Chandler Smith victorieux, Ben Rhodes champion

(Collaboration spéciale, Geoffroy Lettier US-Racing.com)

La saison 2021 en NASCAR Camping World Truck Series a livré son verdict, si Chandler Smith enlève la dernière victoire, Ben Rhodes est sacré champion.

Lors des Lucas Oil 150, la lutte pour la victoire était secondaire tant l’objectif du titre accaparait toute l’attention. Si Chandler Smith s’impose pour la dernière levée de la saison, c’est Ben Rhodes qui remporte le titre de champion.

Tout cela ne serait pas possible sans toutes ces personnes présentes sur la Victory Lane, cette équipe, mais également Kyle Busch.

Chandler Smith

Victorieux des deux premières courses de la saison, Ben Rhodes n’a plus gagné depuis, mais le pilote de la ThorSport Racing était le plus fort des quatre prétendants au titre durant la finale. Troisième sous le drapeau à damier, il remporte son premier titre dans une série nationale.

Je n’arrive pas à y croire. C’était les quarante derniers tours les plus durs de ma vie. Je ne sais pas quoi dire, c’est fou. Je suis très fier de cette équipe.

Ben Rhodes

Chandler Smith s’impose finalement devant Stewart Friesen, Ben Rhodes, Sheldon Creed et Zane Smith. Christian Eckes, John Hunter Nemechek, Todd Gilliland, Carson Hocevar et Austin Hill complètent le top 10. Matt Crafton est le moins bien classé des prétendants au titre sous le drapeau à damier avec une douzième place.

John Hunter Nemechek dans le dur d’entrée

Un contact avec Kris Wright, dans les dix premiers tours de la course est lourd de conséquence pour John Hunter Nemechek, qui passe par les stands sous drapeau vert et perd deux tours. Le pilote de la Kyle Busch Motorsports passe 89 tours au-delà du tour, mais la compétitivité du Toyota Tundra n°4 est présente. Lorsqu’il revient dans le tour, John Hunter Nemechek se livre à une folle remontée.

Leader des prétendants au titre, depuis le début de la course, Ben Rhodes se fait dépasser par Zane Smith à l’entrée dans les quarante derniers tours. Ben Rhodes reprendra son bien à dix tours du but

Laisser un commentaire

Scroll to top