Ou étaient les dieux de la course ?

Crédit photo : DGM Racing

 

La semaine dernière, ma copine est allée chez l’opticien pour renouveler sa prescription, mais aussi pour changer de monture pour être plus au goût du jour. On n’arrête pas la mode même en ce temps de pandémie. Elle était assistée d’une jolie demoiselle conseillère en lunette (dans le fond son travail consiste à vous conseiller la monture la plus dispendieuse qui s’agence en harmonie avec votre visage et vos vêtements du moment). Donc, ma charmante conjointe enfile sa première monture et la plantureuse assistante de s’exclamer : «Madame, cette monture vous va à la perfection, elle va à merveille avec votre beau sourire». Ma douce moitié de lui rétorquer : «Es-tu folle toé [insérer ici, un sacré de votre choix], j’ai un [insérer ici un second sacre de votre choix] de masque dans face [insérer ici un troisième sacre de votre choix]». Je vous épargne le reste de la conversation !

J’ai entendu dire que les renouvellements de cartes de membre du club «Optimiste» sont à la baisse. Je ne comprends pas pourquoi !

Un peu de sérieux mon Frank !

Excusez-moi, de temps en temps, il faut bien détendre l’atmosphère. En vrai, c’est plus facile, on peut toujours faire un gaz ou retirer ses chaussures après une dure journée de travail. Tandis que par écrit, on raconte des histoires vécues, odeurs en moins. Voyons, je vais tenter d’être plus sérieux, cet article doit après tout parler de la première épreuve de l’histoire de NASCAR (excluant IMSA) courue sur le circuit routier du Daytona International Speedway.

Les équipes de la série Xfinity ont écrit l’histoire ce samedi en participant au «UNOH 188», première course de tous les temps de NASCAR sur le mythique circuit routier de Daytona. Cette configuration du complexe floridien, avec quelques évolutions au fil du temps, est utilisée depuis 1966 dans le cadre des «24 heures de Daytona”.

Plutôt, au courant de la semaine, l’équipe DGM Racing, propriété de Mario Gosselin, a gagné son appel contre NASCAR concernant les pénalités imposées suite à la participation de la voiture no 91 à une épreuve d’endurance de la SCCA. Cette décision a donc permis à Alex Labbé de revenir dans la bataille avec 80 points de retard sur la 12e et dernière place donnant accès aux séries de fin de saison. Avec l’événement d’aujourd’hui, il restait 8 épreuves avant le début de la course au championnat. Comme dirait Yoda : «Du temps, beaucoup il y a, mais amasser pas mal de points tu devras ou victoire idéale sera». N’importe quoi, Yoda ne connaît absolument rien au NASCAR ! C’est comme si on demandait au Grand Nitro ce qu’il pense des dernières tendances en matière de mode.

Grâce à une nouvelle méthode de calcul de départ des plus scientifiques, Alex Labbé s’élançait de la 16e position au volant de sa rutilante Chevrolet Camaro no 90.

Dame Nature qui s’en mêle

Dame Nature n’en est pas à ses premiers démêlés avec les dieux de la course. Encore une fois, elle est venue mettre son grain de sel en retardant de près de deux heures le départ. Les matamores du volant ont été des plus prudents à l’approche du premier virage (qui faut dire est malade en [insérer ici, un sacre de votre choix]. Les chefs d’équipes ont dû jouer de stratégie puisque la course a été lancée sur un circuit mouillé qui rendait la piste glissante par endroit. Une seconde chicane a été construite pour ralentir les voitures pour ainsi éviter des catastrophes à l’entrée de la première «curve». Lorsque les autos passaient tout droit dans une chicane, elles devaient s’arrêter en bordure de piste et repartir par la suite. Toute sortie de piste rendait difficile un retour sur le circuit puisque le gazon était mouillé. Pour ceux qui ne le savent pas du gazon mouillé c’est glissant en [insérer ici, un sacre de votre choix].

La domination d’Austin Cindric (Ford Mustang no 22) depuis le début de la saison est plus que gênante pour les autres pilotes. La voiture no 22 a d’ailleurs pris la première position du premier segment suivie des Camaro de Noah Gragson (no 9) et de Jade Buford (no 07). Tout comme moi, vous vous êtes sûrement posé la question «Qui cé ça Jade Buford, stu un gars ou ben une fille ?». Selon Wikipédia, Jade Buford est un homme de race masculine né le 15 février 1988 à Brentwood, Tennessee (si vous désirez plus détail sur la merveilleuse ville de Brentwood au Tennessee, je vous invite à faire vos propres recherches, vous êtes sur un site de course automobile pas sur un site de géographie [insérer ici, un sacre de votre choix]). Tenez-vous bien, Jade participe à temps plein dans la série ayant le plus long nom de toute l’histoire de la course automobile : «International Motor Sports Association‘s Michelin Pilot Challenge». Il conduit la Ford Mustang no 40 de l’écurie PF Racing.

Mon article commence à être long et je ne suis même encore rendu au milieu de la course citron.  Petite parenthèse, est-ce qu’il y a juste moi qui ne suis plus capable d’entendre la petite chanson fatigante de l’annonce de «McDo» ?

Durant le second segment, Labbé a réussi à placer sa monture à la sixième position. Pendant ce temps, son coéquipier Josh Williams (no 92) est rentré trop à l’intérieur d’un virage ce qui a catapulté sa voiture dans les airs pour ainsi déclencher une neutralisation (ça fait longtemps que je cherchais un synonyme à «drapeau jaune»). Sur l’incident, la Camaro de Williams a perdu une partie de l’avant de sa voiture ce qui n’a pas empêché la voiture no 92 de revenir en piste pour terminer en 24e position. Le responsable de l’entretien paysager du complexe motorisé de Daytona devait avoir des démangeaisons à voir les nombreuses manœuvres de labourage fait par les pilotes tout au long de la journée.

Catastrophe à deux tours de la fin du second segment

[Insérer ici, un sacre de votre choix), avec deux tours à faire au second segment, une panne d’essence semblait venir détruire toutes chances de victoire pour Labbé. Il occupait donc à ce moment le 22e rang tout juste derrière la voiture no 92 de Josh Williams. C’est vraiment dommage pour Alex qui, cette saison, a souvent été souvent victime des telles circonstances. Au niveau de son pilotage, il n’a pas grand-chose à se reprocher cette saison.

Le reste de l’épreuve fut celle d’un seul homme, Austin Cindric qui a carrément survolé la piste tout au long de la journée avec Chase Briscoe (no 98). Cindric sera possiblement le prochain pilote à faire le saut en Cup mais, les places se font de plus en plus rares avec les nombreuses recrues qui ont gradué ces dernières années. Par contre, comme nous avons pu le constater, beaucoup de jeunes pilotes sont sur des sièges éjectables. Les propriétaires d’équipes ont la mèche courte quand les résultats ne sont pas là !

Durant la dernière partie de l’épreuve, Labbé a démontré tout son talent en remontant le peloton alignant tour canon par-dessus tour canon.  Effectuant un parcours des plus spectaculaires, Alex était 8e avec 10 tours à faire. Après un arrêt aux puits catastrophique,  Labbé a été impliqué dans un accident lors de la dernière relance. Résultat, une décevante 27e position avec 2 tours de retard sur les meneurs. Pour Cindric, il s’agit d’une 5e victoire dans six dernières courses. Pour Ford, il s’agit d’un dixième drapeau à damier en 2020 incluant 8 gains dans les dix dernières épreuves.

Top 5 série Xfinity circuit routier de Daytona

1- Austin Cindrick (Ford no 22)
2- Brandon Jones (Toyota no 19)
3- Noah Gragson (Chevrolet no 9)
4- AJ Allmendinger (Chevrolet no 16)
5- Andy Lally (Chevrolet no 02) 

En conclusion

Alex Labbé était déçu de sa 27e place.  Contrairement à Raphaël Lessard la semaine dernière qui, même avec son meilleur résultat à vie, s’était quand même éloigné d’une place en série, Labbé, lui, s’est rapproché de 4 points de la douzième position au classement général. Vous me direz que 4 points ce n’est pas beaucoup, mais au moins il n’a pas reculé.

Que les dieux bénissent les rois de la course !! (Pis tiens qui mange donc un [insérer ici, un sacre de votre choix) de char de mar… les dieux de la course !!!!!)

0 0 vote
Article Rating
Francois Richard
Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Francois Richard
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x