Première gagnante pour Ryan Preece

(Collaboration spéciale, Geoffroy Lettier US-Racing.com)

Présent pour la première fois de sa carrière en NASCAR Camping World Truck Series, Ryan Preece s’impose pour le retour de la Truck sur le Nashville Superspeedway.

Ryan Preece remporte la première guitare du week-end sur le Nashville Superspeedway grâce à sa victoire en Truck. Le pilote du Truck n°17 de la Team DGR disputait à l’occasion des Rackley Roofing 200, sa première course de Truck en carrière.

Dans les derniers tours de la course Grant Enfinger, Ryan Preece et Todd Gilliland s’affrontent pour la victoire. Ryan Preece est le pilote le plus rapide, mais ne parvient pas à trouver l’ouverture. Il faudra attendre sept tours avant le drapeau à damier pour que Ryan Preece parvienne à ses fins. Ryan Preece devient le cinquième pilote à remporter une course de Truck pour ses débuts.

C’était énormément de plaisir ce soir. Nous avons fait les bons ajustements. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Il n’y a pas de meilleur endroit que la Victory Lane.

Ryan Preece

Sous le drapeau à damier Ryan Preece devance Todd Gilliland, Grant Enfinger, Zane Smith et Stewart Friesen pour le top 5. Matt Crafton, Ben Rhodes, Ty Majeski, Austin Hill et John Hunter Nemechek complètent le top 10.

La semaine prochaine à Pocono Ryan Preece aura l’occasion de doubler la mise puisqu’il sera de retour au volant du truck n°17 de la Team DGR.

Les chefs d’équipe de Todd Gilliland et Tanner Gray sont exclus de l’épreuve juste avant le départ de la course. En cause, de multiples échecs à l’inspection qui a précédé la course. Des modifications non autorisés du châssis à l’avant des trucks.

Cette sanction les contraints à remonter. Il en est de même pour John Hunter Nemechek dont le temps est supprimé après qu’il a pris la piste à contresens pour recommencer son tour qualificatif. Présent pour la première fois de la saison en Truck, William Byron abandonne après 77 tours à la suite d’une casse moteur. Cet incident est l’occasion d’un passage par la voie des stands pour nombre de pilotes.

Deux neutralisations viennent ralentir le rythme en tout début de dernier segment. Un tête-à-queue de Johnny Sauter, puis un accident de Derek Kraus, vainqueur du premier segment permettent aux pilotes qui ne se sont pas arrêtés en fin de deuxième segment d’économiser le carburant nécessaire en vue de rallier l’arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to top