Le soleil accepte finalement l’invitation !

Crédit photo : Christian Gingras

LE SOLEIL ACCEPTE FINALEMENT L’INVITATION !

11 août 2019- La 50e édition du GP3R aura finalement été marquée surtout par la pluie, mais le soleil a finalement décidé d’accepter l’invitation des promoteurs et milliers de spectateurs présents sur place. Journée confortable et ciel radieux, après deux journées pluvieuses…il était temps ont mentionné plusieurs.

Les voitures Nascar Pinty’s étaient les premiers à prendre la piste…pour la première fois du week end. Une situation d’ailleurs décrié par plusieurs qui aimerait bien les voir en piste dès le vendredi, mais bon Nascar…c’est Nascar. Mon collègue François Richard (voir autre texte sur le site) a le mandat de vous livrer les détails de la journée avec les voitures Nascar en piste.

Pour les classes de soutien au GP, la première étoile de l’édition 2019, à l’aube de cette dernière journée et ce, outre les performances extraordinaires des pilotes de F-1600 qui n’étaient pas de la fête dominicale, le circuit SPC (Super Production Challenge) l’emporte haut la main. Avec 27 voitures dans les puits c’est LA série qui comptait le nombre le plus élevé d’inscrits à cette 50e édition. Elle effectuait un retour à Trois-Rivières après plusieurs années d’absence et parions qu’ils y seront aussi l’an prochain. Du moins souhaitons-le !

Belle découverte, mais aussi quelques déceptions au cours du week end, mais la principale demeure la lenteur à rendre les décisions dans les cas de sanctions. Plus de deux heures pour une décision en Cope Nissan Micra à l’issue de la course de samedi, pour une situation pourtant évidente pour tout le monde. Et que dire de la F-1600 avec une décision rendue près de 12 heures après la course qui annonçait le retrait des 1ère et 3e position. C’est finalement Olivier Bédard qui a hérité de la victoire. En 2019, à l’ère de la vitesse des communications c’est tout simplement inconcevable.

UN TROISIÈME VAINQUEUR DIFFÉRENT EN SPC

Au total 26 voitures ont été en mesure de prendre le départ de la dernière épreuve du week end dans le championnat SCP, une épreuve remportée par Arek Wojciechowski (#77)

Au lancement de l’épreuve Patrick Michaud (#13) s’est emparé de la tête, mais ce fût de courte durée puisque rapidement rejoint par le vétéran Jacques Gravel (#43). Celui-ci avait cependant « échangé » de la peinture avec un adversaire au virage un, courtoisie d’Yves Bédard (#21) avant de devancer le meneur après un seul tour. Il a été suivi par Arek Wojciechowski (#77) qui a rapidement hérité de la première place suite à l’abandon de Gravel, victime d’une surchauffe de moteur.

Bédard a tout tenté pour le rejoindre, mais Wojciechowski était tout simplement intouchable et il « volait » littéralement sur le circuit. Bédard a complété en 2e place, sa troisième deuxième position du week end. L’épreuve a été marquée par plusieurs incidents dont le dernier, impliquant Crystel Charest (#51) qui est violement sortit de piste. Ce dernier incident a occasionné la sortie d’un drapeau jaune généralisé qui a mené à la fin de l’épreuve compte tenu encore une fois du temps requis pour dégager la voiture.

Pour cette même série, dans la division Production c’est Alain Lauzière (#47) qui l’a emporté et le vétéran Yves Legris a fait de même dans la classe Compact.

LESAGE 2 FOIS & BOURBONNAIS GAGNANTS EN FORMULE ATLANTIQUE

La série « invitée » du week end, afin de commémorer le 50e anniversaire du GP3R, même si elle en a déçu plusieurs avec le peu de voitures inscrites nous a permis de faire travailler nos souvenirs de cette série qui a déjà été LE show du GP3R. Seulement 8 voitures en mesure de prendre la piste, ce fût cependant le show Luc Lesage (Trois-Rivières Toyota) qui a complètement dominé la première partie du week end en remportant les deux premières victoires avant de connaître des ennuis dans la troisième épreuve.

Quelques incidents dans la dernière course du week end n’ont laissé que trois voitures en piste et c’est finalement Claude Bourbonnais qui l’emporte, lui qui avait à son tour connu des ennuis dans les deux premières épreuves. Pour Bourbonnais il s’agit de sa toute première vicoire en carrière en sol québécois au volant d’une Formule Atlantique, comme quoi la patience vaut parfois la peine ! Mario Blanchette complète en deuxième position devant Marcel Lafontaine avec plusieurs tours de retard.

Bertrand Godin, il devait piloter la voiture Shweppe de l’époque Gilles Villeneuve, mais comme la voiture n’était pas « mécaniquement » apte à participer, quelques souvenirs sont restés bien enfouis. Claude Bourbonnais, talonné par la mafia du tabac au cours du week end à cause de son uniforme aux couleurs Player’… surtout, avait également une voiture avec laquelle il ne pouvait espérer faire plus d’un tour.

Un beau clin d’œil de ramener ces bolides en piste, mais souhaitons pour plusieurs d’entre-elles qu’elles retournent, pour de bon dans les musées!

COUPE NISSAN MICRA

La deuxième course du week-end aura finalement été beaucoup plus calme, avec moins d’incidents que celle disputée la veille.

Rappelons que Nicolas Barrette (#427) après une impressionnante troisième position en qualification, l’avait emporté, mais relégué ensuite à la quatrième position à cause d’un incident en piste. Cette quatrième position représentait tout de même son meilleur résultat en carrière avant la deuxième course du week end. D’ailleurs son frère Martin (#875) avec une 7e place et le paternel (Michel #57) 13e ont aussi profité de cette course pour enregistrer leurs meilleurs résultats au GP3R.

Kevin King (#40), victime de l’incident avec Barrette la veille, a complétement dominé cette finale de 45 minutes. Valérie Limoges (#220) gagnante à la première course n’a pas été en mesure de rejoindre le rejoindre, mais elle a tout de même occupée les miroirs du meneur tout au long de l’épreuve. Nicolas Barrette, avec la voiture la plus performante en trois ans a amélioré son meilleur résultat final de la veille avec une troisième position, son tout premier podium officiel en carrière. L’objectif pour les prochaines courses, as-t-il déclaré après l’épreuve sera rien de moins qu’un podium à chaque sortie tout en souhaitant une victoire avant la fin de la saison ! Son frère Martin N’a pas été en mesure de compléter l’épreuve pendant que Michel a complété en 15e position.

Marco Sergeri (#97) avec sa quatrième positon a été le meilleur parmi les recrues et Sylvain Ouellet, cinquième au final, le meilleur chez les séniors.

CLIN D’OEIL

Excellente idée d’ouvrir le lancement de la course avec la Mini Cooper de Richard Dumoulin, une voiture avec laquelle il avait participé au GP de Trois-Rivières…il y a 50 ans !

Pour tous les détails et résultats de la course Nascar Pinty’s merci de consulter le reportage de notre collègue François Richard sur le site.

À suivre au cours des prochains jours quelques échos et rumeurs recueillis au cours de la fin de semaine et un reportage spécial sur le travailleur de signaleur !

Denis Lecours
Animateur / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Denis Lecours

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: