Fascar l’avait fait, avec succès il y a plusieurs années. Faudrait juste repenser la formule de l’an dernier et y présenter un spectacle avant tout. Et si ça se confirmait, pourquoi ne pas faire une course préalable sur le routier de St-Eustache? Rappelons que la configuration est très proche, longueur en moins du circuit de Trois-Rivières. Fera-t-on « renaître » Sanair ? Une épreuve est-elle possible à St‑Félicien? Une expérience Oval… ou même en circuit routier à Icar? Pour le circuit Ste-Croix, prêt à rouvrir ses installations pour une course spéciale, à condition qu’elle soit organisée par les dirigeants de l’Autodrome Chaudière. Il serait surprenant, dans les circonstances, que cette option en soit une! Finalement, ce sont toutes des questions, options ou « rêves » qui sont actuellement à l’étude. Mais le temps commence à presser… souhaitons simplement que les décisions seront rendues publiques d’ici la tenue du banquet… dans moins d’un mois!

Denis Lecours
Animateur / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Denis Lecours

Laisser un commentaire

Scroll to top
error: