Le WRC lance sa saison 2020 !

Crédit photo : Jaanus Ree / Red Bull Content Pool

Le premier mois de l’année 2020 n’est pas encore terminé mais les grandes séries de sport motorisé nous rappellent que le beau temps n’est pas si loin en ce weekend du 25 janvier. En Floride, le Rolex 24 lance la saison IMSA sur le circuit routier à Daytona. Et en France, la série WRC (World Rally Championship) lance sa saison par le traditionnel rallye de Monte-Carlo dans les Alpes françaises.

Quels sont les changements en 2020?

La saison 2019 s’était terminée abruptement alors que les grands incendies en Australie avaient forcé l’annulation de la dernière manche de l’année. Heureusement, le championnat de Ott Tänak, pilote Toyota, était déjà dans la poche et l’Estonien a finalement brisé la domination des deux Sébastien (Loeb et Ogier) après 15 années consécutives où un pilote français avait ramené le titre dans l’Hexagone.

Mais les amateurs n’étaient surtout au bout de leurs surprises. Tänak, peu de temps après son sacre, a annoncé son transfert chez Hyundai pour aller piloter la i20 en 2020, échangeant sa place avec Sébastien Ogier chez Toyota. Hyundai aligne donc pour la saison 2020 des super-vedettes. Tänak est le champion en titre, Neuville est l’éternel deuxième (5 fois, dont les 4 dernières saisons) et Sébastien Loeb n’a plus besoin de présentation, avec ses 9 championnats consécutifs. L’Espagnol Dani Sordo partagera le troisième volant avec Loeb, ce dernier ne voulant plus faire toute la saison en WRC.

Chez Toyota, outre Sébastien Ogier (6 championnats consécutifs), Elfyn Evans poursuit son aventure WRC et le jeune Finlandais Rovanperä vient compléter le trio de pilotes de Gazoo Racing, après une domination en série WRC2 Pro en 2019 sur une Skoda. Le Japonais Katsuta prendra lui aussi part à plusieurs rallyes dans une autre Yaris. Chez Ford, on fait confiance à des pilotes expérimentés, prêts à prendre les points que Toyota et Hyundai laisseront sur la route.

Il faut aussi noter le malheureux retrait de Citroen, qui quitte le WRC après une très longue séquence de succès, notamment les 9 championnats consécutifs de Loeb entre 2004 et 2012. Avec seulement 3 équipes officielles en WRC pour la saison, il était inévitable que des pilotes soient laissés de côté. On ne verra donc pas Mikkelsen, Kris Meeke et le Finlandais Latvala en 2020 dans la catégorie-reine du rallye.

De nouvelles manches au calendrier?

Le calendrier 2019 comptait 14 épreuves et 13 d’entre elles ont été disputées avec l’annulation du rallye d’Australie. Le calendrier 2020 prévoit 13 manches. Quatre pays perdent leur épreuve, dont l’Espagne. Le rallye de Catalogne faisait partie des intouchables, ayant fait partie du calendrier depuis les débuts de l’ère moderne du WRC. À partir de 2020 cependant, il sera présent au calendrier une année sur deux, pour permettre une rotation entre plus de pays pour faire connaître le sport de façon plus large.

Les rallyes de France, du Chili et de l’Australie subissent le même sort, et seront probablement présentés en alternance avec les rallyes d’Allemagne, de l’Argentine et de la Nouvelle-Zélande, qui fait un retour dans le calendrier pour la première fois depuis 2012. Le Japon fait aussi un retour, le dernier rallye ayant été présenté là-bas en 2010. Les amateurs sont cependant très heureux de retrouver le rallye du Kenya, qui avait fait partie de la tradition du rallye jusqu’en 2002. Avec ses routes spectaculaires et sa poussière légendaire, ce retour en Afrique nous offrira certainement de belles batailles. Le WRC 2020 sera donc présent sur les cinq continents, un souhait auquel Jean Todt avait maintes fois fait allusion.

Que faut-il suivre en 2020?

Il sera intéressant de suivre la relation qui animera les pilotes de l’écurie Hyundai. Dans la même équipe, on retrouve le champion en titre (Tänak) et l’éternel deuxième (Neuville) qui veut tout faire pour gagner son premier championnat. Le risque que des étincelles soient visibles dans les garages est élevé et les patrons de l’écurie devront gérer cette tension et la transformer en saine compétition.

Quant à Sébastien Ogier, il a déjà annoncé qu’il s’agissait de sa dernière saison en WRC. Avec un Sébastien Loeb qui pilote à temps partiel encore cette saison , il se pourrait bien que la saison 2020 soit la dernière pour ces deux pilotes qui ont marqué leur époque avec leur impressionnante série de championnats consécutifs. C’est vraiment une page importante de l’histoire du WRC qui se tourne en 2020. C’est d’ailleurs pourquoi Toyota prépare la suite des choses avec de jeunes pilotes qui épauleront Ogier cette saison mais qui pourront aussi prendre sa place pour la suite. Notons que si Ogier remportait le championnat cette saison, il deviendrait seulement le deuxième pilote à gagner un championnat pour trois écuries différentes. Il a auparavant remporté des titres avec Volkswagen et Ford).

Bonne saison 2020 à tous les amateurs de rallye. Pour les autres, c’est le temps ou jamais de découvrir un sport fascinant et très spectaculaire.

Par Christian Gingras, pour le compte de ISQ.media et 360nitro.tv

0 0 vote
Article Rating
Christian Gingras
Chroniqueur / Photographe
À propos de l'auteur
 
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x