2

Des hauts et des bas au GP3R !

Crédit photo : Christian Gingras

12 août 2019- La 50e édition du GP3R est maintenant chose du passé et l’heure est au bilan. Fort à parier que toute l’organisation, avec en tête le DG, Dominic Fugère retourneront rapidement au boulot pour préparer la 51e édition et, tel qu’annoncé dimanche le nouvel événement hivernal de Rallye Cross qui se tiendra l’hiver prochain. La seule chose connue à ce moment-ci est l’injection, par le gouvernement fédéral d’une subvention de 180,000$ pour ce nouvel événement. À l’approche des élections faut croire que le « timing » était le bon, surtout que ça risque de jouer dur dans cette région avec l’entrée en scène sur la scène fédérale de l’ex maire Yves Lévesque.

Parlant de Fugère, je me demande où et comment il puise toutes ses énergies au cours d’une année pour « jongler » avec son poste de DG, les nombreux voyages d’affaires à l’étranger…et tous ses attachements médiatiques, avec RDS notamment. Et aussi avec le rôle de « conciliateur » qu’il hérite plus souvent qu’à son tour dans toutes sortes de situation pendant l’événement. Chapeau à cet homme-orchestre, mais bravo aussi à l’armée de bénévoles qui rendent possible la présentation d’un événement d’une telle envergure.

Tout n’est pas parfait, loin de là, mais les efforts sont mis en place à l’intérieur des « moyens » dont dispose l’organisation. L’élément qui demeure toutefois hors de contrôle demeure bien sûr la température. Elle aura été exécrable pour les deux premières journées de ce deuxième week end d’activités.

Au premier week end la température était parfaite, mais je ne peux malheureusement apporter d’opinions puisque je ne pouvais y être, et n’ai pas assisté. Tout le monde rencontré par contre, et avec qui nous avons discuté, se demandent si la portion Rallye-Cross ne devrait pas être un peu plus « pimenté » avec la participation de pilotes auxquels le bon peuple québécois, c’est coutume chez-nous, pourraient vraiment s’identifier.

Pas mal certain que l’organisation va se pencher là-dessus, mais d’abord ils devront attendre et voir si les championnats de Rallye-Cross disponibles poursuivront leurs activités l’an prochain, ce qui était la principale question que posait plusieurs.

Présent pour les trois jours du week end Nascar ce fût finalement un sombre événement. Tout était en place, et les espoirs étaient grandioses, mais principalement dame nature qui a assombrit l’événement, mais quelques éléments autres aussi.

L’idée de ramené les bolides de Formule Atlantique était génial et, moi le premier, je l’avais affirmé. J’étais toutefois très loin de me douter que seulement 8 voitures seraient présentes et en mesure de prendre les départs.

Les gens présents, quoi que heureux pour certains de revoir en piste ces bolides qui ont marqués l’histoire du GP3R, étaient abasourdies d’apprendre que le nombre de bolides étaient aussi bas. De ne pas voir la mythique voiture Schweppes de Gilles Villeneuve rouler en piste, mais surtout de « subir » trois courses pendant le week end. Ce fût possiblement pour tous, LA déception de l’événement.

En contrepartie la F-1600 a « volé » le show avec ses trois courses. D‘intenses luttes à deux, trois, quatre, cinq et parfois même six voitures pendant toute la durée des courses ont littéralement conquis les gens présents sur place. Deux fois le vendredi et une seule fois samedi matin. Tout le monde se demandait pourquoi ne pas avoir aussi une épreuve dominicale en avant-première des cérémonies puis de la course NASCAR ? Certes il y a des contraintes, mais connaissant la « gymnastique » que peut faire l’organisation du GP3R, pas mal assuré qu’ils ajusteront le tout l’an prochain, du moins c’est à souhaiter !

Ombre au tableau pour la F-1600, le temps requis aux officiels (commissaires de courses) pour rendre une décision…près de 12 heures dans le cas de la course du samedi, ce qui en fait grogner plus d’un. La Coupe Nissan Micra en a été victime aussi, même si la décision était évidente lors de la première course du week end. Deux heures dans ce cas-ci, mais non sans avoir quand même procédé aux remises de Trophées au podium dans les deux cas. Ordinaire comme situation.

Mon coup de cœur du week end aura finalement été le retour du championnat québécois de circuit routier, maintenant reconnu sous l’appellation SPC (Super Production Challenge) avec pas moins de 27 voitures présentes sur place, le nombre le plus élevé toutes catégories confondues. La série Nissan avait 28 inscrits, mais 25 voitures sur place. Trois épreuves pendant le week end et même avec ses trois divisions à l’intérieur de ce championnat il était possible d’y voir clair, denrée rare dans ce type de compétition à moins d’être un habitué. Excellent travail de toute l’équipe de Dominic St-Jean et de son équipe en place, ne reste qu’à être moins timide au niveau communication !

La série Nissan Micra a de nouveau offert un excellent spectacle et l’organisation mise sur le développement de nouveaux pilotes, principalement en Karting pour poursuivre l’évolution dans ce championnat qui commence à avoir une longévité respectable et qui devrait être supérieure, si ce n’est déjà fait, aux défuntes séries monotype de Toyota et Honda. Ce championnat nous présente toujours d’intéressantes compétitions.

Pour le championnat CTCC, ça demeure pour moi, et pour plusieurs ai-je appris, la série la plus nébuleuse au GP3R. Des bolides haut de gammes et spectaculaire au possible, avec un son à faire vibrer, mais le nombre d’inscrits semble dramatiquement à la baisse dans ce championnat. Une telle série, divisée en quatre catégories, avec moins de 20 voitures participantes aux deux épreuves du week end il y aura certainement des questions à se poser. Mais, il faut l’admettre, à la brunante le vendredi soir c’est très spectaculaire. Avec un petit peu de pluie en prime, c’est du bonbon !

Pour la classe Reine du week end, la série Nascar Pinty’s tout a été dit et les versions de tout le monde ont été entendues, je ne vais donc pas me lancer dans l’analyse de la course, et de son résultat comme tel. Tous les communiqués et annonces seront sur le site 360 Nitro.tv dans les prochaines heures….prochains jours dans certains cas !

Par contre, avec l’ampleur de l’événement au GP3R et malgré la température de la fin de semaine les amateurs sont demeurés sur leur appétit. À part quelques pilotes qui ont pris la piste détrempée samedi pour quelques tours, la majorité ont fait leurs entrées en piste dimanche matin seulement pour une courte séance de 30 minutes, puis directement à la course. La grille départ a été décidé par les positions occupés au championnat, une façon de faire que personnellement je n’aime pas, mais bon, comme c’est Nascar ça doit donc être la seule façon de faire.

Facile à dire, mais pas facile à gérer j’en conviens. Ça prend des situations extrêmes pour être en mesure de faire des changements à un horaire déjà adopter au préalable, surtout quand tu dois t’adresser à une commission sportive, de qui relève le déroulement du week end, avec la bénédiction de Nascar dans ce cas-ci.

Je crois sincèrement, et je ne suis pas seul dans mon petit monde, que tout devrait être mis en place, et les contraintes tassées, afin de permettre aux bolides Nascar d’effectuer, même si elles sont de courtes durées, des séances d’essais le vendredi en fin de journée et le samedi. Quitte à « bousculer » un peu l’horaire prévu. La « clé » du deuxième week end au GP3R n’est-elle pas la série Nascar Pinty’s ?

Pour la course ce fût sommes toutes une très bonne épreuve, marquée par quelques incidents, il y en a toujours dans une course, mais personnellement je « l’allongerais » un petit peu afin d’obliger les pilotes à faire des arrêts aux puits. Surtout pour l’élément spectacle, essentiel à la présentation d’une telle épreuve.

Pour la finale de 50 tours les pilotes avaient l’obligation de faire un arrêt aux puits et « simuler » un plein d’essence, car normalement ils avaient assez de carburant pour parcourir la distance. Les arrêts devaient être réalisés entre le 15 et le 30e tour, et la majorité en ont profité lors de la première neutralisation. Deux pilotes ont fichus leurs courses en l’air avec cet arrêt, Kevin Lacroix et Marc-Antoine Camirand étant ressortit avec les « bidons » à essence accroché à leur voiture ! Ils ont été pénalisés tous les deux.

Je pense que LA première étoile de cette course revient à Jean-François Dumoulin qui lui, a dû retraiter dans les puits pour changer un pneu, suite à une crevaison et non juste pour une simulation. Partit de l’arrière il est remonté à la troisième place et sur le podium en compagnie de son frère Louis-Philippe et Alexandre Tagliani.

Parlant de ces deux pilotes ils nous ont offert un excellent spectacle et n’eut été d’un pilote tourner en piste, directement dans la ligne de course, difficile à dire comment la course se serait terminée. En une seule fraction de seconde les deux ont eu à décider s’il passait à gauche ou à droite du pilote en perdition, une chance inouïe pour chacun, mais c’est finalement LP qui en a tiré avantage devançant l’autre. En circuit routier le dépassement aurait été sanctionné, mais en Nascar ce n’est pas le cas.

Désolation pour les téléspectateurs qui suivaient la course en direct sur RDS qui a décidé d’aller à la pause publicitaire quand les pilotes étaient engagés dans le 47e tour (sur 50!) de la course Nascar….pour y revenir dans le dernier tour avec deux virages à faire ! Incroyable, mais vrai. Fort à parier que la décision ne venait pas directement du camion de production, je connais de longue date le réalisateur sur place et jamais il n’aurait pris une telle décision. Félicitations quand même à toute l’équipe de production du visuel, vraiment pas évident un tel week end, surtout quand dame nature ne collabore pas !

L’avantage d’un événement, de l’envergure du GP3R est d’y retrouver plein de gens que nous n’avons pas l’occasion de voir ou de rencontrer assez régulièrement. Généralement c’est un plaisir de renouer, mais surtout d’apprendre des nouvelles qui, normalement ne sont pas encore public. Nous en avons relevé quelques-unes au cours du dernier week end en plus de cumuler quelques notes…non publié !

  • Le tout premier GP Historique du Canada prend forme de plus en plus. Il se tiendra au circuit du Mont-Tremblant du 10 au 13 juin 2021. La date « devrait correspondre à la , même semaine suivante du GP du Canada à Montréal.
  • Le populaire animateur Dany « Babu » Bernier deviendrait sous peu le promoteur de la nouvelle série McGregor, qui a été lancée plus tôt cette année, et qui était à l’horaire lors du premier week end. Les négociations en ce sens sont en cours actuellement.
  • Dès 2020 la série comprendrait un championnat de six événements et permettraient aussi un retour à la compétition des voitures de types Autocross.
  • Parlant Auto Cross il semble que des négociations, comme avec les VTT, seraient en cours pour les ramener au Stade en septembre dans le cadre du Supercross.
  • Il faisait bon de revoir en piste le pilote Julien Pilon (Lachute Subaru) qui a fait la pluie et le beau temps en Rallye à l’époque et qui évolue désormais en CTCC. Au volant d’une Subaru bien sûr qui lui a permis de remporter la première course du week end dans ce championnat, une épreuve disputée en soirée, et sous la pluie vendredi
  • Le championnat Super Production Challenge (SCP) est en pleine ascension et, selon certaines rumeurs GM Paillé serait du nombre des entreprises qui serait prochainement associée avec ce championnat. La série n’est pas convaincu de retourner au circuit Icar en 2020 pour nombre de rasions.
  • Parlant de ces raisons et du circuit Icar il semble qu’une annonce serait imminente pour l’aménagement d’un nouvel Oval pour 2020, tout comme un ajout important…côté humain pour la gestion de cette piste, mais surtout de la possible sanction Nascar.
  • Le lot des rumeurs, concernant Icar inclus également la possibilité d’y voir deux courses Nascar Pinty’s en 2020, l’une en circuit routier et la 2e sur le nouvel oval….à suivre.
  • Dans le cadre des célébrations du week end plusieurs pilotes de la défunte filière Player’s étaient sur place pour l’intronisation au Temple de la renommée des Amis du Grand Prix des Léon Méthot, Patrick Carpentier et, à titre posthume le regretté Gerry Rochon.
  • Ayant eu vent de cette présentation la « mafia » du Tabac était évidemment présente sur place pour s’assurer que le nom de Player’s n’apparaisse nulle part…..ridicule tout simplement.
  • Le président du GP3R Joël St-Pierre en est à la dernière année de son mandat. Après 15 ans à la barre et une évolution marquée de l’événement, sera-t-il de retour pour un autre mandat ? À suivre !
  • Pour la Coupe Nissan Micra il semble que la direction planche sur projet d’une épreuve d’endurance, type 3 heures et 3 pilotes. Pas question…pour le moment d’épreuves en ovale comme le faisait, il y a longtemps la série Volant Québécois (Honda).
  • C’est un bris de transmission, dimanche matin qui a mis fin aux espoirs de Kurt Wittmer de monter une deuxième fois sur le podium dans le championnat SPC.
  • Nicolas Barrette étaient serein dimanche matin suite à la sanction reçue la veille et n’avait de yeux que pour un autre podium dans la 2e course, ce qu’il a réussi (3e) de brillante façon.
  • Son frère Martin, il a fait sa meilleure course à vie samedi selon lui, n’a pas connu autant succès dimanche avec un bris mécanique qui l’a empêché de compléter l’épreuve.
  • François Bordeleau, ex DG au GP3R, effectuait un retour au Grand-Prix. Il était heureux d’y être après de nombreuses années d’absence, une initiative de l’organisation en place. Bravo!
  • Suite aux seuls essais du week end dans la série Nascar Pinty’s l’équipe de Donald Theedge ont effectué un travail remarquable en remplaçant à temps le moteur qui avait rendu l’âme
  • Anthony Simone, il est de retour en Nascar Pinty’s cette année et il a déjà terminé sur le podium au GP3R était déçu de devoir entrer aux puits dès le début de la course à cause de son filet protecteur qui s’est détaché….
  • Quel lapin Dominic Fugère pourrait-t-il bien sortir de son chapeau pour la 51e édition ? Certaines personnes travailleraient à lui présenter un projet bientôt….à suivre !!!!!
Denis Lecours
Animateur / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Denis Lecours

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Denis LecoursY.Deschamps Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Y.Deschamps
Invité
Y.Deschamps

Denis,que penses-tu du jeune Lessard,je crois qu,il va devenir la prochaine coqueluche des fans quebecquois si ce n,est pas déjà fait.une première sur circuit routier sans faute et toute une performance sur ovale a valley- jonction ou il les a mis dans sa petite poche. Il a un talent fou pour 18 ans et j,espère qu,il ne sera pas bloque par un manque de soutiens financier.j,aimerais le voir courir contre les AMARIKINS surtout qu,il n,y a plus beaucoup de figures dominantes dans leur grosse série.Je souhaite à lui et son équipe du succès et une très belle carrière.fans de course,encourageons… Lire la suite »

Denis Lecours
Invité

La coqueluche ? Je penses qu’il l’est déjà pas mal et avec raison. En plus parce qu’il est en piste en camionnettes Nascar et à l’occasion en série Arca ça permet au québécois en général de s’identifier à quelqu’un dans les divisions supérieures à l’extérieur de la province. Vous avez touché le point sensible de l’aspect financier, toujours le facteur le plus important, mais c’est drôle…j’ai un bon feeling….et quelques tuyaux qui me permettent d’avancer qu’il sera fort possiblement en Pinty’s, en plus des camionnettes à Mosport dans deux semaines. D’ici là il sera à Bristol jeudi…et à Vallée-Jonction samedi… Lire la suite »

Scroll to top
error: