1

Un résultat décevant pour Lessard

Crédit photo : GMS Racing

Deux en deux pour monsieur Bombardier

Décidément Daytona sourit à Ben Rhodes (Toyota no 99) qui remporte de nouveau la victoire. Cependant, cette fois-ci, l’exploit est réussi sur le circuit routier.

Le « Brakebest Pads 159 » présenté par O’Reilly s’est déroulé sur 44 tours avec un circuit détrempé par endroit et sec par d’autres. Ben Rhodes et Ryan Truex (Chevrolet no 40) s’élançaient de la première ligne.

Les éloges fusent de toute part pour Lessard

Ça aura pris une saison complète avant que les spécialistes du NASCAR américain reconnaissent le talent de Raphael Lessard. D’ailleurs, Jamie Little (analyste à Fox) n’a pas tari d’éloges durant l’avant-course en le plaçant parmi les favoris pour la victoire.

Pour ceux qui lisent mes articles au sujet de la série Iracing « NASCAR Cup Lacroix-Tuning »,  je vous avais fait part la semaine dernière de l’importance du premier virage au départ. Raphael Lessard (Chevrolet no 24) a vécu l’expérience en perdant le contrôle de son bolide suite à un contact avec son équipier Zane Smith (Chevrolet no 21). Lessard est reparti derrière le peloton en 40e position. L’incident ne semble pas trop avoir ébranlé le jeune beauceron puisqu’il a réussi à remonter la meute de camionnettes pour prendre le 12e rang du second segment remporté par Jonh Hunter Nemechek (Toyota no 4)

Lessard a bien fait dans la seconde étape en remportant celle-ci. D’ailleurs, Michael Waltrip a dû revenir sur ses paroles en soulignant l’excellent effort de Lessard pour gagner le segment après l’incident du premier tour. Waltrip disait à ce moment que la course de Lessard était d’une certaine façon ruinée. « Shame on you Waltrip ! »

La pluie est venue jouer les trouble-fête

Tout au long de la soirée, l’enjeu principal pour les équipes était de savoir à quel moment elles allaient passer aux pneus secs. Les camionnettes étaient équipées d’essuie-glaces ainsi que d’une lumière rouge située dans la lunette arrière. L’intérieur du bolide de Matt Crafton (Toyota no 88) ressemblait à une disco mobile tellement que ça clignotait à l’intérieur de la cabine de pilotage.

Un déluge de jaunes

En général les circuits routiers offrent de très bons spectacles. Ça été le cas pour cette course lors des deux premiers segments. Ce fut une catastrophe pour la dernière partie de la course qui n’en finissait plus de finir. Il y a eu 7 neutralisations dans la dernière partie de la course. Au total 20 tours ont été parcourus sur le drapeau jaune, ce qui représente environ 40% de l’épreuve. Ce pourcentage est beaucoup trop élevé. Si NASCAR veut mousser les circuits routiers, ils devront s’ajuster au niveau des neutralisations.

En prolongation, Lessard semblait bien positionné pour un top 10. Cependant en passant dans le « bus stop »‘, il est parti en tête-à-queue. Cet évènement est venu gâcher sa soirée de travail et la reléguer 26e au classement final. Les 10 points acquis au second segment, incluant le point boni pour les séries, ont encore une fois joué un rôle important sur le pointage final de Raphaël. Malgré ce résultat décevant, le nombre de points accumulés est très appréciable et place maintenant Lessard 7e au classement général.

Top 5 (Daytona, circuit routier)

1-Ben RhodesToyota no 99
2-Sheldon CreedChevrolet no 2
3-John Hunter NemechekToyota no 4
4-Todd GillilandFord no 38
5-Riley HerbstFord no 17

En conclusion

Une petite parenthèse, comment se fait-il que le champion de la série (Sheldon Creed) roulât avec une camionnette complètement blanche sans aucun commanditaire à part celui présent derrière son bolide. C’est un peu pathétique de constater ça pour ne pas dire inquiétant d’une certaine façon.

Une autre petite parenthèse, la nouvelle « drone cam » de Fox est vraiment sur la coche, les images fournies par cette dernière sont tout simplement incroyables !

La prochaine épreuve de la série Camping World aura lieu le 5 mars prochain sur le circuit de Las Vegas. Maudit, que je m’ennuie de Las Vegas et de ses soirées de fous. Un jour j’y retournerai, je passerai sûrement de nouveau une soirée complète sur Fremont à écouter la musique de la superbe DJ qui fait jouer de la musique des années 80 tout en se frétillant avec des anneaux au tour de la taille. Oups petite dérape ici. Que les dieux bénissent les rois de la course !

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
andre Paquin
andre Paquin
5 jours il y a

décevant mais des points importants de ramasser

Scroll to top
error:
1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x