Home>Courses>Stock-car>Asphalte>NASCAR>Camping World Truck>Les camionnettes Toyota devront rouler avec les moteurs «spec» !
Camping World Truck

Les camionnettes Toyota devront rouler avec les moteurs «spec» !

Au cas où vous ne le sauriez pas, la série de camionnettes NASCAR Camping World est passée aux moteurs dits «spec» depuis le début de la saison. Toutefois, les règlements étant plutôt souples, les équipes avaient aussi droit aux moteurs de la marque de la camionnette, une option que les équipes de Toyota Tundra se sont prévalue.

Toutefois, à quatre courses de la fin de la saison (!?!), NASCAR a procédé à certains petits changements qui obligeront toutes les équipes à passer au moteur «spec» semblable à celui que les équipes d’ARCA utilisent depuis l’année dernière. Ce moteur connu sous le nom NT1 est un dérivé du V8 Ilmor 396 d’ARCA. La décision d’opter pour un moteur «spec» fut prise d’abord pour limiter les coûts toujours grimpants de développement. On comprendra que chaque marque y allait de dépenses toujours plus élevées pour tirer le maximum de son moteur selon les règlements permis.

Le directeur de la série, Brad Moran (de Barrie en Ontario, ancien directeur de la série Canadian Tire) explique que le but de cet exercice est de limiter le régime des moteurs à 8200 tours/minute (les moteurs Toyota faisaient plus) alors de nouveaux rapports de pont spécifiques ont été choisis et ceux-ci ne seraient pas compatibles avec les spécifications des coûteux moteurs Toyota. De plus, les essais en dynamomètre des moteurs NT1 ont prouvé que ces V8 faisaient de 10 à 15 chevaux de plus que ceux de Toyota TRD ce qui aurait renvoyé les ingénieurs de la marque à la table à dessin…avec encore plus de dépenses.

Chez TRD, on n’est pas très heureux de la situation, surtout que la décision fut prise à quatre courses de la fin. Incidemment, la course du vendredi soir au Texas Motor Speedway (2 novembre) fut presque dominée par Todd Gilliland (fils de David Gilliland dont le coéquipier était Raphael Lessard avant que celui-ci passe à l’équipe de Kyle Busch) sur Toyota Tundra qui a (encore une fois) manqué de carburant à quelques pieds de la ligne d’arrivée. Justin Haley (Chevrolet no 24) a, lui, encore une fois profité de la situation (comme au Canadian Tire Motorsport Park en septembre dernier) pour gagner l’épreuve. Il était suivi de Ben Rhodes (Ford no 41) et Brett Moffitt (Tundra no 15 à moteur spec). Gilliland (Tundra no 4) y a terminé quatrième.

Enfin, l’équipe Reume Brothers Racing (Chevrolet Silverado no 33) vient d’annoncer l’embauche du pilote Jason White de Colombie Britannique (autrefois pilote de la Challenger no 21 en série Canadian Tire/Pinty’s) pour la course de Phoenix ce vendredi soir.